You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

We shall pass (SUTIDO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Les ruines
MessageSujet: We shall pass (SUTIDO) Dim 4 Sep - 23:12


We shall passRun boy run ! This world is not made for you. Run boy run ! They’re trying to catch you. Run boy run ! Running is a victory. Run boy run ! Beauty lays behind the hills. Run boy run ! The sun will be guiding you. Run boy run ! They’re dying to stop you. Run boy run ! This race is a prophecy. Run boy run ! Break out from society. ( woodkid → Run boy run )
Ces foutus heures étaient interminables. Il ne pouvait même pas fermer l’œil que tout son corps semblait se mettre en marche, tandis que son estomac en profitait pour avoir la bonne idée de jouer la musique de son peuple. A savoir des gargouillements qui résonnaient jusque dans les côtes du rouquin.

Il avait bien ingurgité quelques bonbons, mais il pourrait manger tout ce qu’il avait mangé en poche, il savait qu’il ne serait pas satisfait. Le sucre passait trop rapidement, c’était comme devenir hyperactif pendant une demi-heure ou deux et ressentir progressivement la gueule de bois revenir. Une horrible sensation, vraiment.

Mais est-ce qu’il allait crever ici comme un rat ? Non. Par tous les saints, il valait mieux que mourir de faim dans un trou paumé tout de même ! Et puis, Sutido allait être complètement perdu sans lui. Il fallait qu’il survive. Qu’il avance, qu’il persévère ou sinon, il allait devenir dingue.

Malgré le creux plus profond que le Mont Ebott dans son ventre, Jeremiah se secoua et parcourut d’un frisson de mal-être, se redressa sur ses jambes. Titubant, de gauche à droite, avant de se stabiliser sur ses jambes. C’était un bon début, mais il devait faire mieux que ça. Il devait sortir d’ici.

« Jävla... Helvete. » Le rouquin grognait méchamment entre ses dents serrées mais il trouva la force qu’il lui fallait pour avancer. En rageant, mais soit. « Sutido ! Viens ! On s’casse d’ici, j’en ai ma claque. »

La subtilité, c’est pour les tapettes. Et de plus, il n’allait pas arrêter en si bon chemin, non. C’était trop beau pour être vrai.

« Si tu dis que l’autre mongole est passé, alors on peut le faire aussi. »

Ce n’est pas comme si son acolyte n’avait pas l’habitude de son humeur de chacal, de toute façon. Depuis qu’il avait commencé à avoir réellement faim, le rouquin était devenu aigri. Rien de bien étonnant face à cette situation.

Aucune réponse. Mais qu’est ce qu’il fichait.

« Arh ça va, fais pas ton choqué, j’ai dis plus moche que ça. »

Traînant sa carcasse, ou plutôt ses pieds vers les marches des ruines, il les gravit avant de rentrer dans la première pièce. Il s’apprêta à soupirer et se mettre a trouver une solution... quand il vit ce qu’il vit. La porte, ouverte.

OUVERTE.

« Putain. » laissa-t-il échapper sous la surprise. Non vraiment, des plaques étaient renfoncées et la porte était grande ouverte. Ils avaient attendus après lui, ou elle, ou eux peu importe il s’en foutait, pour rien ? Mais... Mais... « C’est ouvert. J’y crois pas. »

Il hésitait entre être amer ou s’énerver. Ou rien faire parce que ça demande de l’énergie, chose qu’il n’avait pas a cet instant. Alors à la place de tout ça, il se massa simplement les arcades du nez, les sourcils froncés.

« ... *sigh* ... Bon, on continue. »

© 2981 12289 0
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Lun 5 Sep - 0:20

ft. Jeremiah

ft. Sutido

「 We shall pass 」
Cela faisait de longues heures qu'ils étaient coincé ici. Attendant... Attendant quoi au juste ? Le savaient-ils eux même ? Sans doute espéraient-ils un miracle. Que la réponse leur tombe du ciel par miracle comme l'avait fait Jeremiah. D'un autre côté, l'arrivé de l'humain était un miracle aux yeux de Sutido : maintenant au moins, il n'était plus seul. Mais son "miracle" n'était pas en très grande forme et cela le rendait... Irritable. Le monstre ne fit cependant pas de remarque là dessus, il pouvait entendre les grondement provenant du ventre de son ami. C'était comme si un ours venait de se réveiller en grognant. Il devait vraiment avoir faim, pas vrai ? Il fallait trouver une solution. Mais Sutido ne se sentait pas le courage de la rechercher en laissant le Petit Frère tout seul. Par peur de l'abandonner ou bien de se retrouver seul ? Allez savoir !

De toute façon, il n'allait pas avoir à hésiter longtemps. Jeremiah se leva, tout chancelant sur ses jambe, grommelant des mots incompréhensible pour la créature. Celle-ce se redressa, les oreilles pointées vers l'avant avec curiosité. Où comptait-il aller comme ça ? Pendant un instant, il songea à lui ordonner de s'asseoir : se lever alors qu'il était dans cet état n'était pas prudent. Mais il se ressaisit bien vite... Comme s'il était capable d'élevé la voix contre qui que ce soit. Il suivit donc l'humain de son regard jaune perçant, silencieux.

Jerem finit par briser le silence, faisant allusion à ce que Sutido lui avait rapporté un peu plus tôt : la présence d'autres personnes dans les ruines. Des personnes qui avaient sans doute réussis à passé les pièges et puzzle de ce lieu perdu. Le monstre ne put s'empêcher de plaquer ses oreilles en arrière en entendant le mot "mongole". Lui qui était à cheval sur la politesse, il était quelque peu choqué par ce terme. Presque gêné de l'avoir entendu. Son nouvel ami s'en rendit compte, sans doute à cause du silence qui planait sur le duo. Oui, il avait dit pire. Préférant placer ça sur le compte de la faim, Sutido se décida à se lever. Prudemment, il suivait son humain qui avait toujours quelque difficulté pour avancé. A droite ? A gauche ? Rien. Ils étaient seuls. Une chance !

Bientôt, il escaladèrent les marche de l'escalier. Sutido, avec son optimisme naturel, continuait d'espérer que la porte se serait ouverte par magie. Et devinez quoi ? Ce fut le cas ! ... Sauf peut être pour la magie. Il semblait plutôt que le mécanisme avait été activé. Le Petit Frère laissa échappé une nouvelle injure entre ses dents mais le monstre n'en tint pas compte. Il préférait sautiller joyeusement sur place, ses sabots heurtant le sol en provocant un claquement sec. Jeremiah soupira, visiblement fatigué et irrité avant de déclarer :

« ... Bon, on continue. »

Il n'en fallut pas plus pour que Sutido recule brusquement, en poussant un cri mélangeant un hennissement et un jappement. D'accord, la porte était ouverte et ils pouvaient avancer mais... C'était dangereux non ? Il y avait peut être des gens derrière cette porte ? Et si c'était un piège ? Tout d'un coup, sa bonne humeur avait laissé place à une grande frayeur.

- ... Tu ... Tu es sur que c... c'est une bonne idée ? Il y a peut être des pièges derrière...

A quel réponse le monstre pouvait-il bien s'attendre ? "Oui, tu as raison, nous allons rester ici et je vais me laisser mourir de faim." ? Non, sa remarque était stupide. Sutido avait beau ne pas être très intelligent, il s'était rendu compte de l'idiotie de sa phrase en la disant. Ils ne pouvaient pas rester là. Secouant vivement la tête, le monstre plaqua ses oreilles en arrière avant de s'approcher lentement de la porte. Il y risqua un regard. Devant lui, une salle traversé de deux petit cours d'eau facile à passé grâce à des ponts. Sur les mur, des plantes avaient poussée et il lui semblait apercevoir des boutons. Ils avaient du être activé par les personne précédent leur arrivée car la voie était libre. Et personne. Pas âme qui vive. Tant mieux.

- Il n'y a pas l'air d'y avoir de danger.

Déclara le monstre hésitant. Mais les apparences pouvaient être trompeuses... Il passa prudemment une patte à travers la porte et se mit à tâter le sol comme si celui-ci menaçait de s'écrouler. Mais non. Il resta parfaitement en place. Bon... Il n'avait pas d'excuse pour rester en place...

Sutido allait continuer son chemin mais il jeta un rapide coup d’œil à Jeremiah. S'ils devaient fuir ou se cacher, il devraient être rapide. Et seul, l'humain ne pourrait pas l'être. En trottinant, il revint donc vers son Petit Frère et s'allongea à ses pieds, lui faisant signe de grimper sur son dos. Au moins comme ça, ils iraient plus vite. Une fois le rouquin sur son dos, il se redressa aussi docilement que possible.

- Accroche-toi bien surtout...

Dit-il doucement avant de se mettre en route. Il avançait relativement vite mais prenait garde à ce que son cavalier ne soit pas trop secoué. Il faisait aussi attention à tout ce qui se passait autours d'eux. Ses oreilles étaient en mouvement constant, à l'affut du moindre bruit. Mais lorsqu'ils arrivèrent au bout de la salle, rien ne c'était produit. Ils enchainèrent deux salles et un couloir, toujours dans le même calme. Puis il se retrouvèrent bloquer.

Devant le duo, se dressait un pont couvert de pics acéré. S'il avait été un peu plus court, Sutido n'aurait eu aucun mal à sauter par dessus, mais là... Le monstre dégluti. Que faire ? Sa tête se tourna instantanément vers celui qu'il transportait.

- La route est bloquée.

Dit-il comme si l'humain était incapable de le voir lui même. Les oreilles pointées vers ons interlocuteur, il attendait patiemment une aide quelconque. Il avait remarqué que ce Petit Frère était bien plus malin que lui. Qui sait ? Il aurait peut être une idée...
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre Bon
Messages : 118
GOLD : 4325
Date d'inscription : 04/09/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Lun 5 Sep - 15:49


We shall passRun boy run ! This world is not made for you. Run boy run ! They’re trying to catch you. Run boy run ! Running is a victory. Run boy run ! Beauty lays behind the hills. Run boy run ! The sun will be guiding you. Run boy run ! They’re dying to stop you. Run boy run ! This race is a prophecy. Run boy run ! Break out from society. ( woodkid → Run boy run )
Derrière lui, le monstre se mit à japper, faisant tendre de surprise les muscles du rouquin qui fit volte-face. Mais il n’y avait rien derrière eux, ni devant d’ailleurs, pourquoi il faisait autant de bruits !? Les sourcils froncés, il le laissa néanmoins exprimer sa peur de l’inconnu, s’empêchant de se plaquer la main sur le visage dans un ultime mouvement de dérision.

« Tu veux passer 75 ans ici ? Plutôt crever maintenant. »

Le ton n’était pas aimable mais franc, comme toujours. Sutido sembla réaliser la bêtise qu’il venait de dire, car l’instant d’après, il secoua vivement la tête et se mit à avancer, plus vaillant que jamais. Enfin presque. Tout deux s’approchèrent lentement de la porte, comme si elle était une mine allant leur péter à la gueule à tout instant.

Mais il n’y avait rien. Rien que deux petites rivières avec chacune une petite passerelle. La végétation recouvrait les murs et... et il y avait des interrupteurs. Sur les murs. D’ailleurs, deux étaient littéralement entourés de flèches faites à la craie.

« Bah bordel, il allait pas les manquer ceux-là. » commenta-t-il à voix basse.

Alors que le monstre inspectait le sol d’une couleur étrangement violacé, presque fuchsia, le rouquin s’avança en gardant une main sur son ventre. Le chemin semblait être long et ça allait être compliqué de se traîner tout le long, mais son amour propre - s’il en avait encore, l’empêcher de demander de l’aide.

Il n’eut cependant pas à le faire. Sutido l’instant d’après s’était couché à ses pieds, lui intimant de monter sur son dos et autant dire qu’il ne se fit pas prier. Le plus fermement possible, il s’accrocha à sa crinière et se stabilisa, alors que son taxi annonçait le départ. Malgré sa vitesse, l’humain pouvait sans mal apercevoir les détails du décor... dont un mannequin. Un drôle de mannequin ! D’ailleurs... Il l’avait regardé ou c’était lui ? Non. Non. C’était lui.

Ils traversèrent deux salles ainsi et un couloir tortueux, avec un panneau et... une grenouille. Une étrange grenouille mais une quand même ! Au fond, Jeremiah fut content de croiser la route d’un monstre plus ou moins ressemblant à une bête de la surface. Sutido quant a lui ne s’attarda guère sur le chemin et continua, jusqu’à être bloqué.

Un pont de pics !? C’était sérieux ? Mais qu’est ce qu’il y avait a l’extérieur pour qu’ils essayent de les stopper a ce point ? Ou à l’intérieur... Non.

« J’ai vu, merci. » Sutido était peut-être gros mais pas à ce point. Les yeux du garçon se baladèrent de gauche a droite de la salle, pesant le pour et le contre. Ils pourraient bien passer par le pont mais ça leur prendrait des heures à tâtonner afin de trouver le bon chemin. Alors ils devaient le contourner, il n’y avait pas le choix. « Bon. »

Il se mit alors à fixer l’eau. Il n’y avait pas de courant, mais il espérait qu’elle n’était pas profonde. Ou pire encore, qu’il y avait quelque chose dedans.

« J’espère que tu sais nager. » dit-il en retournant sa tête vers Sutido. Visiblement oui ! Tant mieux, mais aussi, Miah se pressa à rajouter. « Et fais gaffe, elle est p’t’être profonde et y’a p’t’être des trucs dedans. »

Ses yeux se plissèrent de méfiance, mais il ne rajouta rien de plus. Ils devaient continuer de toute façon. Le monstre se mit en marche... ou plutôt essaya. Il hésita tellement à mettre sa première patte à l’eau que le rouquin à un moment donné se mit à se pencher sur le côté, l’observant d’un regard consterné.

En vérité, l’eau n’était pas si profonde que ça, ni même trop froide. Ou était-ce ses bottes qui lui faisaient cet effet ? Dans tout les cas, ils mirent quelques secondes à atteindre l’autre bord et à ressortir de leur bain improvisé.

« C’tait pas si monstrueux que ça. » Il en serait presque déçu, pour tout dire. Mais avant tout, Miah s’estimait heureux que rien ne soit sorti de l’eau pour les bouffer. « Ils sont un peu con de ne pas avoir mis de pièges, s’il essaye d’empêcher quelque chose de rentrer, c’pas en lui mettant une pataugeoire qu’il va faire demi-tour. Mais j’vais pas me plaindre. »

Encore entrain d’étaler son intelligence pire que de la confiture, mais que voulez-vous. C’était un enfant. Dans la pièce suivante... Hé bien, il n’y avait rien. Juste un très long chemin avec un poteau blanc à la fin. Voilà qui était étrange.

Dans la suivante par contre, il y avait du nouveau ! Surprenant le rouquin qui fit volte-face rapidement sur le côté, une grenouille se tenait là. Mais dès qu’il se penchait avec méfiance vers elle, elle croassait simplement.

Ribbit, ribbit.

« C’un pokémon ou quoi ? Tu peux parler et pas lui ? » demanda-t-il en haussant un sourcil d’interrogation. « Tu comprends ce qu’il dit ? »

© 2981 12289 0
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Mar 6 Sep - 0:43

ft. Jeremiah

ft. Sutido

「 We shall pass 」
Comme Sutido s'y attendait, Jeremiah lui fit bien remarquer qu'il avait des yeux. Comme d'habitude, le monstre ne tint pas compte du ton sec employé par son nouvel ami : la faim, c'était la faute de la faim. Il se contentait donc d'attendre silencieusement une indication, un ordre quelconque. Sutido aimait rendre service mais il détestait être livré à lui même et devoir prendre des décisions. C'était un suiveur, pas un leader... Et il s'en contentait parfaitement ! Son Petit Frère observa pendant un temps ce qui se trouvait sous le pont de pics. De l'eau, ni plus ni mois. A vu d'oeil, elle ne semblait pas bien dangereuse mais Sutido restait méfiant. Aussi, il ne put s'empêcher de sentir ses muscles se crisper de peur en entendant la solution que proposait son cavalier.

Traverser à la nage ? Vraiment ?! N... Non ! Il devait y avoir une autre solution pas vrai ? Pas vrai ? Et s'il y avait quelque chose dans l'eau ? D'ailleurs, même l'humain qui l'accompagnait souleva cette hypothèse. .... Brrh. Un frisson parcouru l'échine du monstre alors qu'il imaginais une sorte de créature aquatique avec de longue nageoire griffue et plusieurs rangées de dents. Non ! Sutide renifla. Il ne devait pas y penser, paniquer n'arrangerai rien, au contraire. Il avait une mission à accomplir ! Il devait trouver de quoi manger à son Petit Frère. Et il ne pourrait réussir qu'en avançant !

Hésitant, Sutido trempa une patte dans l'eau avant de reculer presque immédiatement. Quand bien même il savait que c'était la bonne chose à faire, il était toujours aussi réticent à entreprendre la traversée. A travers son hésitation, le monstre percevait le regard inquisiteur de son ami sur lui. Allé Sutido, se répétait-il, tu peux le faire, tu vas être courageux pour une fois. C'est en répétant une énième fois cette phrase qu'il se décida finalement à glisser son corps dans l'eau avec souplesse. Il n'y eut aucune éclaboussure, à peine un petit "plouf".

L'eau était fraiche. Fraiche mais pas froide. C'était assez agréable en fait... Mais ça le serait moins lorsqu'ils ressortiraient et que Sutido se retrouverait avec sa fourrure alourdie par le liquide.

« C’tait pas si monstrueux que ça. »

Entendit-il dans son dos une fois de l'autre côté, au sec. Non effectivement, il avait imaginé bien pire. Cependant, il était tout de même rassuré que ce soit finit !

« Ils sont un peu con de ne pas avoir mis de pièges, s’il essaye d’empêcher quelque chose de rentrer, c’pas en lui mettant une pataugeoire qu’il va faire demi-tour. Mais j’vais pas me plaindre. »

Encore un juron ? Le monstre n'y était toujours pas habitué malgré ces quelques heures passées ensemble. Ses oreilles tiquais à chaque fois qu'il entendait ce genre de mot et il faisait en sorte de les effacer tout de suite : sa Maman ne serait pas contente s'il venait par dire ce genre de chose par mégarde. Quant à cette potentielle menace... Sutido l'effaça aussi ! C'était soit ça, soit il irait se cacher dans un coin sans bouger, ce qui n'était guère souhaitable.

Le duo continua sa route pour traverser un long couloir entièrement vide disposant tout juste d'une colonne sortant de nul part. Bizarre. Mais qu'importe. Sutido entra dans la salle suivante. Il était prêt à continuer mais Jeremiah se mit à parler.

« C’un pokémon ou quoi ? Tu peux parler et pas lui ? Tu comprends ce qu’il dit ? »

Sutido lui lança un regard interrogateur puis jeta un coup d’œil au sol. Un monstre se tenait là... Un Froggit lui semblait-il. Le son que produisait la créature confirma cette idée. Cependant, il n'était pas sur de comprendre ce qu'elle voulait dire. Enfin, pas tout. Il saisissait un mot sur deux tout au plus.

- Je crois qu'il nous demande d'être gentil mais je suis pas sûr. Je parle pas bien le Froggit.

Ces monstre n'étant pas des plus menaçants ou agressifs, Sutido ne s'attarda pas davantage sur la question et continua son chemin. Sur leur gauche une autre salle. Avec prudence, Sutido s'y risqua, mais il n'y avait rien. Rien si ce n'est un bol de bonbon. Le monstre s'en approcha pour permettre à son cavalier de se servir avant de repartir.

- Au fait c'est quoi un pokémon ?

Demanda-t-il sans s'arrêter. La monture n'avait jamais entendu ce mot. Était-ce comme ça que les humains appelait les monstres ? Est qu'il était lui même un pokémon ? Alors que cette question lui taraudais l'esprit, il arriva dans une nouvelle salle. Mais une partie du sol lui semblait étrange... et à raison ! A peine posa-t-il une patte dessus pour en tester la solidité que le sol s’effrita. Sutido fit claquer sa mâchoire et, sous le coup de la surprise, il recula brusquement. Bon... Il regarda l'autre bout de la salle, il n'était pas très éloigné. Mmm...

Le monstre inspira et expira quelques secondes avant de se mettre à courir et de sauter par dessus l'étrange sol. Il n'eut aucun mal à le passer mais emporté par son élan, il continua de galoper sur quelques mètre. Fort heureusement, cette nouvelle salle n'était pas un problème. Une pierre avait été déplacé sur une dalle et cela avait du désactivé le mécanisme du puzzle. Toujours est-il qu'il n'y avait pas de danger. Mais bientôt, ils retombèrent sur ce sol étrange et si fragile... Et pas moyen de sauter par dessus. Sutido dégluti. Mais ils avaient déjà bien avancer... Il n'allait tout de même pas faire demi-tour maintenant ? Non... Il ne pouvait pas.

Cela lui prit pas mal de temps, mais, avançant à tâtons, testant à chaque fois la solidité du sol du bout des patte, il parvint au bout du piège. Tout seul ! Sans avoir à demander de l'aide ! Il était fier de lui ! Le duo progressa ensuite à un rythme redevenu normal, toujours tout droit. Il traversèrent de nouveau une salle avec des pierre placé sur des dalles, un couloir avec une table et un bout de fromage dessus... Qui laisse trainer son fromage comme ça au fait ? Puis une salle avec un tas de feuille rouge en son centre. Un chemin menait sur la gauche, l'autre tout droit. Sutido continua droit devant. Il arriva dans un cul de sac... plein de toiles d'araignées avec un panneau. Qu'est ce que c'était encore que ça ?

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre Bon
Messages : 118
GOLD : 4325
Date d'inscription : 04/09/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Mar 6 Sep - 19:14


We shall passRun boy run ! This world is not made for you. Run boy run ! They’re trying to catch you. Run boy run ! Running is a victory. Run boy run ! Beauty lays behind the hills. Run boy run ! The sun will be guiding you. Run boy run ! They’re dying to stop you. Run boy run ! This race is a prophecy. Run boy run ! Break out from society. ( woodkid → Run boy run )
Être gentil ? A propos de quoi ? De lui ? Vu le calibre du monstre, qui ressemblait à l’un des adversaires lambda d’un jeu vidéo style Dragon Quest, il n’y avait rien d’étonnant a ce que ce froggit le demande. Cependant, quel  intérêt à le faire, ils n’étaient pas dans un jeu-vidéo et il n’aurait aucun mérite à battre une aussi petite bête. Pacifique en plus.

Sans plus se questionner, Sutido reprit sa route et l’humain se focalisa de nouveau sur le chemin. Ils entrèrent dans une pièce qui contenait seulement un vase, posé là sur un pilier. Un récipient qui contenait... des bonbons. Une multitude de bonbons. Dans un autre cas, Jeremiah se serait probablement jeté dessus et repartit en rigolant comme un maniaque, mais ici... C’était étrange.

Une pièce vide, avec pour seul point culminant un objet de grande valeur ou utile aux yeux de la personne, ça vous rappelle rien ? C’est... UN PIÈGE !  Malgré son estomac qui grondait plus fort que le tonnerre, l’enfant n’approcha pas un doigt du bol, lui jetant un regard presque dédaigneux. Quel salopard avait fait ça. Profiter de sa faiblesse du moment pour le piéger, c’était machiavélique. Mais il était plus intelligent !

Un peu parano ? Bien sûr que non.

« Un pokemon... Bah, c’est des créatures dans un jeu. Elles ne sont pas réelles, c’est juste pour s’amuser. » essaya-t-il d’expliquer le plus simplement possible. Parce que ça l’étonnerait qu’il trouve des jeux-vidéos ici.

Ils continuaient à parcourir les salles quand Miah entendit le sol se craquelait, suivi d’un brusque mouvement de Sutido. Le bruit de sa mâchoire claquant dans le vide et la surprise qui avait envahi l’humain avait presque failli le faire glisser, mais heureusement il était bien accroché aux flancs du monstre.

« Ah ! Bordel ! » L’enfant remit aussi correctement possible son bonnet sur sa tête, enfonçant sa masse de cheveux dedans. « Doucement. »

Casse-bonbon. Il fallait le prévoir, mais en même temps, il avait failli se ramasser par terre et dans les pièges qui plus est ! Enfin, passons. D’un bond, ils traversèrent la salle et une autre, dotée d’une pierre poussée sur une trappe. C’était facile. Trop facile. Plus loin, après le couloir, encore le même souci : un sol a trous.

Cela leur prit plusieurs longues minutes avant d’arriver au bout, mais au moins, la suite fut plus rapide. Il y eu une deuxième salle a base de pierres et de trappes, puis un long couloir avec... un fromage posé sur une table. Ce n’était pas la chose la plus bizarre qu’il avait vu en atterrissant ici, a vrai dire, donc ce détail ne lui fit ni chaud ni froid.

Une dernière salle pourvu d’un tapis de feuilles rouges, puis ils se retrouvèrent bloquer. C’était une petite pièce, avec un panneau planté au milieu et deux imposantes toiles en face. Qu’est ce que c’était encore que ça ?

« Ptain mais elles finissent jamais ces ruines. » En grognant à voix basse, l’enfant descendit du dos de la bête afin d’aller voir ce panneau. Et autant dire qu’il fallu qu’il le lise deux fois pour comprendre ce qu’il voulait dire. « Des... Des araignées business man. Ouais non, mais bientôt on aura des fleurs qui parlent. »

Comme dans Alice ! En se frappant le visage de sa paume, le rouquin jeta néanmoins un coup d’œil aux ventes des bestioles présentes... Peut-être qu’acheter quelque chose serait bénéfique pour eux. Il y avait des donuts. Hm, il ne préférait pas savoir ce qu’elles mettaient en sucre glace. Alors Miah se porta sur le deuxième choix, plus commun pour lui : de la liqueur !

« J’vais prendre ça. Ils veulent les trucs qu’on a récupérer dans la salle là... 180 au total. » dit-il en fouillant dans ses poches. Tiens, il n’avait que 160, et merde ! « J’ai que 160. Tu veux bien me passer 20 de plus ? J’te rembourserais. »

Au moins, ça leur servira. Tendant sa main sans quitter les araignées des yeux, il attendit que les gold se déposent dans sa main... Mauvaise idée. Ce fut un amas de bave dégueulasse mélangé avec qui dégoulina sur sa paume.

« AAAH ! AAH MAIS PUTAIN ! » L’enfant s’était redressé avec une expression tout à fait choquée et dégoûtée, les yeux écarquillés en visualisant sa main. « Mais... Mais tu m’as dégueulé dessus ! »

Fronçant les muscles de son nez de façon contrariée, il fixait le monstre, comme s’il attendait une réponse... qui ne viendra pas probablement.

« Mais t’es dégueulasse ! Ooorh... Beuurk ! »

Avec tout le courage qu’il avait, il retira ce dont il avait besoin et le donna aux araignées, fermant les yeux de dégoûts et grimaçant. Mais au moins, il réussit à avoir son cidre. En ressortant de la pièce, il l’ouvrit de sa main propre, reniflant le culot et se retenant de tirer une nouvelle grimace.

« Bordel... » Quand il faut y aller, il faut y aller. Il prit une gorgée de toute la bouteille.  Mais à peine le liquide fut sur sa langue qu’il détourna la tête brusquement et recracha le tout dans la tête de son compagnon, se mettant à tousser brusquement. « Aaarh ! »

Il eut un frisson et une nouvelle grimace. C’était pas possible. Non seulement maintenant il était sale, mais il avait un goût de rat mort dans la bouche.

« AAH ! J’te le dis tout de suite, mais si la bouffe est aussi dégueulasse ici, je veux crever maintenant. »

En entendant un léger silence, il retourna la tête vers son acolyte, le fixant.

« Hé tu m'as vomi dessus, j'dois bien te renvoyer l'ascenseur. »

© 2981 12289 0
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Mer 7 Sep - 11:48

ft. Jeremiah

ft. Sutido

「 We shall pass 」
Jeremiah semblait aussi perdu que le monstre quant à la composition de la pièce. C'est vrai que ça pouvait difficilement ne pas surprendre : une salle avec un panneau et deux grandes toiles d'araignée. Une chance que Sutido, malgré toutes ses peurs et sa couardise naturelle, ne soit pas arachnophobe. Il entendit son Petit frère maugréer puis descendre de son dos, se rapprochant des panneau pour pouvoir le déchiffrer.

« Des... Des araignées business man. Ouais non, mais bientôt on aura des fleurs qui parlent. »

Pourtant, des fleur qui parlent, Sutido en avait déjà vu à Waterfall : les echos Flowers. Bon, certes, elles ne parlaient pas d'elle même et se contentaient de répéter les paroles des autres mais néanmoins, elles s'exprimaient un minimum !

Le monstre s'apprêtait à en faire part à son ami humain mais se ravisa, laissant une lueur amusé dans le fond de son regard doré. Non, il ne dirait rien ! Dès qu'ils seraient sortis d'ici, il l'emmènerait à Waterfall et lui ferait la surprise en l'emmenant devant une de ces fameuses fleurs bleus. Oh oui ! Ce serait tellement amusant. A cette pensée, Sutido piétina sur place avec impatience !

Pendant ce temps, Jeremiah se renseignait sur les tarifs de ces araignées vendeuses. Le monstre ne l'écoutait que d'une oreille, trop occupé à réfléchir à propos de sa futur surprise. Néanmoins, il laissa vite cette pensée de côté quand son Petit Frère lui demanda une participation pour payer de quoi manger. Vingt golds ? Il devait bien avoir ça. Lorsque celui-ci lui tendit la main sans le regarder, Sutido régurgita quelques pièces qui se trouvaient dans son estomac... Accompagnées d'une substance gluante et quelque peu blanchâtre. La réaction de l'humain ne se fit pas attendre.

« AAAH ! AAH MAIS PUTAIN ! Mais... Mais tu m’as dégueulé dessus ! »

Surpris par le ton et l'expression dégouté de son jeune ami, Sutido recula brusquement dans un mélange de jappement et de hennissement. Mais... Mais pourquoi il était pas content ?! Il lui avait pourtant donner de l'argent, c'était bien ce qu'il voulait non ? Le monstre était un peu perdu.

« Mais t’es dégueulasse ! Ooorh... Beuurk ! »

Sutido baissa les oreilles tristement tout en fixant toujours Jeremiah. C'était bien la première fois qu'on lui disait une chose pareil. Cependant, il resta silencieux, n'osant pas répliquer. Avec de nouveaux jurons, le Petit Frère déposa les pièces dans une des toiles. Les araignées récupérèrent les golds pour les échanger contre un pichet remplit d'un liquide qui ne disait rien au monstre. L'humain se risqua à y gouter avant de tout lui recracher au visage. Sutido bondit sur place en secouant la tête. Baaah ! Qu'est-ce que c'était que ça !? En plus, ça commençait à entrer dans sa bouche en passant par son crâne apparent et les trous qui s'y trouvaient : notamment au niveau des yeux et du nez. Autant vous dire que ce n'était pas une sensation agréable !

« AAH ! J’te le dis tout de suite, mais si la bouffe est aussi dégueulasse ici, je veux crever maintenant. »

Sutido se redressa vivement. Quoi ?! Mais non ! Mais fallait pas se laisser mourir pour ça ! S'il ne fallait que ça, le monstre trouverait autre chose. Il ne savait pas encore comment, mais il le ferait ! Le rouquin se retourna dans sa direction en déclarant :

« Hé tu m'as vomi dessus, j'dois bien te renvoyer l'ascenseur. »

La créature ouvrit la gueule, sortant sa langue bifide.

- Maiiis ! C'est toi qui voulait des Golds.

Dit-il tristement avant de regarder ses pattes, un peu honteux de voir que son ami avait l'air en colère contre lui. Mais après tout, il n'avait pas de poche, où aurait-il bien pu cacher ses pièces si ce n'est dans son estomac ? Les oreilles basses, le monstre revint sur ses pas pour sortir de la salle.

- ... Bon... Ben on doit encore avancer hein ?

Sa voix c'était faites toute petite, presque hésitante. Il n'attendit néanmoins pas de réponse et avança. Le Petit Frère le suivrait de toute façon pas vrai ? Du moins théoriquement. Rendu triste par la remarque de son ami et par le fait qu'il soit en colère contre lui, il n'avait pas osé lui proposer de revenir sur son dos. Il n'aurait pas voulu de toute façon, non ?

- Et... Je suis désolé...

Ajouta-t-il avant de sortir rapidement de la salle, tête basse, et de prendre directement à droite pour arriver à une salle avec trois froggits. Ribbit ribbit ! Lui lancèrent-elles. Sutido les salua d'un signe de tête et continua. Contrairement à Jeremiah, il n'avait aucune faiblesses particulières à cet instant, il avançait donc à une vitesse régulière et bien supérieur à celle de l'humain. Fort heureusement, comme il jetait régulièrement des coups d’œil derrière lui, il remarqua rapidement que le rouquin avait du mal à suivre. Aussi, juste avant la sortie de la salle des froggits, il se laissa tomber. Ventre au sol, il attendait patiemment que le Petit Frère arrive.


avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre Bon
Messages : 118
GOLD : 4325
Date d'inscription : 04/09/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Mer 7 Sep - 17:33


We shall passRun boy run ! This world is not made for you. Run boy run ! They’re trying to catch you. Run boy run ! Running is a victory. Run boy run ! Beauty lays behind the hills. Run boy run ! The sun will be guiding you. Run boy run ! They’re dying to stop you. Run boy run ! This race is a prophecy. Run boy run ! Break out from society. ( woodkid → Run boy run )
Sutido sortit sa langue, visiblement lui aussi dégoûté du liquide Rien d’étonnant, c’était... c’était comme de l’alcool mélangé a quelque chose de plus infâme encore, mais quoi. Il ne préférait pas y penser en faite, car à la première idée qui lui vint, un frisson de dégoût le prit de nouveau. A la place, il écouta le monstre essayait de se trouver une excuse.

« Ouais mais j’savais pas qu’ils étaient dans ton estomac ! J’croyais que t’avait une poche style kangourou. Fin tu pourrais prévenir quand même. » L’enfant s’expliquait avec quelques mouvements de main, visiblement agacé, mais il le fut moins en voyant que sa mauvaise humeur touchait le monstre a tel point qu’il rasait le sol de son museau. « Heu... Ouais. »

Il avançait sans lui et surtout, pas à la même cadence. Le rouquin était à peine sorti de la pièce que Sutido disparaissait dans la seconde, le laissant perplexe et énervé de nouveau, plus particulièrement suite à ses excuses. Non mais ça va ! Il ne l’avait pas frappé non plus. En plus, il aurait pût être plus méchant encore.

« Hé ça va, fais pas la gueule, j’t’ai pas frappé. »

Autant parler a un mur. Le monstre était déjà à l’autre bout de la pièce quand lui venait d’entrer et même s’il essayait de le rattraper, il n’y arriverait jamais et traînait plutôt des pieds. C’était comme si il n’avait plus de force dans les jambes, qu’il était lourd et surtout, à cet instant, il avait mal au crâne. Mais vraiment.

Il y avait des grenouilles dans cette salle, trois pour être précis. Encore une fois, Jeremiah ne les comprenait pas et il les passa de ce fait rapidement. Tout du moins, les deux premières. Un élément dans le décor l’attira au moment où il posa ses yeux sur le mur, pourvu d’une étrange et unique fissure. Une petite tâche blanche gigotait à l’intérieur, qu’est ce que c’était ? Un quatrième froggit. Une toute petite !

En se rapprochant, il la vit lui faire signe, chose que l’humain rendit par instinct plus que par volonté. C’était... étrange. Mais tout ici était étrange, de toute manière ! Ne s’attardant pas plus, il continua vers son acolyte qui s’était allongé devant la sortie.

« Rrr... Reviens... Je t’en veux pas. » Il aurait aussi pût dire j’ai besoin de toi, mais que voulez-vous, il avait une fierté personnelle et même un petit je t’aime à sa mère lui aurait déjà arraché la langue. Alors envers Sutido... Aucun moyen. « Juste, faudra que je me lave la main... De préférence le plus rapidement possible. »

Non, parce que même s’il ne lui en voulait plus, c’était un peu dégueulasse de garder les sucs digestifs sur une main dont il se servait.

Sans attendre une réelle réponse, le rouquin grimpa sur le dos du monstre, gardant la bouteille de cidre accrochée à sa taille. Il faudrait qu’ils s’achètent un sac ou une sacoche, même mieux, qu’ils en trouvent une. Pas qu’il était pauvre mais... Il était pauvre. En s’accrochant à sa crinière, il laissa sa monture reprendre la route vers la salle suivante, muni de quelques pièges mal placés.

Il n’y eu rien de bien compliqué à résoudre dans l’ensemble, car tout les puzzles étaient déjà fait. Ils parcoururent trois salles munis d’une énigme à interrupteurs, directement inscrits sur les panneaux avant de retomber dans une intersection.

« A gauche. »

Avec leur dernière expérience qui leur avait valu 180 golds, il préférait suivre le chemin principal désormais. La salle suivante fut différente des autres ; se dressait à l’entrée un arbre qui semblait calciné et dont les feuilles rouges s’éparpillaient tout autour. Cette vision fit frissonné l’enfant, épris d’un mauvais pressentiment.

Serait-ce... le monstre qui habitait dans ces ruines qui avaient fait ça ? Miah déglutit en silence, se mettant à fixer l’entrée devant eux.

« Hé... Fais le moins de bruits possibles.. J’veux pas finir comme cet arbre. » chuchota-t-il.

© 2981 12289 0
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Sam 10 Sep - 1:22

ft. Jeremiah

ft. Sutido

「 We shall pass 」
Pendant quelques instants, Sutido fixa intensément l'entrée de la salle, sa queue battant nerveusement l'air. Le Petit Frère mettait beaucoup de temps à arriver... Il n'avait pas de problèmes au moins ? Il hésita un moment à revenir en arrière mais se ravisa. Le rouquin devait encore être énervé... Et même si le monstre ne lui en tenait pas rigueur, il n'aimait pas le voir comme ça : ça le rendait triste. Aussi préféra-t-il attendre patiemment, poussant un soupir las. Doucement, il posa sa tête sur ses antérieurs, regardant tristement l'entrée de la salle.

Fort heureusement, Jeremiah ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Vivement, le monstre releva la tête, retenant difficilement une sorte d’aboiement excité. Mais il baissa rapidement les oreilles en voyant l'état du petit humain. Il avait beaucoup de difficulté à avancer. Oh non... Il n'aurait pas dû le laisser tout seul. Ça se voyait qu'il ne pourrait allé nul part sans aide. Rhooo ! Mais qu'est ce qui lui avait prit encore ?!

« Rrr... Reviens... Je t’en veux pas. »

Il n'en fallut pas plus pour que Sutido chasse ses pensées sombres. Alors... Alors il n'était plus en colère ?! Sous l'effet de la joie, le monstre fit claquer ses mâchoires et tenta tant bien que mal d'aider l'humain à tenir debout.

« Juste, faudra que je me lave la main... De préférence le plus rapidement possible. »

Sutido répondit d'un hochement de tête, s'il ne lui fallait que ça ! Sans perdre davantage de temps, Jeremiah grimpa sur le dos du monstre. Celui-ci attendit que le jeune humain soit bien accroché pour reprendre la route. Quelques part, la créature était rassuré de sentir de nouveau ce point sur son dos : au moins, il n'était pas tout seul... Et cela l'emplissait d'assurance. Enfin, plus ou moins, un couard reste un couard, mais bien entouré, il se montre un peu plus courageux.

Quoi qu'il en soit, le duo continua sa route. Une route des plus simple : des puzzles utilisant des boutons auraient dû leur barrer la route mais, comme les précédents, ils avaient déjà été résolus. Une sacré chance ! Le Petit Frère lui indiqua une direction lors d'une intersection. Sutido en était ravi : il n'aurait pas de choix à faire cette fois ci ! Suivant la direction demandé, le monstre se stoppa net face à un arbre sans feuille. Le pauvre... Que lui était-il arrivé ? Ces feuilles rouges, gisaient par terre. Qu'est ce qui avait bien pu les faire tomber ainsi ? L'habitant de ces ruines ? Brrrrrh ! Rien que d'y penser, le monstre en frissonna : s'il avait aussi posé ces pièges, mieux valait ne pas le croiser ! Jerem devait être de son avis car il lui chuchota à l'oreille :

« Hé... Fais le moins de bruits possibles.. J’veux pas finir comme cet arbre. »

Sutido ravala rapidement sa salive et s'engouffra dans l'entrée qui leur faisait face... Pour arriver à l'intérieur d'une charmante maisonnette ! Et bien que le monstre doive se baisser pour empêcher son cavalier de se cogner la tête contre le plafond, il trouvait l'endroit agréable. Mais ce n'était pas la peine de s'éterniser ! Devant eux se trouvait trois chemin : tout droit via un escalier, à droite et à gauche.

Il fut tenter de prendre à droite... Mais les gens prennent tout le temps à droite, il parait que ça porte bonheur, quelqu'un pouvait donc ce servir de cette croyance pour les attendre et leur tendre un piège. Le monstre prit donc la direction opposé. Le duo arriva dans un petit salon dans lequel brulait un agréable feux de cheminé. En continuant un peu, il arrivèrent dans une cuisine... Sur laquelle se trouvait un gâteau. Sutido hésita à en gouter un morceau... Mais se ravisa. C'était peut être un autre piège ! Son compagnon e voyage ne semblait guère plus rassuré car il n'y toucha pas non plus. En revanche, il en profita pour descendre de sa monture et se laver les mains... Puis grimpa encore une fois sur le monstre.

Cette pièce était un cul de sac... Mais au moins il avait eu son utilité. De nouveau, il traversèrent le salon pour revenir à leur point de départ. Sutido hésita un moment en fixant les escaliers. Ils menaient sous terre... Enfin, techniquement, ils étaient déjà sous terre mais c'est escaliers menaient dans une cave. Pas franchement l'endroit le plus rassurant... Surtout quand la maison dans laquelle se trouvait cette cave appartenait peut être à quelqu'un de dangereux. Sans dire un mot, le monstre tourna légèrement la tête pour regarder Jeremiah. Ses yeux semblaient chercher quelque chose chez l'humain... Mais quoi ? Un brin de courage sans doute. Mais ce ne fut pas ça qu'il vit. Il vit simplement un enfant qui avait de plus en plus besoin d'aide... Et c'était bien plus motivant à vrai dire.

Prenant son courage à deux pattes, il descendit la première marche, puis la seconde, puis la troisième, puis la quatrième, etc... Chaque échos de ses sabot sur le bois des escaliers lui semblait menaçant mais il continua néanmoins. Tout comme il continua d'avancer le long d'un couloir sombre alors qu'il pouvait entendre son cœur battre la chamade et qu'une petite voix lui souffler de faire demi-tour en courant. Cet effort semblait payer... Même si plus il avançait, plus il pouvait sentir ses pattes trembler de peur.

Les deux amis firent finalement face à une imposante porte. Les pattes encore toute tremblante, le monstre demanda :

- Tu... Tu crois que c'est la sortie ?

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre Bon
Messages : 118
GOLD : 4325
Date d'inscription : 04/09/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Sam 10 Sep - 22:35


We shall passRun boy run ! This world is not made for you. Run boy run ! They’re trying to catch you. Run boy run ! Running is a victory. Run boy run ! Beauty lays behind the hills. Run boy run ! The sun will be guiding you. Run boy run ! They’re dying to stop you. Run boy run ! This race is a prophecy. Run boy run ! Break out from society. ( woodkid → Run boy run )
A pas de loup, ils s’avancèrent dans l’antre du démon... qui se révélait être en faite une bien lumineuse petite maison. Au changement d’ambiance mais surtout de lumière, Jeremiah retint un léger couinement de douleur et à la place se frotta les yeux énergiquement, chassant les picotements et les quelques larmes qui arrivèrent aux bords de ses cils.

Le plafond était assez bas et sur le dos de Sutido, nul doute qu’il se serait fait une coupe à la vivelle dop si celui-ci n’avait pas eu le réflexe de se baisser. Tandis que l’humain tentait tant bien que mal de s’habituer à la lumière ambiante, le monstre avait pris sur la gauche, traversa un salon et atterrit dans une cuisine.

L’odeur de la tarte laissée sans surveillance près de la gazinière ne tarda pas à attirer son attention, mais au même titre que les bonbons dans le bol sur la colonne, il n’y toucha pas. Avec toute sa volonté en main, il s’empêcha de céder et de peut-être s’empoissonner, qui sait, c’était trop étrange pour ne pas être une mise en scène. C’était un piège ! Il y en avait partout, et des plus en plus pires. Cette épreuve était le boss final de toutes, l’ultime tarte délicieuse qui lui tendait les bras alors qu’il était affamé.

Mais quel infâme monstre pouvait faire ça. Empli de détermination, il détourna ses yeux ailleurs et tomba sur un évier, duquel il profita pour se laver les mains et se débarrasser de cette dégoûtante impression. Enfin ! Miah déjà un peu plus soulagé, il ne s’attarda pas dans la cuisine et grimpa de nouveau sur le dos de Sutido en cachant son vertige de plus en plus présent. Pourvu que la sortie ne soit pas loin.

Ce fut face aux escaliers, plongeant dans les souterrains et répandant un froid chez les deux compagnons, que ceux-ci hésitèrent. Mais c’était le seul chemin, vu que l’autre corridor ne présentait pas plus de moyen d’échappatoire que le salon... Et ce n’est pas comme s’ils pouvaient rester là longtemps de toute manière. Fronçant légèrement les sourcils, son regard croisa celui de Sutido et en prenant leur courage à deux mains, ils se mirent à avancer.

Les souterrains se résumaient à de vides et longs couloirs sombres. Chacun des pas du monstre résonnait entre les murs, perçant le silence inquiétant qui s’était installer et qui mettait Miah dans un état d’alerte.

Sous lui, Sutido tremblait de tous ses membres.

« Hé, ça va... y’a rien. »

Pour le moment, car ce fut un couloir plus tard qu’ils firent face a une énorme porte. Serait-ce la sortie ? Enfin !? Un peu plus énergique, le roux se redressa et fixa la porte avec attention.

« J’sais pas, mais on va vite le savoir. » D’un mouvement léger, l’enfant glissa sur le côté et se laissa tomber, manquant de trébucher. Il fit plusieurs pas maladroit en tentant de se rattraper et finit par se buter contre la porte... qui contre toute attente s’ouvrit facilement. « Qu- !? »

Ne s’attendant pas à ce qu’elle s’ouvre ainsi, Miah se ramassa la tête la première dans... la neige. Que... Quoi !? Ses yeux s’écarquillèrent et il se remit à quatre pattes, fixant bouche-bé le sol froid et immaculé. Ils... Ils étaient sortis.

« SUTIDO ! ON A REUSSI MEC. » fit-il en s’exclamant soudainement, se redressant d’un bond... Pour se sentir d’un seul coup aussi bas que terre. L’enfant tituba de droite à gauche, essayant de se stabiliser alors qu’une bouffée de chaleur monta à son visage. « Ah putain... Faut qu’on continue... »

Plus facile à dire qu’à faire. Afin d’éviter de tomber, Jeremiah s’appuya d’un bras autour de l’encolure du monstre, soufflant un nuage de buée en reprenant sa respiration et s’avança finalement d’un pas. L’un après l’autre... Tout ira bien.

Il pouvait le faire n’est-ce pas ? Il était persévérant. Assez pour faire la moitié du chemin, au milieu de cette forêt aux arbres dénudés face au froid, si silencieuse. Puis... le pont qu’il voyait au bout du chemin sembla s’éloigner, le sol se dérobait sous ses pieds et bientôt, il rencontra la froideur de la neige. Ses jambes avaient céder sous son propre poids et avant même qu’il n’atteigne le sol, sa conscience était tombée dans les abysses.

Pourvu que Sutido ne panique pas face à sa perte de conscience.

© 2981 12289 0
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO) Dim 11 Sep - 18:23

ft. Jeremiah

ft. Sutido

「 We shall pass 」
Alors qu'il tremblait de tout ses membres, Sutido entendit la voix de Jeremiah qui tentait de le rassurer. Un effort vain mais néanmoins appréciable. Si le monstre continua de trembler il se mit à respirer un peu plus posément. Concernant la porte, le rouquin semblait cependant tout aussi perdu que lui. Plus perdu mais plus téméraire.

Doucement, il se laissa tomber du dos du monstre pour atterrir difficilement sur ses pieds. Sutido le regardait d'un œil inquiet. Quitte à ce que le Petit Frère avance, il aurait mieux valut qu'il reste sur son dos, non ? D'un autre côté, s'il passait devant, c'était sans doute qu'il n'y avait aucun danger... Et puis, la créature aurait hésité un long moment devant la porte sans l'impulsion de l'humain. Celui-ci finit par entrer en contact avec la porte et elle s'ouvrit subitement. L'humain sembla surprit et tomba tête la première dans un tas de poussière blanche. Oooh ? S'agissait-il de neige ? Oui ! C'était ça ! Sutido n'avait que très peu vu cette neige, une ou deux fois quand il était tout jeune, et encore ! De loin ! Sinon, il restait près de Waterfall, c'était bien le seul lieu de tout l'Underground qu'il connaissait comme sa poche.

Quoi qu'il en soit, l'enfant n'avait pas l'air d'en revenir. Le monstre non plus à vrai dire. Il risqua un pas au dehors et alors que Jerem laissait éclater sa joie, la créature se mit à sauter sur place, excité comme une puce. Enfin ! Enfin un peu d'air frais ! Il n'eut pourtant pas le temps d'en profiter aussi longtemps qu'il l'aurait voulu car il sentit une pression contre son encolure.

Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre la situation : Jeremiah avait un peu trop forcé et un peu trop violemment. Le duo avança donc doucement, tout doucement, afin que le Petit Frère puisse suivre la cadence sans trop de mal. Malheureusement, ce ne fut pas assez.

Lentement, Sutido sentit la poigne du garçon se desserrer jusqu’à glisser au sol. Surpris le monstre fit un léger écart... Pour retrouver son ami gisant, inconscient. Le cœur de la créature s’accéléra subitement. Piétinent sur place, il produisit un gémissement inquiet, touchant l'humain du bout de la patte avant de se baisser et de lui donner quelques coups de museau. Rien, pas un mouvement, même pas un grognement ! Sutido fit plusieurs pas en arrière sous l'effet de la panique. Non ! Non ! NON ! Ils venaient juste de sortir ! Jeremiah ne pouvait pas s'arrêter maintenant ! Le monstre fit claquer sa mâchoire. De l'aide ! Il fallait de l'aide !

Sur cette idée, Sutido commença à courir... Seul. Même si au bout de quelques mètres il se rendit compte que laisser son Petit Frère dans la neige tout seul n'était pas la meilleure des solution. Il revint donc sur ses pas, attrapa maladroitement l'humain par le col et le posa tant bien que mal sur son dos. Il s'apprêtait à reprendre sa route quand une idée le frappa.

Jeremiah était humain... Et c'était bien les humains qui les avaient enfermé sous terre, eux, les monstres ? Comment son peuple réagirait-il en voyant celui qu'il transportait ? ... Bien ? Du moins, il l'espérait. Les monstres étaient gentils après tout... Mais mieux valait ne pas se faire remarqué. Le monstre tourna la tête sur le côté. Une forêt. La cachette parfaite. Il pouvait prendre ce chemin pour rejoindre la ville la plus proche... Snowtruc ? Bah ! Ce n'était pas important ! Le tout était de la retrouver ! Il y aurait à manger pour Jerem là bas.

Les oreilles plaquées contre son crâne, Sutido respira un grand coup avant d'oser s'aventurer entre les arbres et de se mettre à courir. Il n'y avait pas de temps à perdre... Il suffisait juste qu'il ne s'éloigne pas trop de la route non plus, histoire de ne pas se retrouver au milieu de nul part. C'était facile, non ?


THE END
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre Bon
Messages : 118
GOLD : 4325
Date d'inscription : 04/09/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We shall pass (SUTIDO)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
We shall pass (SUTIDO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Les ruines-
Sauter vers: