You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

Hotland Underfell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Another Timeline :: AU :: Underfell :: Mini-Event Halloween
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 1:26













Touché ? Le grand Mettaton était touché. Disait-il ça à tous ses fans ? Non, il avait appuyé de nouveau sur le "Blooky". C'était lui qui avait inventé ce surnom. Happsta avait toujours été l'instigateur de toute façon. Celui qui lançait les idées les plus folles, qui inventaient les meilleurs jeux, qui donnait les meilleurs surnoms... À ses côtés, la timidité de Napstablook reculait. Il se sentait capable. Capable de faire de grandes choses. Certaines fleurs ne s'épanouissent que dans l'ombre de plantes plus grandes.

Trouver une sortie ? Est-ce qu'à demi-mot son cousin acceptait qu'il reste avec lui ? Au lieu de s'en aller piteusement comme il avait prévu de le faire, le petit fantôme revint vers son cousin, voletant, voltigeant presque. Il est facile pour un spectre de montrer son contentement, même si dans le cas de Napstablook, cela arrivait particulièrement rarement.

*



oh... je crois que je peux aider. je ne sais pas en quoi est faite cette porte, mais mes larmes sont très acides quand je suis triste. il suffirait que... j'arrive à pleurer suffisamment pour ronger les gonds, ou quelque chose comme ça...


Le hic, c'est qu'il avait tout sauf envie de pleurer, sur le moment. Il revoyait son cousin pour la première fois depuis son départ, et ce dernier se montrait si gentil avec lui malgré son statut de star... Il... Il fallait pleurer. Ne pas décevoir. Être utile, ne serait-ce qu'un peu. Le spectre se tourna vers l'humain.

*

je... c'est une drôle de requête que je fais, et j'en suis désolé, mais vous n'auriez pas une histoire triste à me raconter ?



Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 1:59
You've got a headache ? I've got a cure for you.
D E C A P I T A T I O N.

Let's just kill everyone ! Let's kill just everyone ! ••• Il... Il lui donnait ? VRAIMENT !? Oh putain, c’était le plus beau jour de sa misérable vie. Qu’est ce que le robot venait de dire d’ailleurs ? Ah puis merde, c’était pas le plus important. Prenant la tronçonneuse avec un grand sourire presque malsain vu l’objet en question, le rouquin ne s’attendait pas au poids de la chose. Certes, il savait que c’était lourd mais rien qu’il ne puisse-

Ah bah non. Sous le coup de la surprise, il tomba raide avec la tronçonneuse entre les mains. Oh shit, c’était vraiment lourd. Remettant sa chapka d’une main, Jeremiah se redressa et cette fois, fut plus préparer pour accueillir le véritable poids de l’objet. Même si c’était dur, avec la persévérance qu’il avait à ramener cette arme avec lui, il réussit finalement à la prendre et se déplaçait avec.

Bordel, il allait avoir des courbatures. La portant sur son épaule, le seul endroit où le poids du métal semblait être diminuer, le rouquin rejoint le duo quelques instants plus tard. Assez pour entendre la fin de l’idée du fantôme. Ah ? Il pouvait faire ça ? Pas mal.
Mais ce à quoi il s’attendait pas, c’était la requête de Blooky. Une histoire triste ? Hey, c’était pas lui la drama-queen ici ! Enfin. Il allait improviser. Descendant la tronçonneuse de son épaule afin de la poser au sol et de ne pas se fatiguer pour rien, l’humain réfléchit en roulant des muscles, endolori par le poids.

« Hu- ... Voyons... » Qu’allait-il pouvoir dire ? Il n’en savait trop rien. Ah, mais si. Haha. « Il était une fois une famille de loup. Sa mère et ses trois petits. Un jour, il y eut un chasseur. Il emporta la mère et les chiots furent désormais seuls, livrés à eux-mêmes. Ils décidèrent de suivre la piste de leur mère. Durant le chemin, la faim emporta le premier, puis le deuxième tomba malade. »

L’humain pencha la tête, fixant le fantôme et s’appuya d’un bras sur sa tronçonneuse.

« Le dernier fut contraint de continuer seul, tout le restant de sa misérable vie. A savoir combien de temps il allait survivre, ou s’il allait vivre éternellement, puisqu’il était déjà mort de l’intérieur. Mais enfin, par hasard, dans un local au fond de la forêt, il retrouva sa mère. Si content, il resta avec elle. »

Pause.

« Il resta. Longtemps. Même si le coeur de sa mère ne battait plus, que son pelage n'était plus chaleureux, que son regard était vide, son visage figé et que des coutures la parsemait désormais. Il resta, pleurant, couinant. Il crut que sa mère ne voulait plus de lui.

Il mourra alors, dans la seule et unique pensée que sa mère ne l'aimait plus.
»

Il resta silencieux. Est-ce que c’était assez triste pour lui ?
© 2981 12289 0



 
SO MANY BADGES:
 
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 2:35



Avec le Temps


Franchement, je ne sais pas trop quoi dire.... Non pas que je n'ai pas d'inspiration pour vous raconter clairement mon histoire comme je le fais d'habitude, non, le problème ce n'est pas ça. Le problème en question, c'est que je dois être en plein trip sous LSD où alors je ne comprends vraiment, vraiment pas ce qu'il se passe autour de moi. Pour commencer, tout autour de moi changeait de teinte et donner une ambiance plus ou moins glauque, a croire que les monstres pratiquent aussi Le Sabbat de Samhain, qui sait ? Quoi ? Vous ne savez pas ce que c'est ? "Haloween" si vous préférez ou même encore fête des pommes, fête des morts, fête des sorcières, fête des esprits, fête de tout les saints, jour des morts, veille de toussaint, samonios.... Tout les termes sont présents mais je n'ai pas du tout mais alors pas du tout envie de faire un cours d'ésotérisme ce soir. En même temps ce n'est pas vraiment le moment.

BREF, revenons à ce que je tentais d'expliquer : J'étais tranquillement en train de me promener, joint en main (pour changer) avant de remarquer que tout autour de moi finissait par complètement changer pour finir dans... un endroit avec de la lave partout. C'est comme si qu'on jouait sur un serveur minecraft et que l'administrateur s'amusais à te téléporter à un endroit random au fait. C'est fou oui, surtout que le monde.. Ouais non, j'allais dire que le monde est trop normal mais j'oublie que j'ai découverte que les monstres existaient donc... Sur le coup je décidais d'avancer un peu jusqu'à apercevoir, un fantôme, un robot et un humain. Ce mec était en train de parler, de raconter une histoire qui avait l'air d'être triste. Il cherchais quoi au juste ? J'en ait strictement aucune idée. J'avançais vers le groupe, bien sûr, j'ai peut être omis de le préciser mais je me mettais à l'aise niveau vêtement parce que.. BORDEL ! LA CHALEUR QUOI !


-Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l'on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment
Avec le temps on n'aime plus.

Peu importe les circonstances, que la louve soit vivante ou morte, le jeune loup serait dans tout les cas mort, sans l'amour de sa mère. Je sais que cela fait bizarre comme premier bonjour mais je soigne toujours mes entrées en scène ~


C'est le cas de le dire là.... mais bon, ça me permet aussi du coup de faire un petit honneur à ce bon vieux Léo Ferré ~ Mes dires viennent d'une de ses chansons, nous rappelant que tout finit par disparaître avec le temps. Je trouve qu'elle rebondit bien sur la fin de l'histoire racontée par le jeune homme. Après, ce n'est que mon avis, j'ai souvent eu le don d'être hors sujet aussi....



Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 13:46
MTT NEWSÉvacuation de l'Underground
Des rencontres inattendues

* Faire fondre les gonds? Oh Blooky, darling, mais c'est une brillante idée!

Mais tout de même...raconter une histoire triste pour le faire pleurer. Se faire pleurer? Il n'avait pas besoin d'aller aussi loin pour les aider, il pouvait toujours trouver une autre solution. Et voilà que cet humain revenait donc avec sa tronçonneuse, oooh, mais c'est qu'il se débrouillait plutôt bien, il semblait pouvoir arriver à la porter au moins. Il avait presque envie de le féliciter comme il se doit avec serpentins et paillettes ainsi qu'un tonnerre d'applaudissements. Le robot avait presque de la peine de le voir dans un si piteux état, trainant sa carcasse pour porter l'engin, il avait envie de lui proposer de reprendre la tronçonneuse le temps de trouver une solution à leur problème. Il fouillerait bien pour voir s'il n'avait pas un plus petit modèle mais il est possible que l'humain trouve ce geste insultant. Et ô combien il pouvait comprendre que c'était mal de blessé l'amour propre des autres. C'est pourquoi il s'abstenu. Et l'histoire que commença à raconter cet humain...

Le robot sorti un mouchoir de nulle part et se moucha bruyamment avant de le jeter de manière gracieuse et que celui-ci ne brûle dans la lave.

* So sad.

Cette solitude, cette impression de ne plus être aimé. Il avait peur que cette histoire...ne déprime un peu trop son cousin. Qu'il s'identifie presque à ses personnages. Mettaton pouvait peut-être passer pour quelqu'un qui ne se souciait que peu des autres mais en réalité il pouvait devenir assez intelligent pour deviner comment pouvait penser les autres monstres. Peut-être était-ce grâce à cette capacité qu'il arrivait à se faire apprécier de l'underground. Il avait toujours cette crainte que Napstablook pense qu'il était parti parce qu'il ne l'aimait plus alors que cela n'avait aucun rapport. Mais ne serait-ce tout aussi détestable de dire qu'il l'avait "abandonné" parce qu'il voulait poursuivre son rêve? Et quel était cette autre personne qu'il apercevait au loin? Encore un humain? Décidément, si même les humains venaient tomber dans l'underground rien que pour assister à son émission alors il allait devoir mettre les bouchées double pour leur offrir un show digne de ce nom et pourtant...cette situation était inconfortable. Il allait organiser son show ailleurs, oui, il devait les emmener ailleurs et alors à ce moment-là, tout pourrait commencer. Au diable cette lave qui menaçait Hotland, Alphys finirait bien par s'en occuper et régler le problème. Il n'avait pas été crée pour ce genre de basse besogne.

* Hello beautie, ravie de voir que tu nous rejoins mais tooooo baaaad, il faut quitter ces lieux. Nous allions justement nous y atteler. Notre premier concurrent, Blooky, va nous faire une petite démonstration de son crû.

Et si cela ne fonctionnait pas...alors il devrait trouver une autre sortie.

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 23
GOLD : 1070
Date d'inscription : 15/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 14:20













Napstablook se positionna un peu au-dessus de la porte. Qu'il était pratique de pouvoir flotter où bon lui semblait. Il se sentait léger, si léger. Happsta. À ses côtés, encourageant sa prise d'initiative. Un petit souffle irrégulier s'échappa d'entre ses lèvres. Un... un début de rire ? Puis l'humain entama son histoire. Oh, l'histoire de trois louveteaux et de leur mère. Blooky avait peut-être passé l'âge des contes, mais il se souciait assez peu de son âge en tant que fantôme. Aussi il écoutait, captivé. L'humain malgré sa posture nonchalante et sa tronçonneuse était un bon orateur.

Un chasseur ? Mais ce chasseur, pourquoi venait-il ruiner ce tableau parfait ? Au moins les trois petits loups restaient-ils ensembles. Malgré la perte de leur mère, ils pourraient... ils pourraient toujours vivre heur... Nooon ! Pourquoi fallait-il qu'ils partent ? Ne quittez pas la tanière ! Vous êtes ensembles, vous êtes frères ! Un mort. Un malade. Un égoïste. Pourquoi avait-il abandonné le malade derrière lui ? Depuis le temps, sa mère devait être... Il ne devait pas rester beaucoup d'espoir... Le dénouement confirma les craintes de Napstablook. Le dernier louveteau trouva effectivement sa mère. Abandonnant le dernier membre de sa famille dont il était certain qu'il soit vivant derrière lui, il était parti en quête d'un bonheur hypothétique. Pour ne trouver que plus de mort et de désolation. Et s'il rebroussait chemin, il trouverait certainement son dernier frère mort dans la neige.

Quel monde injuste. Pourquoi ne peut-on se contenter du bonheur présent ? Pourquoi les êtres vivants poursuivent-ils des chimères, en oubliant tout ce qu'ils possèdent déjà de bon et de concret ? L'amour ne se perd pas. L'amour ne peut disparaitre. S'ils étaient restés ensembles, ils auraient sûrement survécus. Ils se seraient entraidés, et ensembles ils auraient pu conserver la mémoire de leur mère, de son vivant, aimante et douce...

Les larmes coulaient. C'était peu dire. Elles s'écrasaient sur la porte avec fracas. Trombes d'eau acide et luisante. La chaleur était bien incapable de dissiper ces gouttes de la taille d'un poing qui venaient exploser sur les gonds. Un déluge, qui s'intensifia quand cette jeune femme s'approcha, avec ses cheveux verts et sa morale. "Avec le temps on aime plus" ? Non. Ce n'était, pas vrai, si ? L'amour est éternel, hein ? Il n'y avait pas dans ce monde de louveteaux abandonnés, ayant perdu tous leurs semblables, errant seuls dans une nuit sans fin ? C'était une histoire, une histoire rien de plus. Il n'existait pas de louveteaux pleurnichards férus de musique, pas plus qu'il n'existait de louveteaux téméraires, prêts à abandonner la meute pour se trouver un nouveau corps et renier leur origine ?

*

des... des... des histoires... rien que des... histoires... snif...


Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 14:44
You've got a headache ? I've got a cure for you.
D E C A P I T A T I O N.

Let's just kill everyone ! Let's kill just everyone ! ••• Ah, putain. La chaleur ne suffisait plus à son calvaire, il fallait qu’ils rajoutent un humain. UN HUMAIN. Elle sortait d’où celle-là encore... De la porte, bien entendu. Elle ne pouvait pas être bloquée de l’extérieur aussi ? Non, ça aurait été trop beau. A la place elle laissa entrer cette énergumène aux cheveux radioactifs, se prenant pour Shakespeare ET en plus ramenant sa poire, comme il le faut.

Le regard et l’expression de Jeremiah avait atteint son paroxysme, mêlant un intense sentiment de pitié, d’arrogance et d’un... ressenti malsain. Ses yeux étaient fixés sur la nouvelle venue et il ne bougeait plus, les sourcils à demi-élevés. Ses prunelles saphir s’étaient définitivement éteintes, à la place, elles reflétaient les belles couleurs de la lave alentours qui les menaçait de plus en plus.

Bon, au moins son histoire avait fait son effet. Non seulement le robot s’était mouché... s’était mouché... Un air confus remplaça le regard noir de l’enfant, percutant une réalité : mais... mais ce robot n’avait pas de nez.

Portant presque la main à son visage en signe d’impatience, il préféra se concentrer rapidement sur ce que faisait le fantôme. Allez... Cède, porte de merde ! L’acide n’arrivait même pas à être évaporer par la chaleur, créant rapidement des bruits désagréables d’huile crépitant. Il aimerait pas être en dessous, sincèrement.

Et l’humaine était bien près encore de celle-ci. Tout comme elle était proche de la lave alentour. Le rouquin leva les yeux au ciel un instant. Bon, ça va, calme-toi, ignore la. Elle avait à peine parler qu’elle lui tapait déjà sur le système.

L’acide ne marchait pas. Même après ces précipitations des plus soudaines, elle n’avait absolument rien.

« Blooky, arrête. » dit-il en se redressant, levant la tête vers le fantôme. « Be... ça fait rien. Cette porte est glitchée. »

Glitcher ? Oh. Il avait laissé échapper un mot que peut-être il aurait dût garder pour lui, mais soit. Il s’en foutait. Essuyant les gouttes de sueurs qui perlaient sur sa tempe, il se détourna vers l’autre bout du lieu.

« Faut qu’on avance et rapidement. »

Il avait pas spécialement envie de finir en poulet carbonisé ! Reprenant sa tronçonneuse sur son épaule, le rouquin fit le premier pas vers le chemin tortueux, rongé de plus en plus par la lave. Bordel on dirait un level de Mario Kart quoi ! Pas moyen de passer sans que ça bouge d’un centimètre.

Et lui avec son équilibre de merde, il allait finir dans la lave si ça continuait. Mais heureusement, le poids de la tronçonneuse faisait qu’il avait les pieds bien encrés au sol.

Au bout d’un moment, il finit par apercevoir quelque chose. Au loin... Au bout de... la pièce ?

« C’est... une seconde porte là-bas ? »
© 2981 12289 0



 
SO MANY BADGES:
 
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 16:12



Pendule, réponds.


J'essayais de comprendre ce qu'il se passait par ici, visiblement ils tentaient de faire pleurer ce fantôme pour qu'il fasse dissoudre une porte ? Eh bien, ici je ne suis pas au bout de mes surprises on dirait. Depuis que je suis tombée dans ce trou il y a..... combien de temps déjà ? Aucune idée, je ne pourrais même pas le dire. Mais ce qui est sûr, c'est que depuis ce moment, tout est vraiment étrange et l'impossible est désormais... possible. D'où le fait que le terme "glitchée" ne m'avait pas vraiment surprise. Même, je trouvais cela intéressant que cela sorte de la bouche de quelqu'un d'autre. Après tout, nous sommes peut être que des personnages de jeu vidéo, et nos actions seraient en réalité des choix que d'autres gens feraient.... Ouah, non, là je pars loin, beaucoup trop loin même, comme à mon habitude mais bon, peu importe, il faut partir d'ici.

Je sortais un petit joint de mes affaires et l'allumait, ça, c'est pour m'aider à réfléchir. Je regardais ensuite plus en détail la lave, les chemins, les portes.... Je ne connais pas du tout cet endroit, à croire que je ne connais pas encore assez ce monde. Quoi qu'il en soit je sortais également mon pendule de ma poche. C'est le moment de poser quelque questions à mon viel ami ~ Je tenais le bout de la chaîne dans ma main et le laissait pendu, je me concentrais quelque secondes avant de commencer à poser mes questions

-Est-ce qu'il existe vraiment une autre issue ?

Le pendule se mit alors à tourner de plus en plus vite dans le sens des aiguilles d'une montre. Cela signifiait clairement un oui. Je ne vais pas lui demander d'autre détails sur la sortie. Mon pendule ne pouvant répondre que par "Oui", "Non", ou "Je ne sais pas", il faudrait du temps pour tout savoir et je doute que tout le monde ait la patience pour ça. De plus, il est souvent dangereux de deviner son destin, mais parfois ça aide, d'où ma prochaine question :


-Est-ce qu'une menace imminente se trouve à notre proximité ?

Le pendule se mis dans un premier temps d'arrêter de tourner pour juste se balancer de gauche à droite, comme si qu'il hésitait pendant quelque temps avant de se mettre à tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Cela voudrait donc dire "Non, mais méfie toi". Du moins, j'interprète la chose comme ça. Je rangeais mon pendule après ma question et regardais les autres ensuite en continuant de fumer.

-D'après mon pendule, il existerait bien une autre issue. Je ne sais pas où, mais il y en a une. De plus, aucune menace imminente à proximité pour le moment. Je vous invite quand même à rester sur vos gardes... Ne connaissant pas ces lieux, avoir la réponse à ces deux questions est la seule chose que je peux faire pour essayer de nous aider à sortir de cet endroit. Désolée.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 18:35













Oh, décidemment cette histoire l'avait bouleversé. Les larmes coulaient, coulaient toujours mais la porte ne semblaient pas affectée le moins du monde. Quelle pitié. Il était vraiment inutile. Oui, sangloter ne servait à rien. Il fallait se calmer. Déjà les humains semblaient chercher des solutions à leur problème. Le rouquin s'éloignait avec son jouet sur l'épaule, tandis que la fille utilisait son pendule comme instrument de divination. Pas de menace imminente ? Tant mieux, il était déjà suffisamment désagréable de se trouver propulsé hors de chez lui comme ça, sans en plus tomber dans un lieu dangereux. Et puis après tout, il avait tort de penser à ça. Les lieux dangereux pour les fantômes n'existent pas. Ils ne peuvent mourir ni de chaud, ni de froid, ni écrasés, ni découpés, ni de faim, ni de soif, ni de vieillesse. Vraiment, quelle pitié. Que ces humains avaient de la chance d'être aussi fragiles. Si leurs existences leur déplaisaient, ils pouvaient tout simplement mourir et passer à autre chose. Ô joie.

Il était temps d'enfiler son casque pour se consoler. Voyons, quelle musique allait le remettre d'aplomb... Oh, il aimait bien celle-là. Elle commençait doucement, avec des paroles déprimantes, comme il les aimait. Et puis les riffs venaient bouleverser l'ensemble. Quel était le titre déjà... "Hallowed be thy name" ?

Somebody please tell me that I'm dreaming
It's not so easy to stop from screaming
But words escape me when I try to speak
Tears they flow but why am I crying
After all I am not afraid of dying
Don't believe that there is never an end

Oh, le garçon avait trouvé une autre porte. Avec un peu de chance, celle-ci serait plus facile à ouvrir. Napstablook l'espérait. Il l'espérait de tout son cœur. Parce que dans le cas contraire, lui et la fille aux cheveux verts ne feraient pas long feu. Il avait l'impression que la lave montait. Il ne se faisait pas de souci pour Mettaton. Ce dernier trouverait bien un moyen de fuir la montée du magma comme il avait fui la maison autrefois.

Le petit fantôme secouait la tête au rythme de la musique. Il survola les humains qui avançaient vers la porte. Il ne pleurait plus, la musique avait fait effet. Il se prit même à chantonner doucement, puis de plus en plus fort :

*



When you know that your time is close at hand
Maybe then you'll begin to understand
Life down there is just a strange illusion.


Il se trouvait maintenant devant les trois autres, sur le chemin de la porte. Un chemin très étroit. Une nouvelle chanson succéda à la première dans son casque. Volume à fond. Check. Batteur déchaîné. Check. Guitare électrique survoltée. Check.



Il manquait quelque chose… Ah, il y était. Pluie de notes enflammées sur la pimbêche qui croyait qu'il n'y avait "pas de menace imminente" et le gamin qui avait osé le faire pleurer. Mother F*cking check ! \m/



Napstaspook:
 
avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
GOLD : 4965
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Waterfall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 19:18
MTT NEWSÉvacuation de l'Underground
Des rencontres inattendues

Bien joué. Il avait fait pleurer Blooky. Mettaton fusillait déjà de son écran l'humain en plaçant ses deux mains sur ses hanches d'un air accusateur. Cet humain avait été trop loin. Oh il venait d'avoir une idée, et s'il s'occupait personnellement de ces humains? Combien fallait-il d'âmes pour traverser la barrière et atteindre la surface? Une seule mais il pouvait toujours offrir l'autre au roi et permettre aux autres monstres de les rejoindre en dehors en brisant la barrière. D'abord on commence par...celui qui avait fait pleuré Blooky? Ou celui qui en avait rajouté une couche? Non après tout l'autre humain portait sa tronçonneuse il était au statut "intermittent du spectacle" alors l'autre humaine ferait l'affaire. Et en plus elle semblait vouloir consoler son cousin. Mettaton aurait presque voulu tapoter doucement le dos fantoplasmique de celui-ci mais sa main serait passer à travers. Pourquoi est-cela que cela le dérangeait à présent? Non. Est-ce que ce n'était pas une des raisons pour laquelle il avait voulu devenir corporel? Voir son cousin pleurer parfois si facilement et ne pas pouvoir le prendre dans ses bras.

Mais lui. Il ne voulait pas devenir corporel. Ils auraient pu enfin avoir des jambes et des bras, pouvoir faire des choses qu'ils n'auraient jamais pu faire auparavant mais... C'était le choix de Blooky. C'était son choix à lui. Et cette porte refusait vraiment de s'ouvrir alors il ne pourrait pas repartir d'ici. Aaaah il perdait juste davantage de temps pour son émission. Mettaton se contentait donc de suivre le petit fantôme et les deux humains. L'un des humains étaient particulièrement étrange...son histoire de pendule était...non non ça ne ferait pas du tout un bon show. D'ailleurs il n'hesita pas à l'exprimer à haute voie.

* Darling, si tu veux captiver ton auditoire il faut bien plus de drama et de suspense. Ou est la tension lors de l'utilisation de cette chose!

Lui prenant le pendule des mains sans plus d'attente, il entama donc une version améliorée et bien plus charismatique que ce qu'avait fait la dénommée Ainsel avant d'être interrompus par....des notes de musiques. Blooky? Il dirigea son regard vers le fantôme assez surpris de ses attaques mais peut-être était-ce un accident. Ou alors...peut-être que Napstablook aussi désirait traverser la barrière avec lui. Mais tout de même...attaquer. C'était surprenant venant de son cousin. Alors dans un léger mouvement d'inquiétude et de panique voilà que le robot va pour se rapprocher du fantôme en écartant de son chemin les autres concurrents mais.... Oh Mettaton. Qu'à-tu fais? Tu as donc oublié que cet Hotland là à un chemin étroit et que la lave est en train de montée. Voilà que tu pousses hors du chemin les deux pauvres humains.

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
Monstre
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 23
GOLD : 1070
Date d'inscription : 15/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell Dim 30 Oct - 22:22
You've got a headache ? I've got a cure for you.
D E C A P I T A T I O N.

Let's just kill everyone ! Let's kill just everyone ! ••• C’est une blague. Cette meuf avait sorti un joint, comme si de rien était. Sous SON pif. Haha, alors comme ça c’était l’une des leurs ? Ces putains de drogués qui savait rien faire de mieux de leur vie qu’essayer de se noyer dans des dépendances néfastes, dans le but d’oublier leur soucis et prendre du bon temps.

Putain, qu’ils leur faisaient pitié. Pas capable d’affronter les problèmes face à face, d’assumer leur vie misérable d’être humain. Ah, ça le dégoûtait. Et en plus et en plus... Elle se prenait pour un medium. Ma pauvre fille, la vie t’a pas fait de cadeaux. Comme lui, on lui dirait.

« Oh madame Irma... »

L’ignorant, l’humain fut plus concentré sur le fantôme qui voltigeant, venait de passer devant eux. C’était... étrange. Est-ce... Est-ce que le bas de son corps venait de s’assombrir ? Non, ce n’était pas une idée. Plus il chantait fort, plus il devenait noir.
Houla... Nope. Ralentissant son rythme de marche, il laissa l’humaine et le robot venir devant lui, même pour le second, à ses côtés. Qu’est ce qui se passait ? Ce qui se passait c’est que le fantôme était devenu cinglé.

Des notes enflammés venaient de fuser vers eux, lui faisait avoir un léger sursaut. Mais ce n’était pas lui qui était devant... hors le danger ne vint pas de là. Se faisant bousculer par le robot, son corps partit sur le côté, directement... Dans la lave. Oh putain de mer- « MEGATRON PUT- » La tronçonneuse. L’humain n’attendit pas et planta sa lame dans le sol, faisant un effet de piquet qui le maintenait de finir dans la lave.

Ce qui ne l’empêcha pas de sentir la chaleur lui léchait le dos et le brûlait, le faisant se redresser plus que rapidement en grognant entre ses dents. Mal, ça faisait mal. Très mal. Ils étaient devenus tous complètement cinglés.

Ce n’était qu’une question de secondes avant que le fantôme ne ré-attaque et il ne pouvait pas laisser passer cette chance. Il ne pouvait pas mourir. Pas maintenant, pas encore. Laissant son arme, à contre cœur, le rouquin se mit à courir vers l’humaine, encore dans le chemin. Putain... Bon, désolé. Mais là, c’est chacun pour sa peau.

Une minute, désolé ? Non, il ne l’était pas.
Elle était H U M A I N E.

Lançant son pied en avant de toutes ses forces, ses crampons percutèrent violemment le dos de la gamine et la projetèrent en avant, droit vers le fantôme et le robot. Sans doute tomberait-elle sur eux, peut-être devant, à leur pieds. Il s’en foutait. Qu’elle crève.
Ce n’est pas comme si la pluie de flammes allait l’épargner de toute façon. D’ailleurs, la senteur intéressante et dégoûtante de la chair brûlée commençait à se faire sentir, le faisant se dépêcher un peu plus vers sa seule possibilité de sortie.

Dans la diversion, le gosse assez mince pour ça se faufila sur le côté, cramant un côté de l’une de ses jambes par un remous de lave. Il lâcha un cri douloureux et failli même se péter la gueule par terre, mais par miracle il atteint la porte et de tout son poids la percuta, passant au travers alors qu’elle claqua derrière lui.

Sauvé.
Ou pas.
© 2981 12289 0



 
SO MANY BADGES:
 
avatar

Items
LV: 3 (35 EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Chaotique bon
Messages : 103
GOLD : 3045
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Paumé
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hotland Underfell
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Hotland Underfell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Another Timeline :: AU :: Underfell :: Mini-Event Halloween-
Sauter vers: