You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Les ruines
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Mer 27 Juil - 13:33

ft. Flowey

Le pardon n'est plus une option viable.




Il/elle était à nouveau ici, sur ce tapis de fleurs dorées. Comme à chaque fois qu'il/elle utilisait le ERASE. Pourtant, il/elle avait la net impression que c'était différent, c'est idiot mais, ce nuage gris, dans le ciel là-haut, au loin, il/elle était persuadé qu'avant il n'y était pas, qu'avant c'était tout simplement un ciel bleu uniforme. C'est censé être comme d'habitude non? Ne l'aurait-il/elle jamais vu avant? Le trouble commença à emparé son esprit, le laissant ainsi quelques instant à contempler ce ciel nuageux, qui lui semblait si nouveau, enfin, quelques chose d’étrange à ses yeux. Il/elle ignorait si il fallait être, soulagé, inquiété, ravis, effrayé? Seul un faible tique du coin des lèvres fit constater un légère forme de malaise. Il/elle devait se lever, après tout, le cycle recommençait. Il/elle avait bien tenté une fois, de ne pas aller face à Flowey, juste, de rester ici parmi les fleurs dorées, Frisk avait pourtant la certitude d'y être resté de longues heures, et pourtant, rien ne c'était passé, rien n'avait changé. Et une fois devant Flowey, c'était comme d'habitude. Flowey...

L'Humain fini par se relever, secouant vaguement ses cheveux et ses vêtements pour faire tomber poussières et morceaux de plantes qui se seraient agrippés. Il devait avancer, mais à quoi bon? Il savait que trop bien ce qui allait se passer pour l'instant. Flowey allait "l’accueillir", à sa manière, si propre à lui et sa colère. Frisk ne lui en voulait pas d'avance, après tout, ce n'est pas comme s'il avait mis de côté sa demande. Il/elle les avait vraiment tordu dans tout les sens, même Flowey, rien que de repenser à son regard effrayé, Frisk eut un frisson de malaise qui traversa son dos. Mais ce n'était pas lui qui avait ça, il aurait voulu l'en empêcher, lui crier d'arrêter. Il/elle ne comprenait pas, parfois, il/elle arrivait à reprendre le dessus sur cette foutu voix, mais des fois, ça lui était impossible. Tout ce sang sur ses mains, même quand l'enfant regardait ses mains à présent, il/elle avait encore l'impression que leurs sangs étaient là. Devait-il/elle s'excuser? Comment ils pourraient lui pardonner? Ils ne pourraient pas comprendre, ils ne comprendraient jamais.

Les pas de Frisk étaient à la fois léger et sûre, à quoi bon hésiter, quand on sait ce qu'il va arriver? Il/elle longeait le couloir avant de passer tranquillement la sortie de la pièce, et de tomber face à l'inévitable éclat de lumière, mettant en évidence l'herbe verte et Flowey. Frisk gardait son air inexpressif, tout en s'avançant, qui sait, peut-être que ça serait différent cette fois? Comment ça pourrait l'être...? Et si Flowey le/la tuait? Malgré cette question qui lui traversa l'esprit, il/elle n'était pas si inquiété que ça. Après tout, le SAVE l'aiderait, ce ne serait qu'un moment difficile et désagréable de plus à passer. Une fois assez près de cette chère fleur aux particularités qui feraient fuir le moindre humain trop sensible, Frisk plia les genoux, et posa ses mains contre ces derniers. Observant ce redoutable ennemi et triste ami.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Jeu 28 Juil - 1:32
Le pardon n'est pas
une option viable




« Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. »
R

eprise. Je suis Flowey la fleur. Soyons amis et donne moi ton âme.  C'est partie pour une nouvelle partie. Just. Kidding. Le regard tourné sur le sol il sent quelque chose tomber de son visage. C'est....humide? Qu'est-ce que c'est...? Serait-ce un résidu...de l'ancienne partie...? Alors il ne peut s'empêcher de rire jaune et se parler comme à lui-même.

-Asriel quel pleurnicheur tu fais...ne fais pas celui qui est étonné après tout tu te voilais simplement la face hehehe. Tu savais très bien que tu serais le prochain. Tu as trahis Chara après tout, il nous gardait pour la fin. Tu ne pensais pas vraiment que vous alliez devenir allié tout de même? Aurais-tu oublié que c'est .... T U E R ou E T R E     T U E R. Alors arrête ça. Je n'aime pas cette sensation bizarre. Laisse moi juste. Là. Seul. Haha....pourquoi cela me déranges à nouveau d'être aussi seul?


J'ai si peur...Chara.
Je me sens si seul...Chara.

LA FERME LA FERME LA FERMEEEE!!
Hehehe....RIDICULE. C'était si ridicule. Hey...Asriel. C'est ça ton "Happy Ending"? Est-ce que cela t'as servis à quelque chose d'abandonner toute chance d'être heureux pour laisser les autres l'être. Encore une fois. Et que tu sois à la case départ à nouveau dans ce corps? Non... Même cette fin, l'humain n'en avait pas voulu malgré la demande de Flowey pendant le peu de considération qu'il lui restait. La seule solution était donc soit d'en finir soit d'occuper son temps? Il n'y avait pas d'autre solution.

Et la fleur vide observa cette larme qui bientôt disparu dans les méandres des fleurs. Insignifiant. Tout comme tout ce qu'il avait accompli jusque là. Toutes ces connaissances qu'il avait acquis. Tout ça....ne servait à rien. Il restera seul à s'ennuyer ou peut-être qu'encore une fois il se fera tuer par.....Par qui au juste? Non pas cette question là. Il ne voulait pas se souvenir.
"Fais ton sourire effrayant"
Il l'entend. Il vient de se lever dans l'autre pièce. Haaaa il va devoir encore "jouer son rôle". C'est usant et il n'est pas franchement d'humeur a cela. Il n'a même pas envie de le tuer et pourtant une chose vient de lui venir à l'esprit. Si LOVE est un acronyme, est-ce que HATE en était un aussi? Oui.....est-ce que lui pouvait être emplie de HAINE? Est-ce que sa determination allait être plus grande s'il gagnait beaucoup de HAINE? Haha...à quoi pensait-il? Allez. Comme d'habitude Flowey. Un beau sourire au "nouvel arrivant".

*Howdy!
*I'm FLOWEY.
*FLOWEY the FLOWER!
*Hmmm...
*You're new to the UNDERGROUND, aren'tcha?
*Golly,  you must be so confused.
*Someone ought to teach you....


Oui tout se passait comme d'habitude. La même introduction. Ce même sourire bien que...quelque chose n'allait pas. Est-ce que Flowey était bien moins adorable que d'ordinaire? Non c'était probablement parce que l'"arrivant" connaissait sa vraie nature et ce qui se cachait derrière ce sourire. Quoique....le savait-il vraiment? Quand on est un aussi bon acteur que Flowey on peut tromper les autres avec de vraies expressions en leurs faisant penser qu'elles sont fausses. Et inversement. Pourtant...la voix de Flowey traina cette fois.

*...around here.
*I guess...little old me... will have to do.


Son sourire. Il disparaissait peu à peu. Son regard se fixait sur Frisk. On aurait presque dit que son regard transcendait le pauvre humain comme s'il observait son âme elle même. Bientôt ce sourire moqueur qu'il lui connaissait bien vint à la place.
*Tu aimes tant que ça me voir répéter là même chose encore et encore ?
*Hehe...T'es vraiment dérangé comme gosse, hein.
*Alors ça fais quoi de trahir tous les gens qui croyaient en toi?


La fleur ria malicieusement visiblement amusé par cette pensée.

*Finalement tu as révélé ta vraie nature.

Il détourna le regard avec un air particulièrement sarcastique mais on sentait presque...non impossible d'identifier ce qu'il y avait derrière ces paroles. Bientôt la fleur redirigea son regard sur Frisk et poursuivit avant que l'humain ne se mette à parler.

*Laisse moi devinez..."Ce n'est pas moi c'est lui. Il m'a forcé à le faire. Je ne pouvais plus rien faire. Je lui ai hurlé d'arrêter."

Et soudainement....la musique s'arrêta alors que l'expression de la fleur changea radicalement en un sourire monstrueux alors que ses yeux s'étaient assombris.

*C'est toi qui a voulu RESET. C'est toi qui a emprunté cette voie. C'est toi qui l'a réveillé. Sans ton aide, rien ne se serait passé.

Son expression redevint bien vite celle de ce bon vieux Flowey souriant et adorable.

Et il lui fit un clin d’œil en lui tirant la langue comme pour le narguer. Pourtant....Flowey était Flowey. Il agissait de cette manière toujours aussi trollesque pour cacher ce qui pourrait s’apparenter à des émotions. En cet instant. Avec ces paroles. Il était fragilisé. Il se sentait faible et cela lui déplaisait fortement.











Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Jeu 28 Juil - 13:36

ft. Flowey

Le pardon n'est plus une option viable.




Voilà, comme d'habitude, ces mêmes paroles. Il/elle trouvait ce discours à la fois malsain et à la fois rassurant. Pourquoi rassurant? Parce que c'était encore un moment où il/elle n'avait fait aucun choix, ni mauvais, ni bon... c'était un moment où il/elle savait que quoi qu'il se passerait, ce ne serait pas quelque chose qu'il/elle regretterait. Même le passage des "pétales de l'amitié". Il/elle s'était surpris une fois, alors qu'il/elle savait très bien que c'était une attaque purement sadique venant de la fleur, de ne pas bouger et de se prendre les dégâts de plein fouet. Il/elle aurait, espéré, que ça le/la tue réellement. Que Toriel ne vienne pas l'aider. Après tout, ce serait une solution non? Juste, qu'il/elle meurt, tué par Flowey, il n'aurait pas eu de regret, mais il n'aurait pas eu assez d'âme, les autres n'auraient pas souffert, et sans doute, qu'ils auraient largement réussi à tenir tête contre lui. Mais non, à chaque fois, l'attaque le/la laissait en vie. Frisk avait fini par l'accepté, la solution n'était pas à cet endroit sans doute, la solution ne touchait peut-être pas Flowey non plus. Mais elle devait bien exister quelque part, dans l'Underground. Le bon mélange, le bon code, le bon chemin, peu importe quoi, l'humain en avait au fond marre, mais il/elle était déterminé, à les aider, il/elle tenait à eux, quitte à les faire souffrir dans un premier temps pour ensuite mieux les aider après un RESET. Ceux qui se souviennent, ne lui pardonneront, sans doute, jamais. On pouvait voir ça, comme le revers de la médaille.

Frisk ne se surprit pas de, comme à chaque fois qu'il/elle a été ici, bouger légèrement sa tête au rythme de cette mélodie si caractériel, si... "Flowey". Mais cette fois-ci, ce fut de courte durée! Bien qu'il/elle restait peu expressif, Frisk cligna des yeux aux paroles de cette chère fleur. Non... c'était quoi ça? Pourquoi il brisait cette situation banal? Pourquoi d'un coup, maintenant? Ce n'était pas comme si Frisk était à son deuxième ou troisième RESET. Mais... au bout de la troisième fois on pouvait comprendre que Flowey en ai marre... mais là... est-ce que la fleur avait vraiment une patience titanesque et qu'il/elle venait d'arriver au bout de cette patience? Ce n'était pas normal. L'humain était d'autant plus surpris, qu'il/elle ne pouvait s’empêcher d'avaler le moindre mots et le moindre souffle de la fleur. Arrêter?... Lui dérangé? Sa vrai nature...? ... sadique... lui?...Frisk qui était déjà bien perdu, l'était encore plus suite aux paroles de la fleur. Ce n'était pas par envie qu'il/elle voulait que Flowey répète cette mise en scène, si c'était à choisir, il/elle aurait voulu avoir le pouvoir d'accélérer le temps quand on lui disait des phrases qu'il/elle connaissait déjà. Mais là...

Mais alors que Frisk allait dire quelque chose, la fleur surenchéris, il/elle se sentait au plus mal, surpris même d'un léger mal de crâne. Flowey ne risquait pas de lâcher l'affaire, il venait de trouver un super bouton qu'il allait presser jusqu'à ce que ça éclate. Il/elle n'en voulait pas à Flowey pour autant... après tout oui, il/elle avait mentit, plusieurs fois même, combien de fois d'ailleurs, à force? Il avait toute les raisons au monde de lui faire des reproches, et Frisk les recevait sans broncher. C'était peut-être bien vrai, Chara n'était pas le fautif, il n'était qu'une voix qui se délectait de certain choix de Frisk. Est-ce que Chara était la source du problème après...? Il/elle l'ignorait... mais il/elle se serait bien passé de l'entendre.

Il/elle finit enfin par laisser un son sortir d'entre ses lèvres, faible, donnant presque l'impression d'être fatigué, ou de ne plus en pouvoir de porter une lourde charge sur ses épaules.

*Ce ne sont pas... des imbéciles. Arrêtes...

Frisk regarda la fleur, les sourcils légèrement froncé. Il pouvait s'amuser à se moquer de lui, le rabaisser, mais les autres... ils n'avaient rien fait de mal, ils ne pouvaient pas comprendre, ils étaient, malgré ce que l'on croit, en dehors de tout ça.

Il/elle regarda légèrement sur le côté droit de la salle, plusieurs fois, il/elle a essayé d'anticipé l'arrivé de Toriel, quand elle venait le/la sauvé. Mais jamais pourtant, Frisk avait réussi à l'apercevoir avant qu'elle ai repoussé Flowey. Ce serait aujourd'hui encore pareil...? Jusqu'à présent il/elle ne s'était jamais inquiété de savoir si, cette fois, elle serait là. Mais aujourd'hui, une boule dans son ventre, fit ressentir son inquiétude. Que se passe-t-il cette fois-ci bon sang? Pourquoi tout est si étrange...?

*Tu as sans doute raison sur moi Flowey... mais...non, tu ne pourrais pas comprendre...

Il/elle tourna à nouveau ses yeux noisettes, sur Flowey, se laissant finalement tomber sur les fesses, et ramenant ses jambes contre son torse. Frisk n'était pas inquiété par Flowey, il pourrait l'attaquer maintenant, mais il/elle savait pertinemment, que même Flowey, savait que ça n'avancerait à rien, ni à lui-même, ni à quoi que ce soit...ce cercle vicieux devenait vraiment dérangeant. Mais à quoi bon répondre à la rancœur à peine camouflé de ce triste ami, restons, "nous-même", tant que l'autre ne venait pas trop casser les oreilles de Frisk.

*Pourquoi maintenant Flowey... pourquoi ne pas avoir dit ça les fois d'avant?... on est loin du premier ou même dixième face à face...

C'est vrai, pourquoi maintenant? Frisk frissonna rien qu'en demandant ça, tout était vraiment étrange depuis ce ERASE. Beaucoup trop étrange à son goût. Il serra un peu ses petites mains sur son jean, comme une envie de se rassurer intérieurement, sans réel franc succès.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Jeu 28 Juil - 22:05
Le pardon n'est pas
une option viable




« Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. »
Q

u'est-ce qu'il y a Frisk? Y aurait-il un problème? Serait-ce à cause de ce bon vieux Flowey? Ton meilleur ami t'aurait-il surpris à penser que tout n'irais pas toujours comme tu le penses? Hehehe...étais-tu idiot au point de penser que tu avais vraiment effacé jusqu'à ces souvenirs? Alors tu l'as pris lui aussi pour un autre de ces monstres ordinaires on dirait? Pourquoi maintenant tu te demandes, n'est-ce pas? Cher lecteur. Lis bien ce qui va suivre parce qu'il n'est pas prêt de révéler la véritable raison. Cela lui est rester en travers de la gorge. Se faire trahir. Par deux personnes qui étaient entré dans sa vie.

"Don't you realize that being nice...just makes you get hurt?"

Pourquoi...avait-il oublié son propre conseil...? Cette blessure qu'on lui avait infligé n'était pas physique...elle était mentale. Oui. Il avait fait confiance et voilà le résultat. Il avait presque envie de dire que ce n'était qu'un juste retournement des choses, qu'il l'avait bien chercher et qu'à présent au moins il n'oublierait pas qu'à être trop gentil....on se fait forcement bouffer à un moment ou à un autre.

* Ce ne sont pas... des imbéciles. Arrêtes...

Tient il essaye encore de jouer au pacifiste après ce qu'il a fait, ridicule. Lui-même les avait trouver précédemment si stupide pour lui opposer une quelconque résistance. Mais qui était le plus imbécile de tous entre Flowey et l'humain? C'est après tout lui-même qui avait mêlé ces "imbéciles" à cette histoire. Oui tout le monde était concernés à présent. Il avait beau froncer les sourcils, la fleur affichait toujours le même sourire indifférent. Bientôt Frisk détourna le regard et il ne pu s'empêcher d'émettre un léger rire moqueur.


Mais le pire....fut cette phrase après. Cette phrase qui assombris l'expression de la fleur. Il ne pourrait pas comprendre? Oh si il ne comprenait que trop bien même s'il y avait bel et bien une chose qu'il ne comprenait pas. Alors il souria encore une fois malgré l'animosité qui le gagnait.


Non il ne comprenait pas. Et bientôt la fleur s'emporta en haussant le ton sans pour autant changer la forme de son visage. C'était quoi son problème à la fin? Il se fichait complétement de lui. Il se fichait complétement d'eux tous.


Cette fois Flowey ravala sa rancœur et son visage se tordu en une expression malsaine.

Tout ce qu'il avait fait avant. Se sacrifier pour les autres quand il en avait encore la force. Tous ses efforts réduits à néant. A cause de l’égoïsme de ce gosse. Et pourquoi? Pour son simple plaisir personnel. Il ne voyait pas ce qu'il voulait. Tout le monde était heureux. Ils étaient tous sortis de l'Underground pour rejoindre Frisk à la surface. Tous....sauf lui évidemment mais ce n'est pas le problème. Le problème était qu'il avait eu son "Happy Ending" et pour une raison inconnu il avait RESET. Pour quoi? Massacrer jusqu'au dernier monstre. Alors probablement que c'était pour passer le temps. Ou juste par curiosité. Et peut-être qu'après avoir assister à l'horreur de ce bain de sang il revient pour réparer ses erreurs en redevenant pacifique.

Mais son "Happy Ending" il ne l'aura pas grâce à Flowey. Flowey va juste devenir un personnage de second plan. Pas intéressant. Il va juste être un observateur jusqu'à la fin. Il l'aura certainement sa "bonne fin". Oh oui il ne doute pas que Frisk trouvera un moyen de l'avoir autrement. Et lui...
il va juste.....
attendre.......
.....
..........
.................
Non.
D'abord il se vengerait.
Oui une vengeance d'une bonne dizaine de morts.
Quoique était-ce assez pour son insatiable appétit?
Et ensuite il s'écartera de sa route lorsqu'il se lassera.
Frisk pourra retourner à ses affaires.
Essayer péniblement de faire amis-amis avec les autres monstres.
Et il réussira. Oh oui il réussira.
Que ce soit avec ce smiley trashbag. Ou avec Undyne.
Et après? Qu'est-ce qu'il en sait.

* Pourquoi maintenant Flowey... pourquoi ne pas avoir dit ça les fois d'avant?... on est loin du premier ou même dixième face à face...

C'est vrai. Flowey aurait pu véritablement s’énerver après cet humain après ce qu'il lui a fait. Mais quel bien cela lui aurait-il donner? Certainement la satisfaction de passer ses nerfs mais il avouait que la satisfaction de voir les nouvelles expressions qu'il aurait était plus intéressante. Cette déception dans son regard lorsqu'il répétait la même chose encore et encore était exceptionnel.












Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Ven 29 Juil - 0:37

ft. Flowey

Le pardon n'est plus une option viable.




Dommage que Toriel n'apparaisse pas? Il/elle n'en savait rien, non? Oui? Son arrivée ne ferait que mettre un terme à cette discussion. Mais est-ce que la discussion le/la dérangeait? ...Non? Flowey n'était peut-être pas la personne la plus... amical à l'heure actuel? Bien que, soyons clair, Frisk c'était déjà imaginé être juste accueillit par un Omega Flowey totalement sans MERCY. Mais il/elle s'était rassuré, comment Flowey le pouvait à ce niveau de l'histoire après tout? Il n'avait pas les âmes pour cela... L'humain inspira profondément, tout en passant un petite main dans ses cheveux, la nervosité l’empêchant de rester tranquille sans bouger, malgré cela, il/elle gardait une oreille attentive aux paroles de la fleur, même si la vérité était désagréable... il disait comprendre, mais la preuve était bien là! Si il comprenait, il ne serait pas surpris, étonné, en colère! Qui peut comprendre l'horreur après? Qui peut comprendre les erreurs? Frisk s'en voulait assez comme ça, les paroles de Flowey ne l'aidait pas, et ce n'était certainement pas fait pour l'aider de base.

Il/elle prit une bonne bouffée d'air, toujours en l'écoutant, même si c'était désagréable, il/elle préférait encore ça que "sa" voix. Oui, pour lui, il/elle l'avait fait pour eux. Serait-ce paradoxale de regarder Flowey dans les yeux, en disant que oui, il/elle avait tué Papyrus, Undyne, Sans, tout les autres, même lui!... Pour les aider...? Non... ce n'est plus du paradoxe à ce niveau là. Et ce serait stupide. Ce n'est pas ce que Frisk avait voulu. Mais, ça, ce n'était pas un argument valable. La curiosité? Une mauvaise utilisation de la détermination? Qu'est ce qui prouvait que c'était la meilleure des fins? Tout le monde était heureux? Si c'était VRAIMENT la bonne fin... pourquoi alors, il/elle pouvait recommencer? Les histoires quand elles finissent bien normalement, il n'y a pas de suite, il n'y a pas de possibilité à la changer, c'est juste, la couverture qui se ferme, et fin! Mais là, si on lui avait laissé le choix...n'était-ce pas parce qu'il manquait quelque chose? Quoi? Frisk n'en savait rien, c'était l'un de ses problèmes... Et IL en a bien profité...

La gorge de Frisk se noua un peu, alors qu'il/elle baissa la tête pour fixait ses pieds. Dire que les traits malsains sur le visage de Flowey ne l'effrayait pas, aurait été un bien grand mensonge mal caché. Bien sûr que la fleur a été bien plus effrayante par le passé, mais étrangement, l'humain était plus effrayé par cela. Un après coup de la détermination? L'adrénaline qui l'avait aidé? Il/elle n'aurait jamais vraiment la réponse. Il/elle laissa à nouveau des petits mots s'échapper du fond de sa gorge nouée.

*Tu as raison... égoïste je dois l'être oui... mais... c'est vrai pourtant, je voulais juste...

L'enfant frotta un peu son œil droit avec l'une de ses manches déjà bien salit à force. La fatigue? La tristesse? Ce n'était pas important. Il/elle ne voyait pas comment expliquer à Flowey, le pourquoi, le comment. À Flowey, comme à un autre d'ailleurs. Qui pourrait comprendre? Personne, même pas lui-même.

*C'est à cause de...

...Chara. À quoi bon? Il a bon dos n'est-ce pas? Il est mort, et il pose problème. Il est mort... et il arrive pourtant à lui faire faire ce qu'il veut. Il/elle n'avait pas la force de lui dire, pas la force d'écouter ses reproches suite à ses explications, pas la force d'en parler et d'être juger... drôle d'ironie... depuis quand Flowey prend le rôle de Sans? Frisk croisa les jambes, relevant enfin le regard vers la fleur une fois qu'il avait une expression plus, supportable à regarder. Si il/elle n'avait pas espéré? Oh si... Frisk aurait, après mûre réflexion, peut-être préféré ça. Une nouvelle inspiration lui aura été utile pour parler.

*Disons alors que... si... j'aurais espéré. Et oui, penser ça, était égoïste aussi... mais...

Il/elle frotta à nouveau ses petits yeux. À quoi bon parler si à aucun moment il/elle ne finissait pas ses phrases? Quel humain pitoyable il/elle pouvait faire par moment. Pourquoi il/elle devrait se justifier à Flowey? Frisk lui devrait bien ça après tout? C'est assez évident... même si il/elle lui expliquait, est-ce que Flowey lui pardonn... non... Est-ce que ASRIEL lui pardonnerait? L'humain ne voulait pas chercher les devins, mais il/elle pensait bien que la réponse serait négative. Qui le pourrait de toute façon? Frisk se leva un peu brusquement, tout ça commençait vraiment à tourner dans sa tête, et c'était proche de l'insoutenable.

*Mais... je n'avais pas le choix! Si c'était une si bonne fin... pourquoi on pouvait changer?!... Il devait manquer quelque chose... il manque quelque chose pour que tout soit vraiment fini!! Et il... i... il...

L'humain qui venait presque de crier, retourna d'un coup au mutisme. Non, il/elle ne voulait pas en parler, ni à Flowey, ni à personne d'autres d'ailleurs. Il/elle voulait l'oublier, il/elle savait que Flowey l'oublierait pas. Il/elle préfère être détester, injustement ou non d'ailleurs. Peut-être que ne pas parler de lui, ou de ne pas y penser, fera que Chara le/la laissera tranquille? Quoi faire d'autres mise à part ça, comment faire sinon? Les jambes du jeune enfant tremblait légèrement, la fatigue, l'épuisement mentale, il/elle voulait rentrer chez lui. C'est où déjà chez lui?... La maison de Toriel?... Papyrus...?.. Alphys...?... Frisk ne savait même plus si il/elle avait vraiment un chez lui, c'était juste, comme si sa vie avait commencé en tombant dans ce foutu trou. Est-ce qu'il/elle avait envie de partir? Non... ce n'était pas ça. Il/elle voulait juste... dormir, en espérant, faire le vide dans sa tête. Là, oui, il/elle aurait espéré voir Toriel... pour rentrer. Il/elle chancela un peu sur le côté, mais évita de justesse de tomber. Il/elle devait avoir l'air pitoyable.

*ça... finira bien... je le jure...

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Dim 31 Juil - 0:00
Le pardon n'est pas
une option viable




« Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. »
E

t maintenant...? N'avait-il pas sauver tout le monde? Alors pourquoi...avait-il encore ce pouvoir? Pourquoi ne ressentait-il toujours rien? Pourquoi était-il toujours dans ce corps? Il avait déjà tout essayer pour trouver une fin toujours mieux. Une fin parfaite. Tout le monde était heureux non? Etait-ce trop demander de l'être aussi ou effacer sa propre existence? Il pouvait RESET pas retourner dans le passé....et puis le voulait-il? Pour mourir? Il ne voulait pas mourir. Non s'il pouvait empêcher les évènements de se passer ainsi...s'il pouvait retourner à l'époque de Chara. S'il jouait éternellement avec Chara alors ce ne serait pas si mal....oui le temps qui passe lui paraitrait moins long. La solitude commençait à lui peser. Quelqu'un....que quelqu'un vienne avant.... Avant qu'il perde la raison.
But nobody came.


Vous savez, Flowey avait déjà vue cette mine fatiguée chez l'humain mais d'ordinaire celui-ci se voilait la face et niait tout de ses propos. C'était étrange. Il n'était pas satisfait pour autant. Au contraire il l'écouta. Il se demandait ce qui pouvait se passer dans le crâne de ce gosse. Non, c'est faux. Il ne savait trop bien à quoi il pouvait penser. Quel ironie. Celui qui comprenait le mieux l'humain était celui qui était sans âme. Était-ce à cause de ses nombreuses "expériences'? Très certainement. Le nombre de ses resets étaient bien loin au-dessus de celle de Frisk. Bien trop loin....elle se comptait par millier voir peut-être atteignait-il le million? Il ne savait plus...même tuer lui était devenu blasant et il avait même fini à la longue par rester ici, à ne rien faire, espérant que quelque chose de nouveau arrive. Et quelques temps après, l'humain était arrivé. Pourtant Flowey ne pouvait pas croire qu'il essayait de faire la même chose que lui. Il ne voulait pas croire à cette possibilité parce qu'il pensait avoir été clair sur le fait que c'était ça, l' "happy ending". Il hésitait à parler de ça à l'autre humain...après tout il avait penser qu'il parlait à Chara lorsqu'il en avait dit plus long sur ce qu'il avait vécu. Mais puisque Chara était là....quelque part...alors peut-être que. Haha sa mort ne lui avait pas servi de leçon on dirait. Pourtant Frisk méritait également de savoir. Il ne l'aidait pas. Il se faisait gagner du temps à lui-même en l'empêchant de RESET inutilement pour la prochaine fois. Un grand conflit mental se deroulait dans l'esprit de la fleur malgré tout. GOLLY, qu'est-ce qu'il avait à se frotter les yeux comme ça cet humain!


Combien de larmes avaient-ils vu? Bien trop. Néanmoins celle-ci.....est-ce que cela ne faisait pas légèrement mal avec ces coupures de phrases? C'était pourtant si agaçant. Il avait une envie de le secouer ou de lui faire du mal pour qu'il crache le morceau et à la fois....rester silencieux et attendre qu'il aille mieux. HAHAHAHA LA BLAGUEEEE. Comme s'il en avait quelque chose à faire! Ça ne marche pas sur lui. Flowey est immunisé, insensible. Il n'a pas d'âme. Il ne peut donc rien ressentir. Eh oui.
....
.......

Ca y est. Il l'avait dit. Il avait enfin dit ce qu'il craignait.


Avait-il dit avec un certain sarcasme. Il l'avait été tout autant malgré tout. Frisk semblait sincère et même la fleur pouvait le croire là-dessus. Pourtant après cette conversation il ferait celui qui ne se souvient plus. Parce qu'éprouver une sorte d'empathie n'aidait en rien. Il n'allait que souffrir encore et encore. Et il n'y tenait pas spécialement.

* Qui te dis que ce pouvoir peut s'évanouir?
* Tu croyais vraiment qu'une fois que tout serait terminé il disparaitrait dans la nature?
* Haha
* Ne suis-je pas le parfait exemple?
* J'ai sauver ce monde. Sauver tout tes "amis" qui étaient les miens à l'époque.
* Je peux t'assurer que j'ai tout essayer.
* Il n'y a pas de meilleur fins. Et ce pouvoir n'a que la limite de ta détermination.

A contrario de Frisk qui avait hurler son désespoir, Flowey lui restait très calme mais il semblait très attentif à l'état de l'humain. Il avait presque l'impression que d'un moment à un autre il allait se mettre à sangloter en s'effondrant sur le sol voir même à tomber dans les pommes. Et pourtant il continuait toujours à parler. Enfin plutôt prononcer des mots vu que ceux-ci arrivaient de manière très décousus. La fleur roula des yeux. Bon sang ce qu'il ne fallait pas faire des fois... alors il disparu sous terre et réapparu au côté de l'enfant. Il n'avait jamais été aussi proche mis à part en tant qu'Asriel.  Raaah il allait regretter son action. Vraiment. Non il allait être de mauvaise foie cette fois et dire qu'il faisait juste cela parce qu'il avait besoin de Frisk. Ce qui n'était pas tout à fait faux. Sortant ses tiges du sol alors il le tira vers le bas afin de le faire tomber au sol, lui infligeant certainement quelques dégâts au passage mais tant qu'il lui restait 1 PV, sa mère n'allait pas se ramener. Bien qu'il hésitait a utiliser cette technique pour que Toriel vienne enfin pour emmener l'enfant avec elle.

Flowey observa un instant sa victime à terre et soupira lourdement.

*Tu ne peux pas sauver TOUT le monde.
* Mais nous en reparlerons quand tu seras dans un meilleur état.

Contrairement a ce que l'on pourrait penser, Flowey était très patient, il n'avait que ça à faire d'attendre que l'humain soit plus en forme. Et après? Il jouerait son rôle, essayerait de tuer Frisk et alors Toriel pourrait enfin s'occuper de lui. Ensuite, il le laisserait se débrouiller en observant à bonne distance et lorsque l'occasion se présentera, il prendra sa revanche.












Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Dim 31 Juil - 13:10

ft. Flowey

Le pardon n'est plus une option viable.




Frisk ne l'aurait pas avoué, cette fatigue commençait à le peser, autant sur son corps que sur son mental. Avec tout ces RESET, c'était quand la dernière fois qu'il/elle avait vraiment dormi? Il pensa un moment au canapé chez Papyrus et Sans, qui était bien plus confortable que ce panier à chien dans le hangar que Papyrus c'était efforcé à lui préparer. Cette fois semblait si lointain, et ce genre d'instant lui manquait profondément. Alors, si il/elle allait pleurer? Non, Frisk avait déjà gaspillé ce qu'il/elle avait en réserve pour les larmes, même si une touche d'humidité commençait à perlé au coin de ses yeux, ce qui avait le mauvais don de troubler un peu sa vu. Mais il/elle ne voulait pas pleurer, qu'est-ce que des larmes allaient changer? Il/elle n'aurait l'air que plus pitoyable encore. Les larmes seraient comme demander pardon, hypocrite et inutile. Frisk avait besoin d'une pause, de se reprendre, de tenter de remettre son esprit en ordre, sans doute que Toriel lui offrirait ce moment de répit, sans doute même, mais elle n'était pour l'instant pas là. Ce n'était qu'à cet instant, Flowey et lui.

Il/elle était sans nul doute égoïste, pourquoi est-ce qu'il restait face à Flowey, alors qu'il/elle savait qui il était, qu'il/elle savait qu'il était en colère, qu'il/elle savait qu'il était triste également? C'était réellement égoïste de rester alors ainsi, de ne pas juste partir, de ne rien dire, se faire peut-être tuer, pour réapparaître sur le parterre de fleurs dorées, pour reprendre encore son chemin. Flowey devait en avoir assez de tout ça, ce n'était pas difficile à comprendre. Et Frisk était justement persuadé qu'il y avait un solution possible pour arranger tout ça. Dire que "ça" était LA vrai "Happy Ending", il/elle avait du mal à le croire, à l'accepter. La meilleure solution à ses yeux, trouver un moyen de tous les sauver, et... peut-être... qu'ils oublient tout, ainsi, ils reprendraient une vie heureuse comme si rien ne s'était passé. Mais où serait Frisk dans cette histoire, car si il n'y a plus ces problèmes, il n'y a plus besoin de Frisk? Dans le fond... il/elle s'en fichait pour l'instant... sans doute qu'il/elle retournerait dans cette vie qu'il/elle a entièrement oublié. Sur l'instant, ce n'était pas quelque chose qui avait de l'importance pour lui. C'était triste, mais si tout le monde se retrouver à oublier, même lui, alors ce ne serait triste que pour les yeux extérieur dans le néant qui observent ce monde comme un nid de fourmis.

L'humain buvait les paroles de la fleur, secouant vaguement la tête négativement, il/elle savait déjà ce qu'il lui racontait, ce n'était pas la première fois. Mais Frisk refusait de l'accepter, hélas. Ils devaient rater quelques choses, c'était beaucoup trop hasardeux. Peut-être aussi... que tout simplement Frisk n'était pas la bonne personne? Il manquait peut-être quelqu'un, quelque chose, un jour précis? Stupide DÉTERMINATION qui le dévorait de l'intérieur, Frisk n'était pas près de lâcher l'affaire.

*Je suis stupide... mais... je reste convaincu qu'il manque quelque chose. On doit passer à côté, ou ne pas le voir...

Frisk n'appréciait pas particulièrement dire ça à Flowey, c'était un peu comme sous entendre que la fleur avait fait tout ça pour rien, qu'il était tout le temps passé à côté de "cette chose" manquante. Mais dans ce cas, il/elle n'était pas mieux, passant aussi tout le temps à côté, tout en faisant du mal, cherchant la réponse autant dans le bonheur que dans le malheur. En était-il devenu totalement insensible à vouloir tant chercher la réponse? Est-ce qu'il/elle devenait comme ces personnes refermé sur eux-même, à ne plus prendre en compte le sentiment des autres, à sacrifier tous ce qu'ils aiment pour leur simple objectif?

Alors qu'il/elle était dans ses pensées, tentant de calmer son souffle, il/elle ne vit pas Flowey disparaitre, et encore moins les tiges qui le/la firent tomber lourdement sur le sol, non sans mal. Est-ce que Flowey en avait eu assez de ces blabla interminable? Il serait passé à l'offensive pour faire taire l'humain? En tout cas, la douleurs piquante sur l'instant, alors que son regard fixait les ténèbres du plafond, fit croire cela à Frisk. Il/elle se surprit même à attendre son rire retentir, suivit du coup final. Mais, non, rien mise à part sa voix qui semblait rester, calme. Frisk ne bougea pas, restant ainsi au sol en l'écoutant. "Cet"? De quoi pouvait-il parler? Il/elle fut tout de mettre surpris, est-ce qu'il pensait au final lui aussi que peut-être il manquait quelque chose? Mais au vu de la suite de ses paroles, Frisk ne posa pas de questions, obéissant. Mais, ce n'était pas rentrer dans l'oreille d'un sourd, l'humain y réfléchissait, de quel mystère restant il pouvait parler?

*Merci...

Mais merci de quoi? Il y avait tellement de possibilités. Merci de l'écouter? Merci de pas l'enchainer de mort? Merci de croire aussi qu'il manque peut-être quelque chose? La liste pouvait encore durer longtemps.

Le regard de l'humain flânait à présent sur cet HP restant, la fleur n'y était pas aller de main morte, mais ça changeait de ses "pétales de l'amitié"... dire qu'il était tombé dans le piège stupidement la première fois. C'était un peu comme si on te souhaitait la bien venue dans un rêve, et qu'on te filait une bonne claque après t'avoir souhaité un bon séjour. C'était une première impression de lieu assez désagréable, encore plus quand on croise Toriel par la suite et que la seule chose qui nous traverse l'esprit, c'est qu'une psychopathe veut vous enfermer et vous avoir pour elle, pour l'éternité. Il a fallu du temps pour comprendre, pour pardonner, pour accepter et même, pour apprécier...

Frisk ouvrit d'un coup les yeux, il/elle ne s'était pas rendu compte qu'en réfléchissant, sa fatigue avait pris le dessus. Pendant combien de temps? Trop longtemps sans doute, vu cette impression de mieux, et de fatigue moins présente. Il/elle se redressa assis, frottant un instant ses yeux avant de chercher Flowey du regard, bien qu'il/elle serait étonné qu'il soit encore là...

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Lun 1 Aoû - 17:34
Le pardon n'est pas
une option viable




« Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. »
I

t's best if you just forget about me, ok?
Frisk, please leave me alone.
I can't come back.
I just can't, ok?
I don't want to break their hearts all over again.
It's better if they never see me.
...Why are you still here?
Are you trying to keep me company?
....
Frisk...
Don't you have anything better to do?
Don't you have anything better to do?
Don't you have anything better to do?


Haha...s'il te plait Frisk. Arrête de me parler je te redirais encore et encore la même chose pour que tu t'en lasses et parte. Je suis un cas desesperé et je ne merite même pas d'être sauvé. Je ne meritais même pas d'être pardonné et pourtant tu l'as fais. Je serais heureux que toi et les autres soient enfin libre. N'est-ce pas déjà une bonne fin?

Chara hated humanity.
Why they did, they never talked about it?
But they felt very strongly about that.


Il voulait tellement savoir pourquoi. Oui a présent cette question raisonnait dans son esprit. Chara était mort mais....il était en quelque sorte connecter à cet enfant. L'avait-il été......depuis le début? L'avait-il entendu en tant qu'Asriel raconter son histoire et le fait qu'il doutait qu'il soit une bonne personne de par son envie de prendre le contrôle sur lui pour tuer les humains? Certainement. Et il devait lui en vouloir. Pour ça et pour sa trahison. Il frissonna. Quel imbécile. Il s'était mis à dos Chara...il voulait s'excuser mais sa mort lui revenait en mémoire. Chara était-il sans âme actuellement comme lui? Oui certainement. Alors tuer tout le monde ne devait pas le gêner plus que cela puisqu'il ne ressentait plus rien. Comme lui. Chara... Même après la mort il restait connecter d'une certaine façon. Non. Flowey était comme lui. Aurait-il...repris un peu de la personnalité de Chara? Ou est-ce qu'il restait un résidu de l'âme de Chara en lui?

L'âme de Chara? Les pensées s'entrechoquaient dans sa tête. Sauver Chara? La fin génocide. Frisk. Chara. Prend le contrôle. Tuer tout le monde....et après? Que s'était-il passé après? Il s'était forcement passé quelque chose. Flowey le sentait. Quelque chose était différent. Il y a toujours une conséquence a ces actes. Quel était le prix à payer pour toi, Frisk?

Alors la fleur s'était tourné vers le corps de l'enfant et l'observa un instant comme voulant essayer de voir à travers lui. Il sentait...oui il sentait encore que Chara était là. Quelque part. Et même si Chara le terrifiait pour les actions qu'il avait fait il pensait encore que tout était de la faute de Frisk, que s'il n'avait pas commencer son génocide alors Chara n'aurait pas sombrer dans quelque chose de plus malsain. Chara n'était pas la meilleure personne qui soit mais il n'était pas la plus mauvaise non plus. Il n'était pas du genre à tuer des monstres. Tuer des humains, ça, c'était autre chose. Mais peut-être avait-il ses raisons. Haha...pourtant après ce qu'il s'était passé, il appréhendait le fait de revoir ce sourire terrifiant qu'il lui faisait étant plus jeune pour lui faire peur. Oui il se souvenait à quel point le gosse aimait ça mais c'était juste pour le taquiner jamais....

La fleur réfléchissait beaucoup trop à son goût. Il en aurait presque mal à la tête. Ainsi fixa t-il les fleurs à ses côtés. Et délibérément il fit le vide dans sa tête comme il savait si bien le faire lorsqu'il commençait à se questionner toujours plus. Oui ainsi c'était beaucoup mieux. Ainsi il ne souffrait pas. Quoi, vous croyez vraiment qu'une fleur comme lui, totalement insensible, peut souffrir? Ne soyez pas stupide. Le temps passa...peut-être longtemps, peu importe puisque Flowey avait perdu toute notion du temps à présent. Toujours est-il qu'il entendu du bruit à ses côtés et remarqua que Frisk venait de se réveiller. Son expression vide auparavant arbora une mine légèrement moqueuse.

* Alors? Bien dormi? C'est sûr que cela doit être bien moins confortable que chez "elle".

Il observa un instant l'enfant. Peut-être allait-il se lever ou préférait-il rester assis ainsi. Puis une fois cette minute de silence passée, Flowey pris la parole à nouveau.

* Avant de te raconter ma découverte...j'aimerais savoir ce que tu as fais.
* Ne me fais pas croire que après tes actions...tu as juste RESET.
* Connaissant Chara...il n'a pas dû te laisser t'en tirer aussi facilement après tout le chemin que tu as parcouru.
* Alors...


La fleur le fixa droit dans les yeux comme pour lui faire comprendre qu'il ne pouvait rien lui cacher et qu'il se doutait que cette "chose" que lui avait demander l'esprit devait être particulièrement importante. Il voulait savoir. Non...au fond il savait déjà, il voulait juste confirmer ses soupçons. Il n'y avait qu'une chose que Chara voulait et qu'il ne pouvait pas avoir sans un consentement.











Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Mar 2 Aoû - 1:18


ft. Flowey

Le pardon n'est plus une option viable.




Frisk ne pût s’empêcher d'avoir un sursaut en entendant la voix de la fleur, il/elle avait regardé totalement à l'opposé, et pensait vraiment qu'il/elle se retrouverait alors seul dans ce lieu. Tournant finalement la tête vers la pauvre fleur, ayant repris son habituel apparence de "Frisk", le visage peu expressif, l'air posé et calme, il faut croire que ce temps de sommeil lui a été lourdement bénéfique, même si ça ne semblait être, que du sommeil sur un sol dur et rien de plus. L'humain massa vaguement son crâne, retirant un peu la poussière et autre qui s'étaient coincés dans ses cheveux à cause de la chute au sol provoqué par ce cher Flowey, et le temps qu'il a dormi à terre. Par ailleurs, il/elle écoutait la demande de la fleur, bien dormi? Frisk ne sachant pas si c'était encore un signe de moquerie venait de la fleur, ou une question sérieuse, il/elle se contenta de hausser doucement les épaules, c'était, ni un oui, ni un non. Il/elle ne pouvait pas dire avoir mal dormi, au contraire, ce sommeil lui a été étrangement, agréable. Mais il va de soit, qu'un bon lit n'aurait pas été de refus. Mais l'humain avait fini par ne plus être du genre, matérialiste... Sauf pour le panier de Papyrus... non mais même un chien ne dormirai pas là dedans tellement c'est petit, soyons sérieux!

Prenant appuie sur ses petits mains, il/elle allait se redresser, mais interrompit son mouvement quand Flowey reprit la parole, se laissant finalement retomber sur son fessier. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, Frisk portait grande attention à ce que pouvait dire la petite fleur. Flowey donnait souvent l'impression de parler pour ne rien dire, mais le temps a permis à l'humain, de comprendre qu'il fallait lire entre les lignes, la fleur en disait plus que ce qu'elle voulait bien avouer. C'est ainsi donc, qu'il/elle préférait écouter la fleur, voir ce qu'elle avait à dire, ou plutôt, ce qu'elle semblait vouloir apprendre. Savoir ce qu'il/elle avait fait..? Comment ça? Frisk eu un petit frisson qui parcourra sa nuque, craignant de comprendre que trop bien ce que la triste fleur voulait savoir...

Pourquoi Flowey voulait savoir ça? Alors que Frisk cherchait lui même à l'oublier. Oui, c'était ça qu'il/elle voulait mettre de côté depuis le début, cette partie là. Ce néant infini, cette voix, cette douleur... Il/elle pensait fortement ne pas avoir le choix, mais il fallait arrêter de se chercher des excuses, on a toujours le choix, on fait toujours des choix. Cependant... pourquoi ce triste ami parlait de RESET? Ce n'était pas... Ne savait-il pas? Est-ce qu'il/elle devait dévoiler alors la vérité? Quelle ironie, lui dire, serait sans doute pire que ce qu'il pense, que la colère qu'il avait déjà envers Frisk. Lui racontait, lui ferait peut-être autant de mal que le mal qu'il voudra faire à l'humain, une douleur mérité, une douleur qu'il préférait peut-être subir plutôt qu'en parler. Il/elle regarda un instant la fleur, bien que son expression, moins fatiguée, ne laissait rien transparaitre de son étonnement et son malaise, seul ses deux sourcils se froncèrent légèrement, trompant son calme habituel.

*Ce n'était pas... un RESET...

Il/elle avait déjà fait un premier pas dans le plat, c'était déjà trop tard pour s'arrêter en si rapide chemin. Comment parler de "ça"? Frisk se sentait déjà plus que la moitié de lui-même, mais après ça, il ne serait qu'un résidu. Comment expliquer à Flowey ce néant? Cette sensation de vide?... Il n'était pas question de savoir si Flowey était la bonne personne à qui en parler, Flowey serait peut-être l'un des plus apte à comprendre, sans prendre Frisk pour fou. Mais... est-ce qu'il supporterait..? Même après tout cela, faire du mal à Flowey était l'une des dernières choses qu'il/elle aurait voulu. Et, il/elle s'imaginait bien, qu'au fond, ça risquait de faire quelque chose à la fleur, et pas dans le bon sens.

L'humain détourna finalement son regard, ne pouvant plus soutenir celui de Flowey, il/elle se contenta d'observer l'herbe verdoyante éclairé par les divers rayons de lumière. Dans cette ERASE, il n'avait pas la chance d'avoir le moindre éclat de ce genre, et pourtant, Frisk aurait voulu plus que tout au monde. Il/elle se souvenait, cette sensation de flotter dans le néant, cette sensation d'être entre la vie et la mort, et qu'aucun d'eux ne voulait de lui. Il/elle n'avait jamais pensé le néant si... bruyant, mais en y repensant aujourd'hui, il/elle était persuadé que ce n'était pas le vent qui sifflait à son oreille, mais bien "son" souffle. Frisk frissonna une fois de plus, passant sa petite main contre son bras droit, frottant légèrement. Il/elle sentit également le regard pesant de la fleur sur lui, il/elle en avait déjà trop dit, et sans doute qu'il ne laissera pas l'enfant filer sans avoir entendu ce qu'il voulait entendre.

*Je sais... que ça va être hypocrite de ma part de demander cela. Mais, s'il te plait... n'en parle à personne.

Frisk ne regardait toujours pas la fleur, mais espérait profondément que Flowey accepterait de comprendre. Depuis tout ce temps passé dans l'Underground, la mort, avait fini par plus vraiment l'effrayé, il/elle ne voyait ça que comme une immense douleurs qui mettait du temps à s'évaporer. Mais sa vrai crainte, le rejet... dieu qu'il/elle comprenait la souffrance de Flowey, sans l'avoir vécu, et il/elle se doutait que c'était pire que ce qu'il/elle imaginait. Est-ce que la fleur accèderait à sa requête? Frisk y croyait au fond de lui...mais il/elle gardait cette crainte, profondément encré, que les autres apprennent tout ceci d'une façon ou d'une autre. Mais ils ne pourraient jamais comprendre le pourquoi, et si il/elle devait leur expliqué, c'était certain, que leurs cœurs seraient remplis de rancœurs et de méfiances. Tout ça, parce qu'il/elle avait voulu chercher, tout ça, pour ses propres erreurs, tout ça, parce que cette petite voix dans sa tête appuyé le fait que c'était la solution pour trouver ce qu'il/elle cherchait. Qu'est ce qu'il/elle avait pût être stupide, même si Frisk avait trouvé de nombreuses réponses à diverses question, c'était loin de ce qu'il/elle cherchait réellement.

*Chara... m'a proposé de tout... ERASE. Je pensais vraiment... que ainsi on pourrait tout remettre comme au début... sans mes erreurs...sans cette souffrance que les autres ont subit.

Frisk fini par baissé les yeux, tel un enfant sachant pertinemment qu'il/elle avait fait un bêtise. Mais Frisk n'était rien de plus, un enfant. Il/elle était très loin de l'adulte capable de penser à tout, capable d'agir en conséquence, de comprendre tout ce qui l'entoure, d'être fort. Frisk, n'avait que sa détermination... enfin... est-ce que c'était encore la sienne à présent? Comme le reste. Cette pensée le/la fit légèrement pâlir, et baissa encore plus sa tête, ses yeux étant à présent cacher dans l'ombre de sa frange. Il était évident, que ce n'était pas la fin de cette petite histoire. Ce néant... les minutes dans cet espace infini avaient été les minutes les plus longues de toute sa vie.

L'humain ne regardait toujours pas la fleur, il/elle était honteux, cela va sans dire. Pire que la honte, il/elle était comme un enfant qui savait avoir déçu quelqu'un qui il/elle tenait.

*J'avais tort... encore. Et Chara a dit qu'il pouvait tout recréer mais en échange de...

Le corps de l'humain s’affaissa un peu, comme cherchant à se faire plus petit encore, lui qui n'était déjà pas si grand comparé aux êtres vivants dans l'Underground.

*De mon âme... et ma DETERMINATION...

Il/elle l'avait dit, c'était de toute façon, déjà trop tard pour garder le silence. Se devait-il/elle de préciser, que si ils sont ici, c'était parce que Frisk avait accepté? Avait, encore, fait un choix... Est-ce que vraiment il/elle ne pouvait rien cacher à Flowey? Ou est-ce que seulement, Frisk se sentirait trop mal de ne rien lui dire à cause du passé? Malgré cette colère, peut-être même cette haine, que la fleur devait ressentir envers l'enfant. Frisk se contentait de fixer ses pieds, il/elle s'attendait à encore plus de colère et de paroles blessantes venant de la fleur, et Frisk trouverait cela, une fois de plus méritait. Ce n'était, après tout, pas le plus important d'après lui à cet instant, son objectif était le même... mais est-ce qu'il/elle était encore capable de l'atteindre après tout cela?

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥ Mar 2 Aoû - 12:06
Le pardon n'est pas
une option viable




« Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. »
C

ette question semblait lui deplaire fortement. Ou plutôt le paniquait mais visiblement il ne voulait pas lui en parler. Cela lui rappelait la question qu'il avait posé à Chara ce jour là. Cette seule question à laquelle il ne voulait pas repondre... Pourtant Frisk le fixait et il n'arrivait plus à decrypter l'expression de son visage. Il sentait juste que quelque chose n'allait pas. Quoi? Que pourrait-il y avoir de plus terrible que ce à quoi il pensait? Ne fronçe pas les sourcils ainsi, tu lui ferais presque p....


Pas un RESET? Il ne comprend pas vraiment là....explique toi....? Non. Il croit comprendre mais c'est difficile à réaliser. Pas un RESET. Ces mots étaient si....
Compréhensible. Oui Flowey les comprenait. Et il serait peut-être l'un des seuls. D'abord surpris, la fleur arbora bien vite un sourire amer en baissant lui-même les yeux. Il attendait. Il attendait encore les mots qui suivraient. Il pensa même que ceux-ci ne viendrait jamais. Puis bientôt une demande de ne rien dire... Tu es si prévisible. Il ne te promettra rien tu sais. Il pourra même te faire penser qu'il dira tout mais il ne le fera probablement pas. Et il n'en savait même pas la raison. Peut-être parce qu'il comprenait.

C'était mauvais n'est-ce pas? Frisk devenait peu à peu aussi important que l'est Chara parce qu'ils se comprenaient....parce qu'ils vivaient la même chose. Et pourtant il était en colère contre Frisk. Il avait essayé de lui éviter ce genre de souffrance inutile. Il ne souhaitait à personne de vivre ce qu'il avait vécu. De ressentir cette solitude éternelle. Ce rejet. Cette impression de n'être compris de personne. Cette impression de ne pouvoir en parler à personne. Pourquoi ne l'avait-il pas écouté....? Le mot idiot ne s'était jamais répété autant de fois dans son esprit. Alors la fleur resta silencieusement face a cette demande même si cela signifiait plutôt qu'il acceptait. Cette fois...pas de sarcasme. Cette fois la fleur resta les yeux braqués en attendant la sentence.

ERASE. Il avait été jusque là lui aussi. Oui. LUI AUSSI. Il l'avait dit auparavant qu'il avait SAUVER et DETRUIT ce monde. Il avait également eu assez de pouvoir le faire. Ce n'était pas pour les mêmes raison toutefois. Il voulait tout arrêter. Sauver l'underground de son pouvoir. Il pensait que s'il effaçait tout, il s'effacerait lui aussi par la même occasion. Erreur. Toujours au commande du pouvoir il avait observer le trou béant qu'il avait lui même créer et était revenu en arrière pour recrée et reset le jeu comme à son habitude. Il avait presque envie de dire "Ce n'est rien." "On va tout arranger" "Il doit bien y avoir un moyen" comme il avait voulu qu'on lui dise. Mais il ne savait pas ce que leur réservait la suite. Il ne voulait pas le rassurer en lui mentant hypocritement. Haha....on le croyait presque redevenu "vivant". Non il devait juste s'identifier à présent un peu trop à l'enfant.

Flowey aurait dû juste se moquer de l'humain honteux qu'il avait jusqu'à lui, il sentait bien que celui-ci avait de terrible remords par rapport à ses actions. Il sentait bien qu'il donnerait presque carte blanche pour que l'on défoule sa haine sur lui. Que ce ne serait que justice à ses yeux si on lui faisait subir les conséquences de ses actes. Il attendit encore une fois la suite. La réponse a sa question. Mais elle tardait encore une fois comme si la réalité était insoutenable pour l'enfant. Comme si il s'y refusait d'y croire. Tout recrée en échange de? Allez dit le. Écourte cette souffrance que tu t'infliges. Ça en devient ridicule et insupportable. Alors la fleur marmonna presque en même temps

*...ton âme.

Et lorsqu'il entendit sa réponse, son sourire ne s'en fit que plus tragique et presque compatissant à sa misère. Il ne pense pas une seconde à lui cracher au visage même si c'était quelque peu douloureux d'entendre qu'il avait été aussi loin.
* Je vois...

C'est tout ce qu'il réussis à dire. Pourtant malgré sa compréhension et malgré le désespoir apparent de l'humain par rapport à ses actions passés....il semblait prêt à refaire autant de RESET possible jusqu'à obtenir cette meilleure fin. Quel idiot. Il avait été également cette idiot dans une autre timeline. Mais soyons sérieux...on ne peut PAS sauver tout le monde. C'est impossible. Et juste pour quoi? Un mec derrière une porte et deux ou trois autres potentiels monstres cachés ou coincés quelque part? Il lui en voulait l'air de rien...avoir sacrifié tout ses efforts pour ça? Mais...que devait-il faire à présent? Pouvait-il sauver Chara? Aider Frisk dans sa tache pour en finir une bonne fois pour toutes? Se venger tant qu'il le pouvait encore? Chara était donc là, quelque part. Et il devait avoir perdu la raison. Il devait pensé que c'était "tuer ou être tué" et qu'Asriel l'avait trahis, qu'il aurait dû tuer ses humains. Il devait lui faire comprendre d'une manière ou d'une autre que ce n'était pas la solution à leur réponses.

Ugh. Il perdait l'esprit. Il n'était pas le meilleur placé pour lui dire ça. Non.... Tout était sans espoir. Ils étaient coincés ici. Pour l'éternité. HAHA. Oui. L’éternité. HAHAHA. Pourquoi devrait-il changer sa philosophie? S'il avait survécu aussi longtemps HAHAHA C'était grâce à ça. Si douloureux AHAHAHHA.
NOOOON. IL N'EN A RIEN FAIRE DES AUTRES. ILS PEUVENT BIEN TOUS CREVER POUR CE QUE CA PEUT LUI FAIRE. EUX. FRISK. CHARA. OUI MÊME CHARA MÉRITE DE MOURIR. Non....attendez......IL EST DÉJÀ MORT HAHAHAHA. IL A OSER LE TUER. LUI. SON MEILLEUR AMI. SON FRÈRE. NAN IL NE SERA PLUS LE DERNIER DES IMBÉCILES. IL AVAIT ETE BIEN TROP GENTIL. BIEN TROP STUPIDE. IL NE TOMBERA PLUS DANS LE PANNEAU DU "Allez Asriel je me sacrifie pour que vous puissiez quitter l'Underground, avec mon âme tu pourras passer la barrière". MAIS BIEEEEN SUR. AU FINAL IL N'A FAIT CA QUE POUR SON PROPRE INTÉRÊT. QUE POUR SA VENGEANCE ENVERS LES HUMAINS. TOUT. IL EFFACERA CE PASSE QUI N'EST QU'UN TISSU DE MENSONGES.

Il est Flowey the Flower.
Il est ton meilleur ami.
Il sera toujours la mauvaise herbe comme ils le disent.
Il est sans âme.
Il n’éprouve aucune compassion.
Il a toujours été seul.
N'a ni parent. Ni ami.
Ni rien.
Sa cible favorite c'est toi.
Et il fera tout pour te garder ici-bas.
E-T-E-R-N-E-L-L-E-M-E-N-T


Pourtant Flowey ne laissa rien paraitre de ce conflit intérieur qu'y avait eu lieu bien que son silence avait été pesant et qu'un sourire orna bientôt ses lèvres.

* Bien à moi je suppose.
* Tu l'as remarqué, n'est-ce pas?  Je t'ai suivis alors j'ai pu la revoir. Cette porte. Je ne l'ai vu qu'une fois. Elle n'est jamais réapparu peu importe le nombre de fois où je recommençait la partie. Tu l'as ouverte. Moi non. J'ai visiblement trop attendu avant de l'ouvrir. Mais j'avais mes raisons. La personne de l'autre côté de la porte m'a parlé...


Oh oui il se souvenait encore de ce que lui avait dit cette voix... Cela avait eu le don de lui donner quelques sueurs froide.











Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le pardon n'est plus une option viable. || ft. Flowey ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Les ruines-
Sauter vers: