You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

[Flashback solo] Pathetic is it not...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Contrée glaçiale :: Forêt de Snowdin
MessageSujet: [Flashback solo] Pathetic is it not... Sam 24 Sep - 0:23



Un pas après l'autre, la silhouette malmenée par les vents glaciaux avançait à grande peine. Après avoir connu la chaleur, après avoir connu l'obscurité et l'humidité, voilà qu'elle faisait maintenant face au froid et aux vents hurlants. Mais elle n'abandonnerait jamais ! Son exil, elle se l'était elle-même infligé et l’accueillait à bras ouverts... Mieux valait cette solitude qu'une éternité passée aux cotés d'un monstre qu'elle ne comprenait plus.

Blessée aussi bien physiquement que psychologiquement, l'inconnue était à bout de souffle, la buée qui s'échappait de ses lèvres s'évacuait en rapides goulées. Elle était fatiguée d'avoir trop couru, épuisée d'avoir tant fuit. Son corps le lui rappela et elle chuta.

Étalée de tout son long dans la poudreuse, elle se recroquevilla sur elle-même, protégeant de son corps l'être sans vie qu'elle avait prit avec elle lors de sa fuite. De petits gémissements se firent alors entendre alors que la créature était secouée par des sanglots trop longtemps refoulés. Elle n'avait pas pu faire son deuil, tout c'était déroulé si vite. A peine le temps de reprendre sa respiration du choc que tout s'abattait sur elle. La mort de Chara, celle d'Asriel et la folie d'Asgore. Elle n'avait rien pu faire. Balayée telle une vulgaire poupée de chiffon.

Souris et tais-toi. Acquiesces docilement alors que ton mari est en train de déclarer la guerre.

Non ! Elle le refusait ! Et c'est contre son roi qu’elle se dressa. Seule. Brisée. Pourtant, elle garda la tête haute. Alors que son statut de reine lui ordonnait de se taire, elle c'était élevée contre lui. Alors que son statut de femme lui sommait de soutenir le Boss Monster, elle c'était écartée de lui. Elle avait tout encaissé et la colère avait vite prit le dessus. Ses émotions avait guidé ses paroles...

Elle le regrettait maintenant.

Un coup de vent et la capuche tomba, laissant apparaître un visage fatigué, brisé. Les larmes s'écoulaient le long de ses joues, serpentant jusqu'à sa gorge nouée pour aller s'écraser contre la neige. La neige. Si pure. Si froide. Du blanc à perte de vue. Si elle se laissait mourir ici, personne ne la remarquerait. Immaculée comme la neige, seuls ses vêtements la trahiraient. Et puis elle deviendrait poussière. Ses restes seraient alors portés au gré des vents, se répandent dans tout l'Underground. Ça lui irait parfaitement, après tout ne versait-on pas les cendres sur ce qui était cher au monstre défunt ? Si. Pour elle, tous les monstres étaient importants alors savoir qu'elle voyagerait autour d'eux la remplissait d'une certaine sérénité. Partir ne lui faisait plus peur...

Et pourtant elle s'y refusait. Pour l'instant. Pour lui. Son regard troublé se porta vers la petite chose serrée contre son cœur. Son second enfant, ou plutôt son cadavre. Minuscule corps froid entre ses bras. Qu'importe son amour, qu'importe ses bras accueillants, elle ne pourrait jamais y ramener la chaleur de la vie. Chara s'en était allé, tout comme Asriel. Jamais plus elle ne les reverrait. Son Soleil et sa Lune avaient tout deux disparus de son univers. Plus une seule lumière pour l'éclairer, elle était désormais prisonnière des ténèbres.

Son fils c'était évaporé dans la salle du trône, elle n'avait rien put récupérer. Au moins sa poussière resterait toujours auprès de son père. Mais le corps de l'humain. Qu'allaient en faire les monstres ? Sachant que leur roi avait tout bonnement montré son hostilité envers les hommes. Quel hypocrite... Cracher ainsi aussi facilement sur l'espèce dont était issu l'un de ses enfants. Quelle bien belle attitude. Les humains sont tous mauvais ? Tous ? Cela voulait dire que son enfant aussi l'était. Quelle pensée bien étriquée. La colère lui avait tout simplement mis des œillères. Ne lui faisant voir que ce qu'il voulait voir. Il n'avait pas le droit de garder le corps de l'enfant ! Non !

Elle refusait de le laisser là-bas. Là où IL était, Gaster. Ce fourbe de scientifique qui n'attendait que le moment propice pour se l'accaparer. Sacrifier le corps au nom de la science. Le mutiler pour assouvir sa soif de connaissance. Il le détruirait. L'examinerait particule par particule. Ferait des expériences horribles. Altérant chaque fibre de cet être innocent. Elle devait l'en protéger, lui donner une sépulture décente. Là où il pourrait reposer en paix. Là où elle pourrait garder un œil sur lui. Loin d'Asgore. Loin de Gaster. Loin de tous ces fous avides de vengeance. Ils avaient vraiment mérités leur image de « monstre ». Où était passé l'amour et la compassion dont ils étaient censés être remplis ? Qu'ils semblaient tous bien pitoyables en cet instant. Tous les monstres sans exception. Même elle. Elle qui n'avait pas réussi à toucher le cœur de son mari. Elle qui n'avait pas su protéger ses enfants de leur destin. Elle qui fuyait maintenant l'être qu'elle avait un jour aimé. Elle qui avait laissé sa colère la submerger, elle n'était sûrement pas mieux que tous les autres.

Les pleurs de l'exilée résonnaient dans le paysage silencieux, étouffés seulement par la neige qui tombait tout autour d'elle.

But nobody came...


Seule. Elle se retrouvait toute seule avec sa peine et ses remords. Mais jamais elle ne reviendrait au château. Quelque chose c'était cassé en ce jour. Son âme était désormais fêlée, fissurée à tout jamais. Pas de colmatage possible. Le choc avait été trop violent pour son pauvre cœur. Les êtres vieillissant très lentement ne finissent que par avoir pour seuls compagnons la solitude et la mélancolie. Tristesse d'avoir trop vécus, ils perdaient peu à peu le goût de la vie, n'espérant qu'une douce mort ne vienne les accueillir. Se reposer enfin. Pour toujours.

Elle aurait bien voulu connaître ce sort mais il lui était interdit désormais : elle avait une mission. Tant pis si son cœur meurtri la faisait souffrir, elle subirait ce lourd fardeau jusqu'à la fin. Cette douleur lui rappellerait chaque jour pourquoi elle vivait : protéger la tombe de son enfant. Mais aussi la vie des malheureux humains qui tomberaient ici-bas.

Se relevant avec difficulté, titubant sur ses pattes, Toriel fit quelques pas avant de trébucher de nouveau.

C'est là qu'elle les remarqua. Petites fleurs carmins dans la neige, son sang retraçait le chemin qu'elle avait parcouru jusque-là. Comment et où c'était-elle blessée ? Elle ne le savait mais au fond d'elle, une peur terrible s'empara d'elle. Et si... et si le scientifique royal se servait de cette piste pour la retrouver. Pour lui faire payer le fait de lui avoir tenu tête. La tuer comme il l'avait si facilement fait sous-entendre. La laisser sur le sol et récupérer son enfant. A cette pensée, son cœur se serra et son étreinte se fit plus désespérée.

Malgré la fatigue. Malgré la douleur. Elle se releva une ultime fois et continua son chemin. L'énergie du désespoir guidait ses pas jusqu'à d'imposantes portes. Les ruines ! Elle était quasiment arrivée à destination ! Le plus dur avait été fait, bientôt elle pourrait se reposer. Là où était tombé Chara. Dans ces fleurs qui avaient accompagné la famille jusqu'au bout.

Frappant de son épaule l'unique entrée de ce lieu oublié, elle se blessa tout en ouvrant le passage. Le vent qui rugissait depuis lors se calma alors que l'ancienne reine entrait dans les ruines. La température plus clémente des environs la soulagea d'une difficulté mais elle mettrait du temps à se remettre de son voyage. Elle changea la position du corps contre elle, le faisant basculer de telle sorte qu'un seul bras suffisait pour le soutenir, et utilisa sa main et son épaule libres pour refermer la porte... à tout jamais. Plus aucune âme ne pourrait les franchir. Humains ou monstres ne devaient plus se croiser.

Avançant lentement et à bout de force, elle remarqua quelque chose. Une erreur dans ses calculs Cet endroit n'était pas aussi abandonné que tous aimaient à le croire. Des monstres faibles, seuls et apeurés vivaient ici aussi. Elle pourrait veiller sur ces petites créatures. Les protéger eux aussi. Peut-être même qu'ils pourraient tous vivre en harmonie avec les malheureux humains tombés de ce coté de la porte. Un petit groupe refusant la bêtise des autres.

C'est donc avec une escorte éclectique qu'elle s'avança vers l'endroit où tout avait commencé, petit bout de terre où des fleurs avaient réussi à pousser, profitant de l'unique rayon de soleil qui arrivait jusque dans ces lieux oubliés.

L'enterrement se fit le plus sobrement possible. En toute simplicité. En toute intimité. C'est là que Toriel versa ses dernières larmes. Ses attentes, ses craintes, sa solitude, elle mettrait tout cela de coté pour ses protégés...
Pathetic is it not...







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
[Flashback solo] Pathetic is it not...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Contrée glaçiale :: Forêt de Snowdin-
Sauter vers: