You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Hotland
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Lun 29 Aoû - 12:20
Dans sa maison, à New Home, Asgore venait de se réveiller de très bonne heure. Il fallait bien cela pour pouvoir s'occuper de ses chères plantes sans manquer à son devoir de Roi de l'Underground ! Oui, un Roi jardinier. Cela pouvait paraître étonnant, mais lorsqu'il jardinait il ne pensait plus à rien, juste à ses plantes qu'il arrosait avec attention et les débarrassait de leurs mauvaises herbes. Peut-être était-ce, par les temps qui courent, une simple échappatoire..

Une nouvelle journée commençait donc ! Enfin, nouvelle.. le Boss Monster avait quelques doutes. Non pas qu'il pensait encore être en plein rêves mais depuis quelques temps, ses pensées étaient embrouillés par d'étranges.. rêves éveillés ? Visions ? ... Souvenirs ?
"The Human tells you that you already killed him once, before."

Asgore secoua doucement la tête. Allons, allons.. pas de mauvaises pensées. Après tout, il était plus que temps de s'occuper de ses chères fleurs dorés, autour de son trône ! Après sa petite tasse de thé habituelle, il s'y attela donc, avec en fond sonore le doux chant des oiseaux.
Il leva la tête vers le ciel en souriant.

"Nice day today.. birds are singing, flowers are blooming..
Perfect weather for a game of catch !"


Puis, comme pris dans son élan, il regarda à l'entrée de la salle du trône et détourna le regard, l'air triste

"... You know what we must do. When you are ready, come to the next room."

Se rendant enfin compte de ce qu'il venait de dire, il resta un moment à fixer l'entrée de la porte. L'image vague d'un humain au visage inexpressif et au pull rayé ne cessait de lui revenir.. ainsi que l'image du bouton [MERCY] volant en éclat.
Que pouvait-il bien se passer ? Il leva à nouveau son regard vers le ciel et c'est là qu'il les vit.

... Des nuages. Dans l'Underground, était-il seulement possible qu'il y ait des nuages ? Il avait l'impression que c'était bien la première fois que cela arrivait.
Le CORE avait-il rejeté de la fumée ? Non.. non le CORE était parfaitement non-polluant. Parfaitement conçu.
Les nuages additionnés à ses rêves, ses visions.. il y avait quelque chose d'étrange et peut-être d'important.. il devait faire quelque chose. Au moins en parler à quelqu'un.
Mais qui ?

Alphys ? La Scientifique Royale pourrait sans doute répondre à ses questions, oui. Mais étrangement, il pensa à quelqu'un d'autre: Sans.
Le Roi avait toujours apprécié Sans et Papyrus, les deux frères très différents. Et Sans l'intriguait beaucoup, ses derniers temps. On disait de lui qu'il apparaissait et disparaissait mystérieusement et tout le monde savait qu'il était intelligent bien qu'il passait son temps à raconter des blagues de mauvais goût. Comme sa femme, haha !
Haha.. Asgore soupira.
Sans trop savoir la raison finalement, il décida d'aller voir Sans le squelette. A cette heure, il devait faire son rôle de sentinelle dans le Hotland, sans doute.

Au moment où il allait sortir, des membres de la Garde Royale firent leur apparition, lui demandant où il allait. Sans doute voulaient-ils l'escorter mais le Souverain fit non de la tête.

"Je vais rendre visite à un ami que je n'ai pas vu depuis un moment, messieurs. Je ne souhaite pas d'escorte, je vous remercie mais ce n'est pas bien loin, c'est dans le Hotland."

Il tapota amicalement les épaules des deux monstres en leur souriant.

"Ne faîtes pas cette tête voyons. Je vous offrirai une tasse de thé à vous aussi à l'occasion."

C'est donc souriant qu'il sortit de la pièce, mais dans son esprit beaucoup de choses se chamboulaient. De mémoire c'était bien la première fois qu'il était aussi perdu..
Non, c'est faux. Il y avait aussi eu leur perte.

La route pour le Hotland ne fut pas bien longue grâce à l'ascenseur qui y était installé, facilitant bien la vie de tout le monde.
"LEFT 1"
Il salua tout les monstres sur le chemin, y comprit le vendeur de Nice Cream. Il n'était plus très loin désormais, n'ayant plus qu'à traverser le petit ponton en bois. Il voyait déjà le poste de garde apparaître, d'ailleurs.

Arrivé à sa hauteur, il s'adressa au squelette

"Bonjour Sans ! Belle journée aujourd'hui n'est-ce pas ? Bien.. nuageuse. Je voudrais te parler mais tout d'abord, j'aimerais un hot-dog. Je n'ai bu qu'une tasse de thé depuis ce matin, j'étais si pressé de te voir que j'en ai oublié ma tarte !"

D'un bon vivant, le Boss Monster se mit à rire. Oui, il savait que Sans profitait de son rôle de sentinelle pour vendre des hot-dogs et que cela ne plairait pas à Undyne si elle le découvrait mais lui n'était pas vraiment dérangé par cela.
Il avait aussi insisté sur le terme "nuageuse", voulant aiguiller Sans sur la raison de sa venue, espérant qu'il comprendrait.
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Loyal Bon
Messages : 54
GOLD : 2135
Date d'inscription : 26/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Lun 29 Aoû - 16:40
Sans se laissait bercer par la douce chaleur de Hotland et le bouillonnement lointain de la lave. Parfois, il avait l'impression que c'était là le meilleur endroit de tout l'Underground pour somnoler. Puis il se rappelait à quel point sa maison en était éloignée, et la longue marche qui l'attendait au moment où il devrait rentrer. Comme pour protester, son corps se fit plus lourd et il ne put réprimer un bâillement. Il dormait assez mal en ce moment. Ses siestes restaient fréquentes –bien trop fréquentes de l'avis de son frère- mais elles n'étaient pas réparatrices. Il fit l'effort de se redresser un peu sur son tabouret, posant ses coudes sur l'espèce de comptoir du poste de garde. Il voulait juste dormir. Se laisser emmener par Morphée dans un monde lointain, exempt d'humains et de fleurs. Un monde de rêve aux rivières pourpres, charriant des hectolitres de ketchup. Un monde parfait. Pas de violence. Pas d'efforts inutiles. Partout, il y aurait des lits. Des lits moelleux…

*

et aussi quelques… bons amis… zzz…


Des pas lourds, résonnants sur le ponton le tirèrent de sa rêverie. Undyne ?! Ici, à Hotland ? Sans se redressa un peu plus, ouvrant les yeux aussi grands qu'il était monstrueusement possible. Les pas se rapprochaient. Il tourna la tête dans le sens opposé, imitant à la perfection une sentinelle en plein travail, guettant l'arrivée d'un humain. Une voix grave, profonde et bienveillante se fit entendre :

"Bonjour Sans ! Belle journée aujourd'hui n'est-ce pas ? Bien... nuageuse."

Le squelette changea l'orientation de son crâne sans bouger le reste de son corps, pour faire rire celui qu'il savait désormais être Asgore. Son visage faisait maintenant face au souverain, mais son buste était tourné dans la direction opposée. Le soulagement de ne pas avoir à faire à une certaine femme-poisson était lisible sur ses traits.

*

hmm… bonjour votre majesté.


Pourquoi diable Asgore avait-il prononcé "nuageuse" sur ce ton ? Sans n'eut pas le temps de trop y réfléchir, déjà le roi lui faisait part de son envie de casser la croute. Les pupilles de Sans roulèrent dans leurs orbites.

*




mon roi, ce que vous me demandez là, c'est une entorse grave au règlement. aucune sentinelle un tant soit peu respectable ne vendrait de la nourriture pendant son tour de garde. si quelqu'un fournit ce genre de service par ici, croyez bien que cela se fait dans mon dos, à mon insu.


Tandis qu'il parlait, ses bras s'agitaient derrière lui, sortant une bouteille de ketchup et un hot-dog maintenu au chaud sous le comptoir. Sa main gauche ouvrit habilement le pain pendant que la droite pressait la bouteille de ketchup et arrosait généreusement le "chien" qui se trouvait dans le pain. Il fit pivoter son buste et tendit le sandwich au Boss Monster. Après quoi, il porta la bouteille de ketchup à sa bouche et entreprit de la vider d'un trait. Sa bonne humeur n'était pas feinte, mais quelque chose le chagrinait. Comme un petit nuage gris qui viendrait gâcher un après-midi autrement parfaitement ensoleillé. Il reposa la bouteille vide au sol, puis changea d'expression, du tout au tout. Son sourire s'effaça, presque. Asgore n'était pas du genre à flâner sans raison. Il était roi après tout, et lorsqu'il ne s'occupait pas de son jardin il devait toujours gérer les affaires de son royaume, fut-il souterrain. S'il était venu le voir lui, c'était pour une raison particulière. Sans plongea son regard dans celui de son souverain. Un doute affreux l'envahissait. Il avait déjà vu ce genre d'expression. À mi-chemin entre la perdition la plus totale et l'illumination. Comme quelqu'un qui cherche à comprendre mais qui a peur de ce qu'il va découvrir.

Oui, le squelette avait déjà vu ce genre de regard. Dans un miroir. Il dut réprimer un tremblement qui montait du bas de sa colonne vertébrale. Ne rien précipiter avant de savoir. Ne rien faire qui pourrait plonger le roi dans une tourmente semblable à la sienne. Il ne souhaitait ça à personne. Il fallait procéder par étape, en apprendre plus. Selon ce que le roi savait ou pas… Il devrait faire attention à ses paroles… ou pas. Après tout, c'était peut-être une fausse alerte. Peut-être qu'Asgore ne voulait en réalité que l'entretenir de menues affaires de gestion. Le squelette tenta une approche :

*



de quoi voulez-vous que nous parlions ? si vous voulez bien, nous irons nous installer ailleurs pour en discuter. c'est l'heure de ma pause règlementaire et je n'ai pas envie de me faire "saucer".


Il agitait une autre bouteille de ketchup tout en regardant vers le "ciel". Soit Asgore avait parlé de nuage uniquement pour badiner, et il prendrait ça pour une blague, soit il était sérieux et il comprendrait la contre-allusion aux nuages. Et dans ce cas…


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Lun 29 Aoû - 18:14
Voir le squelette tourner uniquement son visage fit rire Asgore. Un rire puissant, qui portait plutôt loin et surtout, sincère. Cela avait eut le mérite de lui faire oublier pendant quelques secondes ses inquiétudes, comme si un rayon de soleil venait de percer ce nuage gris. Être en compagnie de Sans, qu'il n'avait pas vu depuis un bon moment, lui faisait vraiment plaisir.
Le squelette lui rendit son salut avec, sur le visage.. était-ce du soulagement qu'il pu y lire ? Le Roi devina rapidement la cause de cette expression: la terrible cheffe de la Garde Royale. Sans doute qu'elle le sermonner souvent sur sa flemmardise, même au travail.. cette pensée faillit même lui arracher un autre rire.

*




mon roi, ce que vous me demandez là, c'est une entorse grave au règlement. aucune sentinelle un tant soit peu respectable ne vendrait de la nourriture pendant son tour de garde. si quelqu'un fournit ce genre de service par ici, croyez bien que cela se fait dans mon dos, à mon insu.


Alors que Sans parlait, Asgore cru bien apercevoir ses omoplates bouger dans son dos. Finalement il sortit de derrière son comptoir un Hot-dog bien chaud, que le Boss Monster dégusta sans se faire prier.

Oh oui, bien entendu.. excuse-moi. Tu es une sentinelle on ne peut plus respectable mon cher Sans.

Il accompagna cette phrase d'un sourire et d'un clin d'oeil, sous-entendu "Undyne n'en sera rien".. qui régnait en réalité sur l'Underground ?
Oui Asgore savait que Sans était quelqu'un de plutôt flemmard, du genre à beaucoup dormir et à prendre beaucoup de pauses mais, fidèle à lui-même, il ne pouvait pas lui en vouloir. Et puis, il était certain que, lorsqu'il le voulait il était.. plutôt bon à son job.

*
de quoi voulez-vous que nous parlions ? si vous voulez bien, nous irons nous installer ailleurs pour en discuter. c'est l'heure de ma pause règlementaire et je n'ai pas envie de me faire "saucer".


De toute évidence, ce qui semblait être un simple jeu de mots comme Sans savait si bien les faire, avait un sens caché. Le squelette prenait ses précautions en n'évoquant pas directement le sujet, mais il avait comprit.. il savait quelque chose à propos de ces événements inhabituels.
Notre Roi avait bien fait d'aller le voir..
Du soulagement se lit sur son visage alors qu'il leva lui aussi les yeux vers le ciel.

Le Boss Monster voulut répondre alors plus directement, maintenant qu'il savait que Sans était au courant, mais il se rendit compte qu'ils n'étaient pas seuls: il balaya les alentours du regard. D'autres monstres étaient présents et étaient tous tournés vers eux, sans exception. Et pour cause, le Roi était de sortie ! Il les salua de la main chacun leur tour avant de reporter son attention sur Sans, parlant de toute évidence avec précaution désormais.

Ca fait si longtemps que nous n'avons pas pu parler tous les deux, j'accepte avec plaisir. J'ai justement fini de m'occuper de mes plantes.. c'est le moment rêvé !

Difficile de ne pas parler explicitement mais il s'en contenterait pour le moment. Il avait cette fois-ci insisté sur le mot "rêvé" pour lui faire comprendre qu'un autre des sujets dont ils devaient discuter seraient ses rêves -ces rêves si étranges- et il avait de plus levé à nouveau les yeux vers le ciel, impliquant qu'il liait ses rêves à ce ciel si étrange et inhabituel..
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Loyal Bon
Messages : 54
GOLD : 2135
Date d'inscription : 26/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Lun 29 Aoû - 21:46
Encore ce ton. Rêvé ? Asgore avait rêvé ? Le désespoir s'empara de Sans. Ses rêves à lui semblaient s'éloigner à chaque nouveau reset. Il souhaitait ardemment faire le bien. Ce qu'il estimait juste. En tant que seul monstre "conscient", il avait cru qu'il pourrait arrêter cette mascarade. Châtier les coupables, les faire reset et se réveiller un jour dans une ligne du temps épargnée. Ça n'avait pas marché. Il se souvenait distinctement de sa propre mort. Mais il était là, de nouveau. Ceux qui tiraient les ficelles ne se satisfaisaient pas de cette fin là non plus. Le coucher de soleil à la surface comme le bain de sang le plus total les laissait sur leur faim. Alors quoi ? N'en avaient ils jamais assez de jouer avec eux ? Il avait essayé de les comprendre. Mais les reset venaient toujours perturber son avancée. Chaque fois qu'il glanait une information, il devait trouver un moyen de se la remémorer après les prochains reset. Il était comme prisonnier d'un livre, condamné à relire encore et encore le premier chapitre et à l'oublier dans la foulée, tandis que ses pires ennemis connaissaient la fin de l'intrigue par cœur.

Seul. Il portait ce fardeau seul. C'était si rageant, de se battre de toutes ses forces pour voir qu'à la fin, il ne restait plus rien de son travail. Quelqu'un de plus engagé émotionnellement que Sans serait sûrement devenu fou. Il lorgna vers Asgore. Tant de fois il s'était posé la question. Avertir les autres ? Il avait tranché, à chaque fois. Non. À quoi bon les mettre en danger ? Il ne connaissait pas les intentions de la fleur et du gamin, mais les deux avaient quelque chose en commun. Ils aimaient… expérimenter. Trouver les limites, traquer les différentes possibilités. Ce qui avait empêché Sans de tenter le tout pour le tout et d'avertir ceux qu'il pensait pouvoir convaincre, c'était cet état de fait. Une fois d'autres monstres éveillés, ces derniers auraient eu des réactions différentes, bien entendu. Ils seraient devenus "intéressants" pour les deux apprentis sorciers. C'était les mettre en danger, parce que de toute façon personne dans l'Underground n'était capable de rivaliser avec ce pouvoir. Le pouvoir de reset.

Alors Sans avait gardé le secret. Oh, il n'était pas le seul à souffrir physiquement, mais au moins épargnait-il aux autres la souffrance morale. Cependant, il ne s'était jamais demandé ce qu'il adviendrait si un autre monstre prenait conscience naturellement du phénomène. Et voilà que le roi en personne semblait sur le point de basculer comme lui. Le squelette avait cru naïvement qu'il était le seul à avoir assez d'esprit de déduction. Mais peut-être qu'Asgore… Après tout, ce n'était pas le mettre en danger que d'essayer. De toute façon, le Boss Monster était déjà sorti de sa "route" principale. Il avait changé de comportement, il avait fait d'autres choix ce matin. Cela prouvait bien que cette ligne-là était très particulière. Sa résolution vacilla. Garder le secret plus longtemps était inutile. Comme la promesse qu'il avait rompue, il devait désormais trahir ses propres principes. Dans un monde gouverné par deux tyrans immatures, l'éthique et les valeurs morales étaient des fardeaux. Il jeta un regard circulaire aux monstres qu'Asgore avait salué. Il fallait quitter les lieux. Sans se leva, presque prestement. Il fila, s'éloignant du poste de garde. Vu sa taille, Asgore n'eut aucun mal à le suivre, car ses enjambées couvraient autant de distances que trois pas du squelette.

Hors de vue des monstres, Sans attrapa brièvement la main du roi, pour le guider droit sur un mur. L'instant d'après ils foulaient un sol métallique, et des jets de vapeurs venaient saturer l'atmosphère autour d'eux. Ils se trouvaient au cœur du dédale de puzzles qui protégeait Hotland. Là où presque personne ne s'aventurait sans une bonne raison. Ici le comique et le souverain seraient en paix. Les divers tuyaux et galeries de câbles qui menaient au Core les cachaient aux yeux des autres, le bruit continu des jets vaporeux couvrirait le son de leurs voix et mieux encore, le sol de métal empêchait les plantes de pousser à cet endroit précis.

Sans leva de nouveau les yeux vers son roi. Il résista à sa tentation première : se laisser aller et vider son sac aussi vite que possible. Se confier. Ses craintes, ses tentatives, ses échecs, l'humain qui allait venir, la fleur qui guettait dans l'ombre… Il se devait d'être fort, s'il voulait guider Asgore et gagner un allié précieux.

*

des nuages… il y en a plein dans les environs. mais eux sont du genre à se dissiper très vite.


Comme pour appuyer ses propos, le tuyau à côté de lui cracha un long jet de vapeur qui forma une volute compacte. Elle alla se perdre dans la pénombre, s'effilochant rapidement.

*



mais les nuages qui t'obnubilent… ils sont d'un autre type, n'est-ce pas ? tenaces. parfois invisibles. toujours là cependant, au-dessus de nos têtes. et si tu me parlais de ce rêve ?


Il tutoyait désormais Asgore, sans plus de manière. Il n'y avait plus personne à impressionner, et le roi des monstres n'avait pas besoin qu'on respecte l'étiquette. Il avait besoin de soutien.


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Lun 29 Aoû - 23:43
Le regard que Sans lui jettait alors que le Souverain parlait.. il avait l'impression qu'il comprenait, qu'il savait, qu'il l'avait expérimenté. Cette pensée avait le mérite de le rassurer et de l'effrayer à la fois. Est-ce que, lui aussi, avait été aussi perdu que lui ?
Faire les mêmes rêves, de plus en plus longs, de plus en plus persistants, de plus en plus précis.. parfois, même éveillé, les même nuages dans son esprit. Bien vite, ces rêves se mêlaient à ses souvenirs, bon ou mauvais.. Chara, Toriel, Asriel.. Gast.. Gas.. qui ? Bref, tout se mêlait pour devenir parfois très flou, très confus.
Mais Asgore ne voulait pas se laisser abattre. Il ne devait pas, il ne pouvait pas: car il était Roi. Et qu'il devait être fort pour son peuple.. et si ces rêves avaient un sens, il devait découvrir lequel. Et c'est pour cela qu'il réfléchissait tant. C'est pour cela..

Le squelette le sortit de ses pensées en s'éloignant. Asgore lui emboîta rapidement le pas, s'éloignant des monstres. Puis ils traversèrent un mur.. Hotland, dans l'un des nombreux puzzle du Royaume, au milieux de nombreux jets de vapeur qui couvriraient même la voix puissante du Souverain.
Ici, ils seraient tranquilles.. parfait.
Sans le regarda à nouveau.. Asgore s'assit alors, étant maintenant à sa hauteur ou presque. Il ne parlerait pas de Roi à sentinelle, mais d'ami à ami. Pas d'étiquette.

*

des nuages… il y en a plein dans les environs. mais eux sont du genre à se dissiper très vite.


*

mais les nuages qui t'obnubilent… ils sont d'un autre type, n'est-ce pas ? tenaces. parfois invisibles. toujours là cependant, au-dessus de nos têtes. et si tu me parlais de ce rêve ?


Tu vois juste Sans. Ces nuages.. pourraient s'apparenter à ceux de la Surface. C'est la première fois que je ressens cette sensation..

Il fit une petite pause, visiblement fouillant ses souvenirs. Il devait se souvenir. Du plus de détails possibles, même insignifiants.. il ferma les yeux.

... Bien.
Il y a.. plusieurs "rêves" différents, mais récurents.. bien qu'il soit plus juste de les qualifier de "flash" étant très courts. Certains sont plus clairs que d'autres. Cependant.. il y a une constante. Un enfant, un enfant humain au pull rayé et au visage inexpressif.


Il se concentrait. Quel était son nom ?
Comment s'appelait-il... ?
Now, now. The important is that F- is all right.
... F- is all right.
Pourquoi ? Pourquoi le nom ne lui venait pas, comme censuré ? Cela avait le don de l'agacer.

De toute façon, pour être venu jusqu'à moi il a dû passer devant toi.. alors tu vois sûrement de qui je veux parler, n'est-ce pas Sans ?

Il y en a.. un où je suis résigné à l'affronter pour lui prendre son âme. Aucune échappatoire possible, pas de [Mercy] il finit par me battre, en soutenant étrangement que je l'ai déjà tué plusieurs fois. Il refuse de m'achever et..
Et... un rire. Un rire étrange. Et plus rien, c'est le plus loin que je me souvienne.


Ce souvenir là était le moins flou, le plus clair. Et pour cause, c'était la route Neutre, celle que l'on recommençait tente fois pour trouver toutes les variations, lorsque l'on est aussi obsédé par la nouveauté que Frisk !
Il regardait Sans. Il espérait qu'il comprenait, qu'il ne le prenait pas pour un fou.. qu'il savait. Il attendit quelques secondes et reprit, toujours visiblement dans ses pensées.

Il y a un autre rêve où.. cet enfant semble réellement instable et.. il me tue d'un seul coup.. je, je n'arrive pas à bien me souvenir de celui-ci. Je ne vois qu"un coup me tuant.

Une image qui peut parfois apparaître c'est nous, regardant un coucher de soleil. Moi, toi, Undyne, Alphys, Toriel, Papyrus, cet enfant. Sans doute un espoir qui reste là, quelque part haha..


Asgore fronça les sourcils. Il essayait de mettre les flash bout à bout, de compléter le puzzle, de se souvenir.. mais dans ce dédale de fins toutes différentes il s'y perdait. Il venait à peine d'avoir un semblant de conscience, et s'en servir était difficile et douloureux. Il essayait cependant d'en dire le plus possible pour pouvoir aiguiller Sans.. pour l'aider à l'aider en somme. Mais quand le cerveau ne suit plus..
Il soupira, visiblement désolé de ne pas pouvoir en dire plus.

Il y a des.. flashs plus courts ou moins récurrents. Par exemple.. je parle à une fleur jaune. Oui, elle parle et je suis ravi de l'avoir à mes côtés, je m'occupe bien d'elle..

Plus il parlait et plus il était perdu. Il finit par lever les yeux vers Sans à la recherche de réponses, les pensées se bousculant dans sa tête.

Sans.. j'aimerais que tu me parles en toute honnêteté. Est-ce que tu sais ce que tout cela veut dire ?

Oui, des réponses, c'était ce qu'il voulait. Et il était loin d'imaginer la nature de ces réponses. Les RESET, le Génocide, la mort de toute le monde et même de sa chère femme.. non, il était loin ne serait-ce que d'entrevoir la vérité..
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Loyal Bon
Messages : 54
GOLD : 2135
Date d'inscription : 26/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Mar 30 Aoû - 2:23

"Est-ce que tu sais ce que tout cela veut dire ?"


Le regard de Sans en cet instant se faisait plus noir que la nuit. Une unique goutte tomba d'une de ses orbites pour venir s'écraser au sol dans un *ploc* retentissant. Simple accumulation de vapeur sur son crâne. Les squelettes ne peuvent pas pleurer. Oh il ne savait que trop bien ce que cela voulait dire. Le chagrin se mêla au tourbillon d'émotions qui l'habitait. Et brusquement son incertitude se raviva. Pour le moment Asgore était confus. Si le squelette reprenait la parole, il transformerait cette confusion en horreur, en tristesse. Il allait parler. Il fallait parler. Dire tout ce qu'il savait sur les évènements, sur la boucle temporelle. Sur ses ennemis. Était-ce vraiment sage d'impliquer ainsi le roi des monstres ? Après tout, ses actions à lui avaient bien plus d'importance. Il dirigeait la garde royale, et il incarnait l'espoir de tout un peuple. S'il vacillait, ou s'il prenait des mesures inconsidérées… Non. De toute façon, rien n'avait d'importance. Tant que ce monde resterait l'otage de Frisk et de son "ami" fleuri, tous les arrêtés royaux du monde n'auraient aucune incidence sur le long terme.

*
asgore…


Comment lui expliquer calmement la situation ? Comment ne pas craquer et déverser en même temps sa rancœur et sa souffrance ? Il fallait s'en tenir aux faits. Rien que des faits. Rester objectif et laisser le roi décider. Ou alors l'influencer. Lui montrer à quel point ceux qui faisaient ça étaient malveillants et retors ? Sans se prit brusquement le crâne à deux mains. Penser ce genre de choses ? Lui, le dernier rempart de l'éthique, ultime défi jeté à la face des mégalomaniaques en puissance ? Ne voyait-il Asgore que comme un pion qu'on peut utiliser ? Il commençait à raisonner comme eux. Et ça le dégoutait. Il devrait simplement être heureux d'avoir quelqu'un avec qui parler librement. Quelqu'un capable de le comprendre et de l'épauler. Même pour un temps limité, puisque le reset tomberait immanquablement. Il se massa les tempes, dans un léger crissement d'os que l'on frotte ensembles.

*
je sais certaines choses…


Il leva les yeux, recroisa le regard du grand monstre bienveillant. "Asgore est bon !", "Asgore nous a rendu l'espoir !", "Asgore est juste !". Le peuple n'a pas toujours raison, mais dans le cas présent, Sans se rangeait à l'avis général. Il alla s'asseoir dans une sorte de siège formé par un tuyau cabossé, en face du roi qui lui aussi s'était assis. Deux valves bien placées servaient d'accoudoirs de fortune. Il plongea nerveusement ses mains dans les poches de son sweat. Il sortit la bouteille de ketchup et la posa devant lui. Son autre main ne trouva rien dans sa poche et arracha une petite pelote de fil bleu au passage. Il avait maintenant un minuscule mouton bleu dans la main gauche et un caillot de tomate séchée dans la droite. Il ne savait pourquoi mais il était tenté de tendre ses mains vers son souverain, tout en lui promettant qu'il lui révèlerait toute la vérité s'il prenait le caillot écarlate.

Le squelette secoua la tête. Mais que lui arrivait-il à la fin ? Sûrement toutes ces impressions de déjà-vu. Elles le minaient. Il jeta le mouton et le caillot par-dessus le tuyau et ils allèrent se noyer dans la lave en contrebas. La vérité maintenant.

*

tu sais, ces rêves que tu fais… en ce moment même, tu es dans l'un d'eux.


Son visage se crispa, ses côtes se soulevaient à un rythme trop rapide, il était en nage. La vapeur, vous dis-je.

*




en fait ce ne sont pas des rêves. ce sont tes souvenirs. des évènements qui ont bien eu lieu. mais qui ont été effacés. cet… cet enfant que tu as vu. frisk. il a le pouvoir de modifier le cours du temps. il peut mourir, et revenir plus fort. sa mémoire à lui ne s'efface jamais.


À présent le squelette devenait inarrêtable, le flot de parole était impressionnant. Comme s'il se dépêchait de finir, avant qu'un reset ne survienne.

*









la fleur, la fleur jaune. elle aussi elle a ce pouvoir. ils sont deux. ils jouent avec nous. ils font des tests. ils nous ont analysés. ils nous ont… ils nous ont tous tués. après nous avoir côtoyés en tant qu'amis. asgore, ce pouvoir les rend si puissants. je… quand j'ai fini par essayer de lutter… des centaines de fois. des centaines de fois ! mais la seule qui comptait, c'était celle où je perdais. comme pour toi. voilà pourquoi l'humain disait que tu l'avais vaincu !


Les sanglots dans la voix de Sans trahissait son émotion, mais il se força à poursuivre. Ne pas s'arrêter. Vider son sac.

*









nous revivons les mêmes instants. encore. et encore. et encore. nous nous réveillons sans le moindre souvenir. sauf parfois. un sentiment de déjà-vu, ou un rêve, qui vient raviver la mémoire. j'ai été seul si longtemps. seul à savoir. et bientôt je serai de nouveau seul. asgore, quand ils agiront tu oublieras à nouveau. peut-être que tu ne rêveras pas cette fois là. et alors tu me prendras pour un fou. tu me prends déjà pour un fou. mais l'humain va venir. tu verras. il viendra, il sait déjà tout de toi. il peut te vaincre. il peut vaincre undyne. la fleur aussi peut vous tuer. c'est tellement injuste, et les autres ne savent rien !


Le ton était misérable, le regard bien plus encore. Pour l'objectivité ce n'était pas encore ça, mais au moins le principal y était. Il fallait prier pour qu'Asgore se montre un peu plus solide que lui à présent. Dans ces situations, le statut de comique notoire était un tel désavantage. D'un instant à l'autre le roi allait éclater de rire, se moquer de lui. À moins qu'il ne le mette aux arrêts pour avoir inventé toute cette histoire abracadabrante.


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Mar 30 Aoû - 11:20
Sans hésitait à parler, c'était évident: il y avait un véritable conflit interne entre lui. Son regard était sombre alors qu'il s'installait dans son fauteuil dos.. il tournait autour du pot.
Les premiers mots furent lents, hésitants, confus..
Puis il parla, de plus en plus vite, en sanglotant même.

Et ce qu'Asgore apprit.. était horriblement incroyable. C'était.. comment croire cela ? Il ne l'aurait sans doute pas pu sans ces visions, ces.. souvenirs. Et maintenant il savait.
Frisk, la fleur, revenir en arrière, revenir plus forts..
Expérimenter, tout essayer, toutes les fins..
Jusqu'à les tuer tous.. en un coup de couteau. Il s'en souvenait maintenant.

Le bon Roi voulut crier, hurler. Eclater en sanglots et montrer son désespoir devant la plus grande menace que l'Underground n'ai connu: un gamin qui n'hésitait pas à tuer ses amis, et qui pouvait RESET de surcroit. La mort ne voulait rien dire pour lui, la mort des autres non plus sans doute.. c'était vraiment dépriment.
Mais il n'en fit rien. Il regarda Sans et lui sourit.. un sourire qui se voulait réconfortant, mais la tristesse se lisait dans ses yeux.

Sans.. tout ce temps, tu as été seul à savoir ? Tu as porté un bien lourd fardeau tout seul et en silence.. je sais ô combien c'est terrible.

Oh oui il le savait. Après tout, il portait sur ses épaules à lui les meurtres des précédents humains et la responsabilité du Royaume tout entier, du bonheur des monstres.. de leur HOPE. Il l'avait fait seul et sans se plaindre depuis que sa femme l'avait quitté.
Il savait.. il pouvait comprendre ce que ressentait le comique qui venait de perdre son rire.
Il s'approcha de lui et le prit dans ses bras, le serrant contre lui comme il l'aurait fait si Asriel venait de faire un cauchemar: comme un père réconfortant son enfant.

Sans, j'ignore quand aura lieu le prochain retour en arrière. Mais dans cette timeline si, pour l'heure, tu n'es plus seul. Tu ne portes plus ce fardeau seul, je peux t'aider.. et je t'aiderai.

Étrangement, dire à son ami qu'il pouvait l'aider et s'ajouter un second fardeau.. venait de le libérer d'un poids. Comme si.. comme si ses épaules s'étaient élargies.
Il se releva, résolu, le visage fermé. Il y avait comme quelque chose autour de lui, comme une sorte d'aura qui semblait le rendre..
Plus grand. Plus imposant. Plus impressionnant.. le Roi de l'Underground.

Se retournant, il se mit à faire les cents pas, réfléchissant à tout ce que le squelette venait de lui dire, se triturant les méninges. C'était bien la première fois qu'il était face à une situation si catastrophique. Au bout de quelques minutes de réflexion, il se retourna de nouveau vers Sans.

J'ai plusieurs questions à te poser.

Tout d'abord, as-tu prévu de faire quelque chose, as-tu un plan d'action ? Je ne voudrais pas entraver tes mouvements avec une décision inconsidérée.


Certains pouvaient penser le Roi un peu simplet, à vouloir le bonheur de tous et à être si naïf. Mais lorsqu'il s'agissait d'agir pour le bien de ses amis et de son Royaume, il savait très bien se mettre à réfléchir et il envisageait TOUTES les possibilités. Ne déplaise à certain(e)s, il savait qu'il faisait ce qu'il fallait.
Il reprit après un instant.

Ensuite, vu que tu te souviens de bien plus que moi.. est-ce que tu sais de quand date le dernier RESET ? On pourrait à peu de chose près deviner l'avancée du gamin, Frisk, grâce à cela.

Il se demandait, qu'allait-il faire maintenant ? Cet enfant.. qu'allaient être ses futures actions ? Allez savoir avec quelqu'un comme lui..

Une seconde, tu as dit que le gamin et la fleur se souviennent tous deux de tout.. ?
Il doit y avoir un point commun entre l'enfant et la fleur, mais j'ignore lequel.. Sans, que sais-tu sur cette fleur jaune au juste ?

Quant à cette amnésie, c'est véritablement un problème. Un RESET et j'oublie tout.


Le bon Roi ne cessait de réfléchir. Une solution, une solution. Ce gamin les avait tous tué et, lorsqu'il y pensait, Asgore revoyait sa mort, causée par un seul et puissant coup de couteau.. les âmes humaines étaient réellement puissantes. Un simple enfant avait..
Le Roi s'arrêta et fixa Sans

Dis-moi Sans.. penses-tu que des monstres avec des pouvoirs similaires aux humains resteraient conscient après un RESET ?

Oui, Asgore venait d'évoquer les âmes. Les six âmes en sa possession.. mais il n'avait mit qu'un pied dans le plat. Il ne les avait pas évoquées directement, ignorant la réaction de Sans et lui-même ne souhaitait pas les utiliser. Asgore n'avait jamais voulu le pouvoir.
Mais il attendait patiemment la réponse à sa question, car si cela était une solution, même de dernier recours, il fallait au moins en parler. Ne pas tout faire à la dernière minute, dans la hâte. Planifier.. le Roi avait véritablement l'impression d'être en guerre maintenant, et cela le fit soupirer.
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Loyal Bon
Messages : 54
GOLD : 2135
Date d'inscription : 26/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Dim 4 Sep - 22:29
Asgore. A bien y réfléchir, c'était vraiment étonnant que ce soit le premier monstre à vivre ce genre de stimuli. Ces rêves, ces visions. Il avait si peu fréquenté l'humain. Sans n'était parvenu à la conclusion que quelque chose n'allait pas qu'après avoir vu l'enfant passer les pièges et les puzzles sur son chemin comme s'il les avait lui-même créés. Comme s'il avait déjà visité ce monde bien des fois. Et puis souvent, alors qu'il le suivait lors de son aventure, il l'avait vu éviter des farces comme celles du télescope ou du panonceau. Sans compter les prises de conscience antécédentes que le squelette avait vécues avec la fleur jaune… Asgore lui n'avait vu que le dénouement de l'histoire. La libération de tous les monstres, ou sa propre mort, selon toute probabilité. Sans n'aurait pas misé une demi-bouteille de ketchup sur le fait que le souverain s'éveille ainsi. Si lui pouvait retrouver momentanément la mémoire, beaucoup d'autres se trouvaient peut-être dans le même cas. Beaucoup d'autres monstres potentiellement en danger… Ou dangereux.

Dans les bras du roi cornu, le squelette oublia un instant qui il était. Pourquoi pleurait-il, d'abord ? Les mots tels que "sarcasme", "cynisme" et "injustice" s'effacèrent de son esprit. Bientôt remplacés par d'autres. "Paix", "harmonie", "bonheur". Était-ce ça la magie des Boss Monsters ? La bonté et l'empathie étaient-elles innées chez eux ? Les tremblements du squelette s'espacèrent, puis cessèrent tout à fait. Quel sentiment de bien-être. Pouvoir compter sur quelqu'un. Recevoir un geste d'affection que l'on savait venu du fond du cœur. Il repoussa le grand monstre à regret, se dégageant gauchement de l'étreinte. Quel idiot il faisait. Il se devait d'aider les monstres qui retrouvaient une partie de leur mémoire, pas de s'écrouler sur l'épaule du premier venu. Fut-il roi. Surtout le roi, à vrai dire. Il avait déjà assez à gérer.

Ce moment de légèreté et d'allégresse passé, la réalité rattrapa Sans. Il venait de se compliquer la tâche. Comprendre les objectifs et les plans du gosse à l'avance relevait de l'impossible, mais s'il était la seule variable dans un monde de constantes, le comique pourrait du moins tâcher de le cerner. Mais si les monstres commençaient à se comporter de manière inhabituelle, il pouvait abandonner tout de suite son travail d'analyse. Il n'aurait pas assez de mille vies pour comprendre ce genre d'équation. Le roi promettait de l'assister ? Il se demandait bien comment tirer profit de cette aide inespérée. Il y avait tant à accomplir. Trouver un moyen d'empêcher les resets, pour commencer. Faire en sorte qu'aucun innocent ne soit blessé, une fois l'état de la ligne temporelle stabilisée. Capturer durablement un humain et une fleur capables de vaincre les monstres les plus puissants. Et ensuite, il resterait toujours ce problème de barrière. Cela pouvait sembler si futile après tous ces bouleversements, mais elle restait la préoccupation principale du peuple.

"Tout d'abord, as-tu prévu de faire quelque chose, as-tu un plan d'action ? Je ne voudrais pas entraver tes mouvements avec une décision inconsidérée."

Haha. Ce bon vieux Asgore. Toujours à se soucier des autres plus que de lui-même. C'était sûrement ce que Sans admirait le plus chez lui. Le véritable altruisme. Pur et désintéressé. Lui faisait figure de justicier d'opérette à côté. Engagé malgré lui. Militant par défaut. Un héros qui n'aurait pas le feu sacré. C'était ridicule. Et c'était sans doute mieux ainsi. Les vrais héros ne prêtent pas à rire. Les comédiens en revanche…

*



asgore… cette lutte qui s'annonce… elle n'est pas à notre avantage. il faudrait du temps, et nous n'en avons guère… le seul moyen de les surprendre, avec ce pouvoir qu'ils ont...


Il laissa un blanc. Il n'était pas encore temps. Trouver ses marques d'abord. Agir ensuite. S'il offrait directement des solutions toutes faites au roi, il ne doutait pas qu'il les mettrait en pratique. Mais alors, rien ne prouvait que cela fonctionnerai. Et si par malheur ils échouaient, il faudrait monter un autre plan, pour contourner les souvenirs de leurs ennemis. Tout ça en partant du principe que lesdits ennemis les laissent agir, bien entendu.

*






au diable les manœuvres et les plans ! l'urgence, c'est de sauver tes sujets asgore, de protéger nos amis. trop de fois j'ai vu le grillby's se dépeupler. snowdin devenir une ville morte. les murs de waterfall répercuter les hurlements de shyren. le dernier reset est tout récent. si nous agissons vite, il est possible de les amener en lieu sûr, loin du trajet habituel de l'humain.


Sans se lança dans une description précise de tous les lieux où il se souvenait avoir vu l'humain. Puis il mit Asgore en garde :

*









il ne faut pas les affronter directement. je te laisse libre de tes actions, mais par pitié n'essaye pas de les arrêter par la force comme je l'ai fait. et n'envoie pas la garde à leur trousse. change les ordres, utilise les soldats pour évacuer les autres. vers new home. normalement, même avec ses pouvoirs l'enfant n'arrivera pas là-bas avant un bon bout de temps. quant à la fleur, elle est imprévisible dans ses déplacements, mais elle n'attaquera pas tout de suite... elle va observer. prendre des informations. pour eux aussi, cette situation est nouvelle. ils vont vouloir s'amuser.



"Une seconde, tu as dit que le gamin et la fleur se souviennent tous deux de tout.. ?
Il doit y avoir un point commun entre l'enfant et la fleur, mais j'ignore lequel... Sans, que sais-tu sur cette fleur jaune au juste ?"


Un point commun ? Ils avaient plus qu'un point commun, ils étaient pareils. Dénués de sentiments, prêts à tout détruire pour sauver leur petite personne alors même que la solution pacifiste s'était avérée payante. Sans était prêt à admettre beaucoup de choses. Que quelqu'un tombe ici et se sente en danger, c'était compréhensible. Qu'il recourt à la violence à cause de la peur de mourir, pourquoi pas. Mais qu'il extermine un peuple méthodiquement après s'être fait passer pour un ami pour mieux les étudier... Il releva les yeux vers Asgore. Lui devait comprendre cela, désormais. Lui aussi tenait beaucoup à ses sujets. À ses amis. À Undyne. À Toriel.

*





j'ignore tout de leur motivation. je sais juste que le gamin est le seul qui a réussi à nous sauver. mais ils nous ont tous les deux trahis. c'est encore plus étonnant de la part de ce monstre fleur. je ne sais pas d'où il tiennent ces pouvoirs, mais apparemment il n'est pas inhérent ou exclusif aux humains.


Le roi venait de poser une étrange question. Des pouvoirs similaires aux humains ? Quelle que soit la manière dont Asgore prétendait donner ce genre de pouvoirs à un monstre, les resets ramenaient toujours tout en arrière. Pas d'exception. Mais de toute manière, Sans ne croyait pas que la capacité de se souvenir après un reset était l'apanage des hommes. Après tout, ce cher Lucifleur n'avait rien d'un humain. Un doute l'envahit, mais il le chassa d'un revers du bras. Pas maintenant. Un frisson courut néanmoins, du bas de sa dernière lombaire jusqu'en haut de son atlas. Certes, c'était un monstre, mais peut être bien qu'il y avait en lui quelque chose d'humain pour le forcer à haïr ainsi le monde. Une âme humaine ? Il se força à abandonner définitivement le sujet. Cela n'apporterait pas de solution à la situation présente. Mais... en parlant d'âme humaine... Etait-ce là la manière d'inoculer à un monstre un trait humain dont parlait le roi ? Impossible. Il avait l'impression d'entendre parler un autre en cet instant. Quelqu'un qui n'aurait pas hésité une seconde à pratiquer ce genre d'expériences...

*






je ne crois pas que l'on puisse déclencher volontairement les prises de conscience, asgore. crois moi, j'ai vu tant de resets. et pourtant tout semble si... lointain. même quand j'ai la chance de me rappeler quelque chose, c'est par bribes. si je peux te donner un conseil, c'est de traquer les impressions de déjà-vu. presque à chaque fois, ce sont elles qui me remettent la mémoire en place. c'est le seul moyen à notre disposition pour le moment.


Le soupire que poussa ensuite le squelette était éloquent. Mais partager son fardeau ne serait-ce que temporairement lui fesait beaucoup de bien. Il y avait encore des gens bons lol dans ce monde, et il fallait bien se battre pour eux. Ce qui n'était au début qu'un engagement informel de la part de Sans était en train de virer au devoir moral. Il détestait les obligations. Mais il détestait encore plus les mégalomaniaques, alors il se devait bien d'être honnête avec lui-même. Que serait un lazybones comme lui sans un peu d'héroïsme mal placé et d'optimisme noyé dans un océan de fatalisme ?


*









l'humain finira malgré tout par rallier new home. à ce moment-là, il faudra penser à renvoyer tous ces gens en arrière, pour l'éviter à nouveau. il faudra prendre des chemins détournés. je pourrai aider un peu avec mes raccourcis en temps utile... ensuite... il faudra tâcher de discuter. de comprendre. si on l'empêche de s'en prendre à qui que ce soit, il se montrera peut-être plus ouvert au dialogue. surtout si toi tu l'interroges. moi... essayer de ramener au ami à la raison... j'ai déjà donné.


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Mer 7 Sep - 17:55
*



asgore… cette lutte qui s'annonce… elle n'est pas à notre avantage. il faudrait du temps, et nous n'en avons guère… le seul moyen de les surprendre, avec ce pouvoir qu'ils ont...


*






au diable les manœuvres et les plans ! l'urgence, c'est de sauver tes sujets asgore, de protéger nos amis. trop de fois j'ai vu le grillby's se dépeupler. snowdin devenir une ville morte. les murs de waterfall répercuter les hurlements de shyren. le dernier reset est tout récent. si nous agissons vite, il est possible de les amener en lieu sûr, loin du trajet habituel de l'humain.


Sauver ses sujets et les amener en lieu sûr ? Evacuer tout le monde en somme. Oui, cela tombait sous le sens. Malheureusement, les lieux que Sans énumérait étaient plutôt variés.. et ce n'était pas étonnant, étant donné à quel point cet humain aimait expérimenter ! Il fallait trouver un moyen de mettre le peuple en lieu sûr, hors de ce trajet qui était pourtant tellement vaste..
Encore une fois, le Boss Monster se triturait les méninges.

*









il ne faut pas les affronter directement. je te laisse libre de tes actions, mais par pitié n'essaye pas de les arrêter par la force comme je l'ai fait. et n'envoie pas la garde à leur trousse. change les ordres, utilise les soldats pour évacuer les autres. vers new home. normalement, même avec ses pouvoirs l'enfant n'arrivera pas là-bas avant un bon bout de temps. quant à la fleur, elle est imprévisible dans ses déplacements, mais elle n'attaquera pas tout de suite... elle va observer. prendre des informations. pour eux aussi, cette situation est nouvelle. ils vont vouloir s'amuser.


Le squelette lui demandait de ne pas essayer de les combattre, de ne pas les affronter. C'était assez difficile de s'y plier pour le Souverain. Il voulait protéger les siens lui-même, de ses propres mains.. mais Sans les connaissait bien mieux que lui. Il se souvenait de plus de chose, les avait analysé. Il savait. Il fallait l'écouter. D'autant plus qu'il se souvenait aussi très clairement avoir été tué par ce.. Frisk.
Le Roi allait donc devoir changer ses habitudes, changer ses ordres. Toutes les situations que l'Humain et la fleur rencontreront seront alors nouvelles, différentes de toutes les précédentes. Inédites. Intéressantes.

Oui, il était évident qu'ils allaient vouloir tester, observer, expérimenter. Traquer chaque changement. Chaque boule de neige absente, chaque coup de vent supplémentaire.. était-ce si gratifiant que cela ? Tout ça pour ça ? Non, décidément, Asgore n'arrivait pas à les comprendre, même en essayant de toutes ses forces, même en y mettant tout son coeur. Ils n'étaient que des scientifiques fous pour lui, des êtres prêts à tout les sacrifices pour obtenir des résultats concluants. Que cherchaient-ils au fond ? Le savaient-ils eux-même ?

Ne savaient-ils pas qu'il était horrible de faire ce genre d'expérience sur des êtres vivants ? Et cet humain avait été un ami.. s'en était encore plus décevant. Asgore fronça les sourcils, comme s'il avait oublié quelque chose, ou plutôt comme s'il avait failli se rappeler de quelque chose, mais que ce quelque chose refusait inexorablement de lui revenir en mémoire. Il secoua finalement la tête, chassant tout cela de son esprit.

Bien, je vais écouter ton conseil, Sans. La Garde Royale évacuera tout le monde. Ceux qui peuvent supporter la chaleur du Hotland seront saufs à l'étage deux. Alphys peut en effet bloquer cet étage avec des champs de forces pour le rendre inaccessible en cas de besoin. Les autres iront vers New Home.
On pourra aussi surveiller les déplacements de l'humain: Alphys a placé des caméras dans plusieurs coins de l'Underground il y a quelques temps de cela. Je lui demanderai de les mettre momentanément à disposition de la Garde, étant donné qu'elle sera sans doute occupée à mettre en place les champs de force.


Quand il y repensait, il avait été assez étonné lorsqu'Alphys avait proposé d'installer ces caméras. Il avait d'ailleurs hésité avant de donner son accord, ne voulant pas que son peuple se sente épié. Finalement il avait dû céder pour leur sécurité mais avait personnellement validé -ou non- chaque endroit où une caméra devait être placée, pour être certain qu'il n'y ai pas d'intrusion dans la vie privée des monstres.

Ces installations allaient bel et bien leur être d'un grand secours !

Le squelette reprit alors en parlant de la fleur et du gamin, ce à quoi le Roi ne sut que répondre. Il n'y eu que silence et regard attristé. Il ignorait qui était cette fleur.. mais cet enfant ?Comment cet enfant avait-il pu faire ça ? Les tuer tous, un Génocide de sang-froid, après les avoir libérés qui plus est. Après être devenu leur ami.. Qu'avait-il désormais en tête, pourquoi était-il revenu ? Quelles étaient ses limites ? Toutes ces questions demeuraient sans réponse et ne cessaient de tourner dans l'esprit du Souverain.

Finalement son ami répondit à ses interrogations sur les pouvoirs si particuliers que ces deux êtres partageaient, et sur la possibilité de garder sa mémoire intacte après un reset.

*






je ne crois pas que l'on puisse déclencher volontairement les prises de conscience, asgore. crois moi, j'ai vu tant de resets. et pourtant tout semble si... lointain. même quand j'ai la chance de me rappeler quelque chose, c'est par bribes. si je peux te donner un conseil, c'est de traquer les impressions de déjà-vu. presque à chaque fois, ce sont elles qui me remettent la mémoire en place. c'est le seul moyen à notre disposition pour le moment.


Le Souverain soupira en même temps que lazybones. Mais ce soupir était un soupir de soulagement. Alors certes, outre les impressions de déjà-vu permettant de se rendre compte que la timeline a été reset, l'on ne pouvait pas provoquer les prises de consciences, mais au moins il pouvait chasser les âmes humaines de son esprit. Il n'aurait pas à en user, ni même à l'envisager.. du moins, pour le moment.


*









l'humain finira malgré tout par rallier new home. à ce moment-là, il faudra penser à renvoyer tous ces gens en arrière, pour l'éviter à nouveau. il faudra prendre des chemins détournés. je pourrai aider un peu avec mes raccourcis en temps utile... ensuite... il faudra tâcher de discuter. de comprendre. si on l'empêche de s'en prendre à qui que ce soit, il se montrera peut-être plus ouvert au dialogue. surtout si toi tu l'interroges. moi... essayer de ramener au ami à la raison... j'ai déjà donné.


Ceux qui seraient placés à l'étage Deux d'Hotland seraient saufs mais il faudrait ensuite renvoyer les autres en arrière car Frisk ne cesserait d'avancer et finirait par arriver à New Home. Cela n'allait sans doute pas être simple étant donné la quantité de personnes à ramener chez eux. Mais si Sans aidait, c'était peut-être faisable, avec ses pouvoirs de déplacement si particuliers..
Et.. discuter avec lui ? Oui.. oui, il le ferait. Il se devait de comprendre ses motivations. il devait comprendre ce qui le poussait à continuer, encore et encore, inlassablement. Alors, certes, cela ne serait pas une partie de plaisir de se retrouver face à cet "ami" génocidaire, mais qui a dit que c'en était une, d'être Roi ? Le Boss Monster acquiesça donc.

Bien.. je pense que nous savons tous deux ce que nous avons à faire, désormais. Je te remercie d'avoir éclairé ma lanterne, Sans.. nous protégerons l'Underground contre cette menace.

Asgore croyait en ce qu'il disait. Il faisait confiance à Sans, à la Garde Royale, à Alphys, à Undyne.. ils pourraient tous se co-ordonner pour qu'il n'y ait plus jamais de reset et que la trame s'écoule normalement de nouveau.
Pendant tout ce temps le squelette y avait œuvré et avait été tout seul à essayer de lutter contre ces ennemis bien trop puissants, mais c'était terminé, il n'était plus seul.

Mais il n'avait pas osé parlé pendant tant de temps.. se pouvait-il qu'il garde autre chose pour lui, qu'il ai d'autres fardeaux sur les épaules sans jamais oser partager un peu de son poids pour s'alléger ? Le Roi reprit donc en regardant son ami.

Dis-moi Sans, tant que nous y sommes, il y a-t-il autre chose dont tu voudrais me parler ?

Asgore attendit donc quelques instants, instants durant lesquels Sans aurait pu vider son sac s'il le souhaitait, lorsqu'il pensa soudain à Toriel.. elle qui était partie seule, il ne pouvait pas la faire évacuer par la garde: il ignorait tout bonnement où elle s'était réfugiée !
Mais Sans, qui avait vu tant de Timeline, savait peut-être où elle était ? Il le fallait, il le fallait !
Le Roi s'abaissa à nouveau vers le squelette et mit ses mains sur ses épaules, le regard affolé. Evidemment, même après tout ce temps, il se faisait du soucis pour sa femme.. et l'ennemi étant un enfant, il était sans doute capable de l'attendrir pour mieux la..

Sans ! Sais-tu où se trouve la Reine ? Je ne peux pas la faire évacuer si je ne sais pas où elle est, et elle est peut-être en danger !
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Loyal Bon
Messages : 54
GOLD : 2135
Date d'inscription : 26/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans) Dim 11 Sep - 16:31
Autre chose ? Il y avait autre chose oui. La seule chose que Sans ait jamais eu à se reprocher. La seule chose qui le maintenait éveillé la nuit avant que toute cette histoire ne commence. Il songea brièvement au passé où il s'agissait du seul point d'ombre au tableau. Il ne mesurait pas sa chance à l'époque. Le remord le rongeait, mais il n'avait personne à blâmer. Il avait fait un choix et en assumait les conséquences. Comme tout un chacun. Pas de manipulation temporelle, pas d'énigmes indémêlables. Oh, quelle naïveté alors, quel manque de recul. Désormais il comprenait à quel point sont idée de voyage temporel était vouée à l'échec. Même avec une volonté de bien faire, ce genre de pouvoir devait tout simplement être proscrit. Il était trop facile de faire le mal en voulant faire le bien.

Mais aujourd'hui, ceux qui détenaient ce pouvoir n'avait aucune envie de faire le bien. Ses propres problèmes se trouvaient relégués derrière ceux qu'on lui imposait. Le squelette se sentait tiraillé, Prométhée malgré lui. C'était donc ça, aider les autres ? Souffrir pour eux, mais sans même alléger leurs peines ? Quelle pitié. Partager le savoir avec Asgore n'avait été qu'un exutoire pour lui. Un moyen de se relâcher. Un deuxième point d'ombre. Il ne regrettait pas d'avoir tué la fleur. Arracher les pétales, plier les tiges, broyer chaque fibre. C'était ce qu'il avait fait la première fois. Ce meurtre n'avait rien d'immoral. De même que celui du gosse. Tout ce sang, mon dieu, tout ce sang. Mais même après avoir ainsi mit fin à la vie d'un gamin, sa conscience n'avait pas protesté. Que valent les promesses faites à quelqu'un dont on n'a jamais vu le visage, et qui nous demande de protéger un fichu génocidaire ? Elle ne savait pas. Et lui refusait d'y croire. Mais impliquer Asgore avait déclenché quelque chose en lui. Un signal d'alarme. Sa morale. Morale tyrannique, subjective, complètement faussée. Mais morale tout de même. Tutrice intraitable qui punit chaque écart. Ad vitam aeternam.

Il ne pouvait rien lui cacher, car elle était dans sa tête. Même s'il vidait son sac, se sentirait-il vraiment mieux après ? Asgore se voulait rassurant, mais derrière le masque royal, combien de doutes, combien de remords qui lui étaient propres ? Inutile de jouer aux vases communiquant si les deux récipients restent pleins. Sans n'avait rien à ajouter. Le roi sembla s'absenter un instant, comme plongé dans ses réflexions. Le squelette décida qu'il était temps de passer à l'action lorsque le cri du cœur se fit enfin entendre :

"Sans ! Sais-tu où se trouve la Reine ? Je ne peux pas la faire évacuer si je ne sais pas où elle est, et elle est peut-être en danger !"

La reine. Bien sûr. Ils étaient là, les doutes et les remords de ce souverain si apprécié. Il incarnait l'espoir du peuple. Mais pas unanimement. Toriel. Son grand amour, son grand regret. Sans qui comptait veiller uniquement sur Papyrus pour prévenir tout dérapage sur cette ligne temporelle devait désormais aussi la protéger elle. Il s'était forcé à ne pas y penser. Il ne voulait pas de cette empathie-là. Il ne voulait pas de cet amour-là. Se soucier de tout le monde. Tous les sauver. C'était sa mission. Mais s'il leur accordait de l'importance à tous... alors la peur de tout perdre et le chagrin le cloueraient tout bonnement sur place. Il secoua la tête.

*






je... je voudrais te promettre. te dire que je sais exactement où elle est, qu'elle ne court aucun risque et que je vais l'amener à tes côtés en un instant. je voudrais te promettre qu'elle n'aura rien et que jamais ils ne pourront lui faire du mal. mais alors, je serais par deux fois parjure de mon propre engagement. je ne peux rien promettre asgore. pas dans ces conditions.


"Elle est en première ligne Asgore. Elle est peut-être déjà tombée, Asgore. N'y songe plus Asgore, d'autres peuvent encore être sauvés."

Comment lui dire ça ? Alors même que lui avait vécu la mort de son frère comme la fin de toute vie ? Non, il ne pouvait rien lui promettre. Rien lui dire de plus. Il pouvait agir. Essayer, envers et contre tout. Malgré les statistiques. Malgré les ennemis trop puissants et l'injustice permanente de cette vie. Malgré la porte close et l'absence de raccourcis menant là-bas. S'il y avait la moindre chance, il la saisirait.

*



non, je ne peux pas t'assurer du résultat. je suis faible asgore. mais j'essayerai. j'essayerai de toutes mes forces. je vais à snowdin. dans le meilleur des cas, je t'amènerai la reine. dans le pire...


La mâchoire du squelette se serra, en même temps que ses poings. Il marqua un temps de pause durant lequel des images horribles défilèrent devant ses yeux. Son absence d'yeux. Pupilles vides, plongées dans le noir.

*



dans le pire des cas, je tuerai son meurtrier de mes mains, et il sera forcé de reset. jusqu'à ce qu'il choisisse d'épargner la reine. alors je te l'amènerai.


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Nic.. Cloudy day today. (PV: Sans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Hotland-
Sauter vers: