You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Les ruines :: Maison de Toriel
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mar 16 Aoû - 13:07
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel
Frisk courait dans les ruines, sans s'arrêter, à en perdre haleine. Il/elle ne voulait pas être suivit, du moins, pas par l'humaine qu'il/elle avait vu. Pourquoi être venu ici? Qu'est ce qu'elle allait vraiment faire ici? L'enfant devenait perdu, entre ça, le fait que Toriel ne soit pas arrivé... Bien que l'humain arborait toujours son air fermé, intérieurement il avait envie que tout éclate, pleurer et demander que tout soit comme avant. Mais avant quoi? Quel était le meilleur "avant"? Celui où tout le monde sourit sauf Flowey? Celui où Frisk n'est jamais tombé dans ce trou? Celui où Chara a ERASE ce monde...?

L'enfant se retourna un instant, pour s'assurer qu'il/elle n'avait pas été suivis. Il/elle avaient mis du temps à faire le trajet des ruines, voyant qu'il/elle n'était pas seul. Préférant les chemins les plus longs, pour les semer. Et si l'humaine était tombé dans un piège...? Tant pis, il/elle ne pouvait pas se préoccuper de cela. Il fallait trouver Toriel. Où était-elle? Elle n'était pas dans les Ruines, elle l'aurait croisée à un moment où un autre. Frisk espérait sincèrement qu'elle ne soit pas tombé sur l'humaine, ou autre chose, qui sait ce qu'il pourrait arriver à Toriel dans ce monde là... Est-ce que c'était de l'hypocrisie de sa part, sachant que Frisk avait tué Toriel avant l'ERASE? Peut-être, mais rien que d'y repenser, l'enfant avait envie de hurler en se donnant des coups de poings sur la tête. Une fois certain que personne l'avait suivis, il/elle s'approcha du grand arbre en face de la maison de Toriel. L'enfant serra ses petits mains sur le bas de ses mains, espérant réellement que si elle n'était pas dans les ruines, qu'elle serait au moins chez elle, en sécurité, insouciante de ce qui rôde dehors, insouciante de tout ce qui c'était passé...

Il/elle se surpris de presser le pas vers la porte, manquant presque de tomber en allant trop vite. Une odeur de Tarte caramel et cannelle envahit tout son être, est-ce que c'était son imagination ou la réalité? L'odeur était rassurante, Frisk n'avait envie que d'une chose, courir, ouvrir la porte et crier...

* Ma...!

Mais l'enfant s'arrêta brusquement. Il/elle ne pouvait pas, Toriel ne comprendrait pas, et même si elle l'acceptait... Frisk n'avait pas le droit, pas après ce qu'il c'était passé, pas après ce qu'il/elle avait fait. Flowey lui avait dit de se pardonner, mais Frisk ignorait si il/elle en était capable. L'enfant secoua doucement la tête, ce n'était pas le moment d'y penser. Le plus important, était de s'en tenir à cette chose derrière la porte grise, et de trouver un moyen pour une TRUE PACIFIST END, ainsi que d'agir vite avant que l'humaine ne cause de soucis, de la même façon que Frisk a posé soucis par le passé... L'enfant espérait profondément, qu'il n'y aurait pas d'autres humains qui viendraient ici, qui sait comment ça pourrait finir.

L'humain restait devant la porte, le visage encore sale, des poussières coincés dans les cheveux, des petites coupures sur les mains et jambes. Il/elle n'était pas présentable, c'était le moins qu'on puise dire. Frisk prit une profonde inspiration, avant de lever sa petite main, et de toquer doucement à la porte, espérant que Toriel se trouve derrière cette dernière.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mar 16 Aoû - 23:42
Voulant reposer délicatement le livre qu'elle avait entamé devant son feu de cheminé, la mamonstre c'était levé de son fauteuil et se dirigeait vers l'armoire. Mais quelque chose n'allait pas avec elle. Toriel était d'humeur pensive. Sa lecture avait été brève, abrégée par un flot de souvenirs assez émouvants. Pourquoi s'en souvenir tout d'un coup ? Ces épreuves n'étaient-elles pas maintenant derrière elle ? Du passé. Lointain. Alors pourquoi ? Pourquoi ressurgir maintenant ? Elle se figea sur place.

La tête dans ses pensées, elle restait là. Immobile. Devant la bibliothèque. Le bras tendu, tenant encore le bouquin. Elle se raccrochait à lui comme à une bouée de sauvetage. Peut-être qu'elle espérait que cet objet lui donne la force de surmonter ce moment de faiblesse. De l'aider à garder la tête hors des flots alors qu'elle se sentait lentement engloutir par ces derniers.

Les yeux encore embués par ses souvenirs douloureux, elle tentait de retrouver un quelconque réconfort. Mais tâche assez difficile quand le moindre bibelot dans sa maison renvoyait le passé dans la tronche. Elle avait pleurer à cause d'un feu de cheminé! Se changer les idées restait l'une des meilleures options et une bonne ballade dans les ruines ne lui ferait pas de mal.

Grâce à ces bonnes pensées, sa volonté venait de remonter un peu et elle lâcha enfin le livre. Elle se devait d'être forte. Forte pour les autres. Les autres qui avaient besoin d'elle. Son rôle comptait beaucoup plus que ses états d'âmes. Il fallait que la gardienne des ruines se ressaisisse ! Une profonde inspiration suivie d'une longue expiration et la voilà qui tournait les talons vers l'entrée.

S’avançant vers la porte, Toriel cru entendre un son provenir de derrière cette dernière. Restant quelques instants figée sur place, elle tendit l’ouïe pour tenter de discerner un autre bruit. Mais rien. Devant l'échec de cette action, l'ex-reine mit ceci sur le compte de son imagination et continua son avancée vers la porte. Le fait de rester trop longtemps à faire des blagues « toc-toc » avec le gentil monstre de derrière la porte avait sûrement dût lui monter à la tête...

Puis on toqua à la porte, la patte qui était en chemin vers la poignée se figea quelques instants. Alors elle n'avait pas rêvé...

La cœur battant sans savoir pourquoi, Toriel ouvrit la porte un peu plus rapidement qu'elle ne l'aurait voulu pour tomber nez à museau avec...

Un

Petit

Humain

!?!

Clignant plusieurs fois des yeux pour s'assurer que ce n'était pas une illusion. La stupeur la gagna. Puis une larme silencieuse coula le long de sa joue. L'essuyant rapidement et mettant cette importune sur le compte de ses vieux souvenirs, elle tenta d'afficher un faible sourire réconfortant. Non, il ne fallait pas se montrer faible devant ce petit être. Cet enfant venait de toquer à sa porte. Non, correction. Cet enfant HUMAIN venait de réussir à traverser les ruines, tout seul, et se présentait à elle. Cela aurait dut être le contraire! C'était à elle de veilleur sur les pauvres âmes tombées, elle aurait dut se trouver là où ce bout d'humain avait chuté. Quelle piètre gardienne!

Cette petite chose. Innocente. Naïve. Avait certes réussi à survivre seule, mais elle était blessée. Cette triste réalité lui serra le cœur alors qu'un hoquet de surprise s'échappa d'entre ses lèvres. Elle porta ses deux pattes blanches à son museau pour tenter de cacher son émoi. Bravo pour le sourire réconfortant...

« - Oh mon pauvre enfant... »

Murmura-t-elle sans vraiment s'en rendre compte. La petite créature était en piteux état, mieux ne valait pas la laisser sur le pas de la porte. S'écartant un peu de l'entrée tout en arborant un tendre sourire, l'ancienne reine invita l'intrus à rentrer. Une envie, au fond d'elle , la prit d'aller se jeter sur l'enfant. L'étreindre tendrement. Mais elle rejeta l'idée, se disant que mieux valait éviter un tel geste qui pourrait être perçu comme une attaque. Pour le moment, il ne fallait pas brusquer ce petit être fragile. Lui laisser le choix.

« - Entre donc. Ne sois pas effrayé... Je me nomme Toriel. Gardienne des ruines et je vais m'occuper de toi... »
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mer 17 Aoû - 11:57
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel
L'enfant eu un léger sursaut en voyant la porte s'ouvrir si brusquement. Mais il/elle fut soulagé de voir ainsi Toriel, saine, sauve, il/elle s'en serrait encore plus voulu si cela n'avait pas été le cas. Frisk aurait voulu aller directement dans ses bras et demander milles excuses, mais actuellement, cela aurait été inutile, même plus tard, les excuses ne seraient rien de plus que des mots libérés aux vents. Cependant, un pincement au cœur lui vint, quand il vu la larme de Toriel, il/elle ignorait la cause exacte de cette larme, bien que, sachant ce que lui avait raconté Asriel, Frisk avait un petit doute.

Il/elle tira un peu sur le bas de ses manches, attendant patiemment de voir si Toriel allait le laisser rentrer, sans trop douter que cela arriverait. Frisk se permit tout de même de jeter un regard dernière, il/elle ne voulait pas voir arriver l'humaine, il ne fallait pas, qu'est ce qu'elle ferait en voyant un "monstre"? L'angoisse l'envahit à nouveau à l'idée plus que négative qui traversa son esprit. Frisk prit une nouvelle grande inspiration qui gonfla un peu son buste, avant d'observer à nouveau la gentille Maman.

*...Merci M... Toriel.

Il/elle s'était reprit avant de dire une bêtise. Il/elle s'avança doucement dans la maison à son invitation. Une sensation de poids en moins l'envahit, et ce n'était pas pour lui déplaire. Frisk regarda autour, tout les détails de la maison, rien ne semblait avoir changé, et ça rassurait l'enfant. Les changements ne touchaient pas forcément le physique des gens et de l'environnement. C'était une bonne nouvelle, même si ça voulait dire que les changements étaient tout autre. Il/elle se tourna vers Toriel, ouvra la bouche avec une légère hésitation, grattant doucement sa joue, comme un enfant un peu perdu et peu sûr de ses actes.

*Moi c'est... Frisk.

Même si Frisk avait fini par s'habituer à ces RESET, il/elle était à présent légèrement perdu. En tant normal, il/elle ne dévoilait jamais son nom à Toriel, mais là, il/elle avait envie de lui dire, de profiter légèrement de ce changement, en espérant que ces choix ne serait pas néfastes. C'était un choix à l'allure inoffensive, mais on ne pouvait être sûr de rien de dans l'Underground.

L'enfant n'avait pas peur de Toriel, c'était assez facile à voir, mais cependant, il/elle gardait ses distances avec cette mère. Il/elle pensait que c'était mieux ainsi, il ne fallait pas s'attacher, il ne fallait pas brusquer, pas prendre de risque. Pour elle, Frisk était un inconnu, alors que l'enfant, l'avait vu sous divers jours, tantôt accueillante, tantôt triste, ferme, violente, souffrante, mourante... L'humain ne tenait pas à la revoir sous ces derniers moments, il aurait aimé chasser cela de son esprit, sans que ce soit possible pour autant, le remord était toujours là, bien présent.

Frisk porta un regard à la porte, qui devait être fermé à présent. Est-ce que Flowey l'avait déjà suivit? Est-ce que l'être qui avait chuté du trou ne lui avait rien fait de mal? Un frisson parcours son échine à l'idée que peut-être la fleur avait été attaqué. Quel idiot... il/elle était partit à toute hâte, alors que la fleur pouvait être en danger, même si c'était lui qui l'avait incité à partir. Il/elle aurait dû rester, malgré la peur, cette peur qui était toujours présente, cette peur qui a redoublé en voyant l'humaine. Cette peur indescriptible, dont il/elle ignore réellement la source, mais deux petites voix se battaient en duel dans son esprit à l'idée de retomber face à un humain : "Cours." et "Tues." .

L'enfant secoua un peu la tête, cherchant à chasser ces pensées et craintes. Il/elle était chez Toriel, c'était un cocon, il/elle était en sécurité, tant que personne n'arrivait à trouver cette maison. Frisk se disait qu'il/elle devait parler de cela un moment où à un autre à Toriel... mais pas de suite... pas comme si il/elle la connaissait depuis longtemps. Il/elle releva le regard vers la maman monstre.

*Désolé, de déranger...

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Jeu 18 Aoû - 22:51
Le léger coup d’œil à l'arrière de la part de l'enfant n'échappa pas à l'attention de la mamonstre. Quelle idiote elle faisait ! L'âme qui se présentait à elle était celle d'un HUMAIN, pourchassée par les monstres pour son pouvoir. Quelle merveilleuse idée que de la laisser à la vue de tous, sur le pas de sa porte. Elle aurait put lui coller une pancarte sur sa tête sur laquelle était marqué « Servez-vous ! » que ça aurait été pareil. Piètre gardienne...

Bon il était vrai que les monstres dans les ruines n'étaient pas les plus dangereux. En témoignaient Migosp et Whimsun dont l'un était trop timide pour oser s'approcher et l'autre préférait danser que d'attaquer mais il ne fallait tout de même pas tenter le destin. Ainsi conclu Toriel tout en refermant sa porte.

Oh quel enfant poli en plus. Elle regrettait amèrement de ne pas être intervenue plus tôt, l'empêchant de subir les blessures que l'humain arborait sur ses frêles membres. L'état déplorable dans lequel il était laissait deviner qu'il avait aussi croisé quelques « puzzles » en chemin.

Puis l'humain miniature se mit à inspecter chaque éléments de sa maison, découvrant le vieux mobilier qui les entourait avec une curiosité enfantine. Mais quelque chose clochait avec cette petite créature : elle n'était clairement pas à l'aise. L'envie de la prendre dans ses bras revint au galop mais elle n'y succomba pas. Ne pas l'effrayer. Elle écouta attentivement sa présentation et, tout en affichant un sourire bienveillant, elle fit une légère courbette. Ce geste avait été tenté pour détendre l'atmosphère mais rien n'y fit, son interlocuteur semblait encore gêné.

« - Enchanté Frisk... Tu peux rester ici autant de temps que tu le désires. »

Malgré son sourire tendre, la mamonstre était troublée : l'enfant n'avait pas peur d'elle mais ne faisait aucun geste pour l'inviter à se rapprocher de lui. De la méfiance ? A cette douloureuse pensée, sa poitrine se serra. Ça lui faisait mal. Très mal. Elle tenta néanmoins de ne rien laisser transparaître mais ses grands yeux trahissaient la tristesse que son sourire voulait masquer.

Au moins l'enfant se méfiait des monstres, bonne chose pour survivre dans ces lieux, mais moins pour le cœur d'une ancienne reine assaillit par ses instincts maternels.

L'oisillon tombé dans l'Underground fixa sa porte. Non ! Pourvu qu'il ne tente pas de s'enfuir ! Pourvu qu'il ne se jette pas dans la gueule du loup alors qu'il était ici en sécurité. Vite Toriel ! Il fallait trouver quelque chose pour le retenir ! Ses craintes se révélèrent fondées quand ce dernier s'excusa de sa présence. Voulant clarifier une dernière fois les choses, elle agit sans réfléchir.

« - Non non non !!! Tu ne me déranges aucunement mon enfant ! Bien au contraire ! Je suis ravi d'avoir de la compagnie. Tu es ici comme chez toi ! »

Se rapprochant malgré sa volonté de ne pas s'imposer à lui, l'ancienne reine prit les deux mains de l'enfant dans les siennes dans un gestes apaisants tout en se mettant à genou devant lui.

« - Installe-toi dans ce fauteuil, mon enfant. Le temps que j'aille chercher de quoi nettoyer ces vilaines plaies. »

Puis elle se dirigea vers sa chambre pour y trouver quelques linges frais. Lui laissant le temps de réfléchir de comment faire plaisir à l'enfant. Un éclair de génie. Comment n'y avait-elle pas pensé plus tôt ?!? Son sourire se fit plus sincère alors qu'elle retourna auprès de l'invité, chargée de sa nouvelle cargaison.

« - Dis-moi, mon enfant... Quel parfum préfères-tu entre le caramel ou la cannelle ? »

Son cœur était gonflé d'espoir. Peut-être qu'une bonne tarte pourrait dissiper ses doutes.
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Ven 19 Aoû - 16:11
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel
Rester autant de temps qu'il/elle le voulait? Non, même si frisk en avait profondément envie, il/elle ne pouvait pas se le permettre. Ce n'était pas en restant au chaud chez Toriel, qu'il/elle arriverait à trouver la solution, le TRUE PACIFIST END. Mais est-ce qu'une fois de plus, l'enfant allait devoir faire face à cette mère inquiète et héroïne, qui ne souhaitait rien de plus que protéger Frisk de la possible mort offert par Asgor? L'idée de se retrouver à nouveau face à Toriel dans cette situation, n'enchantait guère l'enfant. Il/elle repenserait forcément à cette dernière fois, où Frisk n'avait pas hésité à frapper Toriel jusqu'à ce que mort s'ensuive. L'humain ne voulait revivre ça, il/elle ne voulait pas faire revivre ça à ce père, ni aux autres d'ailleurs. Elle qui lui tendait si facilement la main, elle qui était déjà si triste, il/elle ne devait pas refaire ce geste envers elle.

Frisk cligna un peu des yeux à la phrase de cette douce mère, ne pouvant s’empêcher de dévoiler un faible sourire. Il/elle était entre le réconfort et la crainte. L'enfant savait déjà que Toriel s'imaginait le pire, s'imaginait qu'il allait sortir et mourir comme les autres humains qui étaient tombé avec Frisk. Il/elle ne recula pas d'ailleurs quand elle s'avança pour lui prendre les mains, même si ce geste de/la rendait heureux, ça lui procurait aussi un pincement au cœur. Flowey avait définitivement raison. Il/elle était hypocrite, égoïste... devrait-il/elle dire tout simplement ce qui s'est passé? Toriel a le droit de savoir, elle a le droit de savoir que frisk n'était pas si mignon et inoffensif que cela. Est-ce qu'elle serait capable encore de le voir comme une "pauvre créature" en sachant tout ce qui s'était passé avant? L'enfant avait un lourd doute sur ce sujet, pensant que Toriel tenterait de cacher son malaise, mais il y aurait, forcément, de la méfiance.

L'enfant resta silencieux, il/elle restera silencieux à ce sujet définitivement, prouvant en effet, son hypocrisie, et son égoïsme profond. Il/elle profita encore un peu des mains chaudes et au poil doux de la maman monstre, avant que cette dernière parte vers sa chambre. D'un pas lent, Frisk se décida de faire comme elle lui avait demandé, allant s'asseoir dans le grand fauteuil, bien trop grand pour un petit enfant comme l'humain. L'enfant observa mieux ses mains, et ses jambes, il est vrai qu'il/elle ne s'était pas raté, autant dans la chute du trou, que dans ses chutes en courant partout dans les ruines. Mais, Frisk resta un instant perplexe en observant ses blessures, elles ne lui avaient pas porté de douleurs sur l'instant, ni maintenant d'ailleurs. C'était une sensation plutôt étrange et désagréable, de se voir blesser, et pourtant d'avoir l'impression de ne rien sentir. Il/elle était pourtant persuadé, qu'avant l'ERASE, il/elle aurait ressentit au moins de gros picotements. Il/elle resta concentré sur ces coupures jusqu'au retour de Toriel, sa voix ayant le mérite de faire sortir l'enfant de ses songes.

*Caramel ou cannelle..?

Frisk connaissait cette question, et un faible sourire traversa son visage à nouveau, en sachant que peu importe la réponse qu'il/elle donnerait, Toriel ferait une bonne tarte en mélangeant les deux. Mais une angoisse le piqua au vif. Et si cette fois-ci non? Et si maintenant, elle ne faisait plus la même tarte, est-ce que ça serait si grave? Frisk se disait au fond, qu'une tarte n'avait pas une réelle forme d'importance dans le succès de son objectif... et si c'était le cas? Parfois, un geste insignifiant pouvait tout changer, il/elle l'avait bien vu. L'enfant cligna un peu des yeux pour répondre assez rapidement à la Mamonstre.

*Les deux! ... je... je veux dire... j'aime beaucoup les deux, j'aurai du mal à choisir.

L'enfant avait tenté de calmer sa réponse vive, pour donner une réponse plus calme sur la fin. Est-ce que Toriel allait être surprise? Perplexe? Frisk espérait qu'au moins elle ne poserait pas plus de question à ce sujet, ou qu'elle trouve cela amusant, un enfant est si amusant parfois n'est-ce pas? Il avait peut-être réussi à sauver cette partie là, mais Frisk devait trouver une solution pour la suite, amener la chose en douceur, pas aussi brusquement qu'avant. Profiter de cette chance de ne plus être coincé dans ce vieux cycle de situation.

*Toriel... je me demandais, on est où..? Enfin...pas ta maison mais, autour.

Quelle idée Frisk avait en tête? Réussir à parler, à faire que Toriel parle de l'Underground, que peut-être qu'elle raconterait l'histoire, et ainsi, qui sait? L'enfant arriverait à faire comprendre à la mère ses intensions, tout en arrivant à la garder calme?

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Dim 21 Aoû - 13:19
Un lieu rempli
de nostalgie




« Les bons souvenirs sont des bijoux perdus. »
-

Hahaha reviens ici! Allez c'est pas juste c'est toujours moi qui doit te courir après!

Ces rires mélodieux d'enfant qui jouent ici, dans le jardin du château. Et la lumière du soleil qui illuminait cette scène rendait le tableau presque trop idéalisée mais c'était ainsi qu'il s'en souvenait. Il se souvenait courir après l'humain. Il se souvenait de son rire malicieux. Il se souvenait du regard bienveillant de sa mère assise tout en lisant un de ses livres. Il se souvenait que parfois leur père arrivait à ses côtés et les observaient également ou les appelait lorsque le thé était prêt. Chara s'arrêtait de courir parfois lorsqu'il voyait que le chevreau commençait à être trop fatigué ou comme là lorsqu'il commençait à se plaindre et après il lui décernait un de ses sourires flippant dont il avait le secret et se mettait à lui courir après en retour.

-Haaa noooon! Pardon Chara, tu cours trop vite attends!

Et alors il courrait à en perdre haleine le pauvre se faisait rapidement rattraper et alors l'enfant se mettait à le martyriser en le chatouillant jusqu'à ce que le prince se roule au sol et le supplie d'arrêter en riant à gorge déployée. Et puis une fois calmée il se rappelle avoir dit:

-Je suis beaucoup mieux dans le rôle du méchant de toute façon "craigneeezzz-mooooiii je suis le prince de ce monde et vous devrez tooous vous pliez à mes règles Urahahah!"

Et alors l'humain riait davantage avec un sourire particulièrement moqueur.

-Eeeeeh, comment ça c'est pas convainquant? Mamaaaan!! Chara m'embête!

Et il prenait une voix plaintive légèrement vexé d'être aussi mauvais acteur et la mère semblait légèrement soupirer et essayé de réconforter son fils en lui disant que ce n'était pas si mal que ça mais qu'il fallait devenir un bon monarque et ne pas abuser de son pouvoir. Ce auquel Asriel répondait en souriant qu'il le savait et qu'il ferait de son mieux.

-Quand je serais plus grand je briserais la barrière et je sauverais tout le monde!

Et ses parents le regardaient avec un sourire à la fois charmé par tant d'insouciance mais également avec ce brin de tristesse qui signifiait que leur cher fils ne se rendait pas compte de ce qu'il devrait faire pour cela. Pourtant Chara, lui souriait et acquiesçait à ses mots.

♡♡♡♡♡♡♡

Ce tableau semblait se dissiper peu à peu pour le ramener à la scène auquel il assistait derrière la fenêtre de chez Toriel. Depuis combien de temps était-il là? Non mais vous croyez sincèrement qu'il va répondre à votre question? En tout cas il pouvait avouer qu'il avait certainement raté quelques lignes de dialogues mais ce n'est pas comme s'il pouvait les entendre de toute façon avec cette fenêtre fermée. Mais il sentait comme une sorte de tension dans l'air au vue de l'expression et la distance que mettait les deux protagonistes entre eux. Après tout il se rappelait bien de la réponse de Frisk au choix qu'il s'était posé à lui. Hahaha...alors ainsi il prenait le même chemin que lui. Ne comprenait-il pas qu'il allait finir comme lui? Allez même cet idiot valait mieux que lui...mais cela ne le dérangeait pas s'il finissait ainsi. Oui il pourrait souffrir à deux.

Non...s'il finissait comme lui alors il finirait peut-être par avoir des hésitations dans ces plans. Ne plus être seul. Si Frisk pensait qu'il allait avoir une bonne ending pourquoi ne pas le laisser dans cet optique qu'il peut sauver tout le monde. Après tout, n'était-ce pas bénéfique puisqu'il continuait à jouer avec lui? D'ailleurs cela lui faisait penser qu'il y avait tellement de questions qu'il aimerait poser à l'humain mais il était presque sûr que celui-ci lui-même ne saurait pas y répondre et hausserait simplement les épaules.



Que disait-elle? N'avait-elle pas l'air légèrement paniqué tout de même? Que se passait-il s'était définitivement différent de d'habitude. Golly...il ne savait que penser de ces nouveaux évènements. Haaa comme il s'y attendait elle était si douce qu'elle sembla essayer de se calmer elle-même et l'enfant dans un geste affectueux. Ha....ha... si pathétique. L'enfant sembla s'installer par la suite dans le fauteuil et rester pensif. Ah, étrangement la fleur n'aimait pas voir cette scène, cela lui rappelait ses nombreux cas de conscience lorsqu'il avait ses pouvoirs. Et puis il se passa encore quelque chose de plutôt surprenant. Voilà qu'il sembla que Frisk s'exprimait vivement. Que se passait-il? Est-ce qu'il...allait vraiment faire ce qu'il pensait qu'il allait faire? Tout lui révéler. Il en avait gros sur la conscience ce gosse après tout hehehe. Mais...cela ne changerait rien. Il finirait par regretter d'avoir tout dit et voudrait simplement RESET. Oui autant faire comme si rien ne s'était passé. Autant tout oublier. Se comporter comme si c'était la première fois. Il le fallait. Pour se protéger. Pour ne pas devenir fou. Pour ne pas sombrer totalement.

Alors comme par réflexe la fleur appuya ses feuilles sur la fenêtre comme pensant inconsciemment qu'en se rapprochant de celle-ci il pourrait mieux entendre leur conversation mais tout ce qu'il réussis à faire fut de la pousser très légèrement. Et golly cela eu le don de le perturber et il manqua presque de se pencher un peu trop vers l'avant et tomber et ainsi il décida de retomber au sol dans le jardin par peur de n'avoir attiré les regards sur sa personne ou plutôt sur la fenêtre pour être exact. Il était discret. Si si il vous assure. C'est juste que sa curiosité maladive avait tendance a le pousser à toujours en vouloir plus.

En bonus: la fleur qui écoutait au fenêtre:
 











Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Lun 22 Aoû - 18:18
Devant l'empressement de l'enfant, l'ancienne reine ne put qu'être amusée. Quelle joie de vivre. Les enfants pouvaient se révéler être des sources de bonheur parfois. Elle ne put même pas réprimer un léger rire à la réponse de Frisk. Surtout lorsque l'enfant se reprit. Cela toucha énormément Toriel. Oh comme ce serait tellement merveilleux si ce petit bout d'humain pouvait rester pour toujours avec elle. La faire sortir de ces longues années de tourments passées seule. Mais... Non ! Elle n'avait pas le droit ! Pas le droit d'utiliser l'enfant comme ça.

« - Oh ! Alors je suis sure que ma petite surprise te comblera alors ! Hahaha ! »

Ne pas laisser transparaître son tourment. Garder la figure maternelle. Le pilier sur qui compter en cas de pépin ! Toriel devait jouer la carte de la mère aimante et protectrice. Pour qu'il veuille rester avec elle de lui-même. Comme ça, elle ne s'imposera pas à lui. Elle riait de bon cœur cette fois. Après toutes ces houles, elle voyait enfin la fin de la tempête. Le calme se profilait à l'horizon. Ou peut-être le calme AVANT la tempête. Car voilà que l'humain posa une question qui déstabilisa la maman-chèvre.

« - Où... Où sommes-nous mon enfant ? »

Elle répétait ces paroles, comme pour les goûter. Mais elle n'y trouva qu'amertume. Un arrière goût qu'elle semblait ne pas apprécier et la lueur qui avait réussi à s'installer dans ses grands yeux vacilla. Mais il fallait répondre à cette question. Même si cela ne plaisait guère à la mamonstre. Même si cela poussait la curiosité de l'enfant à vouloir découvrir ce qu'elle allait lui raconter. Les enfants sont si curieux des fois. Elle n'avait put que le constater avec les autres. Les autres... Pauvres petites âmes qui n'avaient pas écouter ses sages conseils et qui c'étaient enfuis loin de son cocon protecteur. Pauvres petites âmes qui avaient connu la mort entre les griffes de son... Ancien mari.

Le démon parmi les monstres. Il avait osé ôter la vie d'innocents simplement pour assouvir sa soif de vengeance. Quel idiot ! Quel être pathétique ! Elle avait presque envie de le plaindre autant qu'elle le haïssait. Mais il fallait parler de ce roi couard ! Ce croque-mitaine qui n'attendait plus que l'enfant pour commencer son sombre plan. S'il savait, alors il resterai. Elle en était persuadée.

« - Nous nous trouvons dans les ruines mon enfant. C'est une des régions de l'Underground, lieu dans lequel tu es tombé. C'est ici que nous les monstres vivons... Mais des événements tragiques ont amené certains d'entre nous à vouloir pourchasser tout humain tombé ici bas... et à leur faire du mal... Beaucoup de mal... »

Le regard de la gardienne des ruines se plongea dans celui de l'enfant alors qu'elle se remit à genou en face de lui, de ce fait elle ne remarqua pas la petite fleur curieuse qui semblait tenter d'écouter leur conversation. Ne savait-elle pas que c'était impoli ? Que d'écouter les conversations d'autrui ne se faisait pas ? Les flammes faisaient danser une lueur de détermination dans le regard violet et rouge de la monstrueuse mère alors que cette dernière posa une main apaisante sur la tête du petit être assit dans son fauteuil. Elle voulait le rassurer après ces dures paroles.

« - Mais tu as de la chance mon enfant... Je te protégerai de ces fous... De CE fou... Asgore. Alors... S'il te plaît... Restes à l'abri avec moi. »

Puis elle se leva doucement et se dirigea vers la cuisine. Lentement. Tranquillement. Il fallait la cuisiner cette tarte et préparer une bassine pour que l'humain puisse se débarbouiller. Mais en chemin elle se retourna dans l'intention de lui demander de rester sage pendant qu'elle s'attelait à sa surprise quand un tout petit léger détail de rien du tout attira son attention : la fenêtre. Elle était persuadée l'avoir laissé fermée car elle s’apprêtait à aller se promener dans les ruines jusqu'à ce qu'elle tombe sur Frisk.

La voilà qui fonçait vers cette dernière et l'ouvra violemment, son cœur se mit à battre follement alors que son regard balaya les environs. Était-ce un monstre qui les espionnait ? Attendant le moment propice pour frapper, un moment où la mamonstre aurait baissé sa garde. Mais c'était mal la connaître !

« - Qui que vous soyez, sortez et faites moi part de son intentions ! »
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mar 23 Aoû - 19:07
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel
Frisk gardait un faible sourire ravis. Voir Toriel rire, l'air moins mélancolie, réchauffer le cœur meurtrit de l'enfant. Cependant, il/elle avait l'impression que ce souffle de bonheur venait de bien plus profond que ce qu'il/elle pouvait imaginer. Comme un ancienne mélancolie oublié, qui fait autant mal que du bien. Mais ce fut très rapide, comme un frisson qui vous parcours sur l'instant, et disparaitre à jamais. Et ce bien avant le changement d'attitude de la Mamonstre face à sa question? Est-ce que finalement il/elle n'aurait pas dut s'abstenir de lui demander? Ou trouver une phrase plus subtile? Ce n'est pas ce que Frisk voulait, il/elle ne voulait pas que Toriel commence à s'inquiéter, il/elle ne voulait pas qu'elle essaye de protéger l'enfant, même si ce geste le/la touchait comme chaque fois. Ce qui rendait encore plus de difficulté à l'enfant pour qu'il/elle se pardonne...

Il/elle écoutait attentivement les paroles de Toriel, même si l'humain les connaissait déjà. Comment réussir à la rassurer? À lui faire comprendre sans lui faire peur? Sans la faire souffrir? Frisk ne pouvait pas rester éternellement ici. Il fallait avant tout ça, obtenir la TRUE PACIFIST END et, après, oui, tout irait bien, l'enfant pourrait ne plus courir après le temps. Il/elle aurait juste à vivre comme un enfant normal...sans doute? Mais un rire dans sa tête lui refit retomber les pieds sur terre. Un enfant normal? Non, pas avec ce qu'il s'était passé, pas avec ce qu'il/elle voulait faire pour les sauver, pas avec tout ça... Il faut savoir faire des sacrifices, il/elle s'était dit cela au début du Génocide, mais... peut-être que l'enfant c'était juste trompé de cible depuis le début. Flowey avait raison, Frisk savait qu'il avait au fond raison, il y en avait toujours un dans les histoires qui souffrait à la fin... Et l'enfant ne serait pas déranger que ce soit sa propre personne. Le regard de l'enfant c'était fait l'espace de quelques instants absent, fixant pourtant la Mamonstre, avant de revenir à lui au contact de la main sur ses cheveux, tandis qu'il/la fixait encore.

Frisk aurait voulu prendre la défense d'Asgore. Aurait voulu expliquer à Toriel. Mais, nous sommes beaucoup ici à devoir apprendre à pardonner autant aux autres qu'à soit même. Asgore n'était pas si différent de Frisk. La première fois que l'enfant l'avait rencontré, il/elle avait eu l'impression, que ce bon Roi, était aussi perdu que l'humain. Asgore avait pris une certaine forme de route génocide on pourrait dire, lui aussi, il pensait que tuer ces humains, étaient une bonne chose, une chose juste, la solution, l'unique solution. Qui sait? Qu'est-ce qu'il arriverait si on empêchait Toriel de venir sauver l'enfant? Si il prenait l'âme de de Frisk...? Hm... dommage que l'enfant n'ai pas voulu essayer avant... son âme était déjà entre les mains de quelqu'un d'autres, comme une épée de Damoclès près à s'abattre sur l'humain.

Et si on piégeait Chara? Non. L'avoir sur le dos à nouveau ne servait à rien. Alors on tue l'humaine vu dans les ruines? Non il faut pas le faire. Mais son âme est peut-être de la DETERMINATION, on l'apporterait à Asgore. Non il faut pas faire ça, personne ne doit mourir! Pourtant il/elle allait mourir, il/elle le savait, ce pressentiment qui faisait frisonner l'enfant, lui donnait l'impression d'être remplis de crainte, mais d'être également si vide à présent...

Frisk ne pourrait pas rester ici éternellement, et il ne fallait pas faire souffrir Toriel avec ça. L'enfant avait une autre idée en tête, peut-être pas la plus douce, mais la plus sûr pour Toriel. L'enfant laissa son regard vide suivre la Mamonstre, mais il eu un léger sursaut en la voyant foncer vers la fenêtre. Frisk n'avait rien vu cette fois. Il/elle avait beau avoir l'habitude de tout observer, là... son esprit avait totalement embrumer son regard. L'enfant se leva doucement du fauteuil, s'avançant un peu, mais resta à distance pour que Toriel n'ai pas l'impression qu'il/elle s'avance vers le danger. Aurait-elle vu quelque chose? Ou quelqu'un? Mais l'enfant eu vite la réponse. Et Frisk soupçonna qui pouvait être la cause de cette réaction.

Flowey...

Il/elle restait un peu perplexe, bien que l'enfant savait pertinemment que la fleur le suivrait, comme est-ce qu'elle s'était aussi facilement repérer, sur quoi est-ce que son meilleur ami s'était trompé? Ou alors, ce n'était pas Flowey? Est-ce que c'était l'humaine? Non... pas si rapidement, comme elle aurait passé les pièges sans les connaitre et presque aussi rapidement que Frisk? L'enfant devait aider Flowey, il/elle ignorait comment Toriel pourrait réagir en voyant une fleur qui parle, et possiblement, que Flowey n'avait tout simplement pas l'envie d'être vu. Il/elle ouvrit doucement la bouche, son timbre de voix restant calme comme au naturel, sans doute pour tenter de radoucir la Mamonstre.

*C'est peut-être le gentil chien blanc?...

Gentil gentil... gentil peut-être, voleur, certainement. Mais non, la vérité était qu'il/elle n'avait pas encore vu ce dit chien chapardeur. Mais ce serait peut-être l'excuse, le bon moyen de calmer Toriel. Ou alors le moyen de laisser du temps à Flowey pour se déplacer. Frisk savait qu'il/elle avait les cartes en mains pour cet argument, il regardait encore Toriel, avec son calme et son manque d'expression habituel chez l'enfant.

*Il me suivait dans les ruines... j'ai joué au bâton avec lui.

L'enfant lia le geste à la parole, montrant le bout de bois accroché à son pantalon, avant de relever son regard vers la Mamonstre. Il/elle n'avait rien trouvé de mieux comme solution, mais ça avait le don d'être venu instantanément, bon sang, que les enfants pouvaient avoir une bonne imagination parfois. Ou alors, c'était plutôt que Frisk avait vite appris ici, à trouver les bonnes réactions, et vite. Frisk ne pouvait pas prendre le risque de voir une Toriel agressive si elle trouvait l'être qui était derrière cette fenêtre. Il/elle devait la garder calme, c'était important pour la suite, c'était important pour que personne ne souffre, ni Toriel, ni Flowey.

Frisk pencha un peu la tête de côté en regardant encore Toriel, prenant un air faiblement suppliant, ce même visage que peuvent avoir un enfant quand il vous supplie d'avoir un bonbon avant de passer à table, alors que vous lui avez déjà répété cent fois, que ce n'était pas bon.

*Je pourrais aller jouer avec lui après ta surprise, s'il te plait, Toriel?

L'enfant se doutait bien, que la demande de sortir de la maison aurait peut-être une réaction positif ou assez négative, mais il/elle voulait surtout donner du temps à Flowey, et peut-être, d'une pierre deux coups, en calmant la Mamonstre.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mar 23 Aoû - 23:29
Les sens en alerte, les flammes voletant entre ses deux mains griffues, Toriel balayait du regard l'espace qui lui servait de jardin. Il y avait un être vivant dans les environs. Elle le savait. Elle le ressentait dans tout son être.

« - Je vous est ordonné de vous présenter ! Si vous ne voulez pas finir sous une pluie de feu, je vous conseille de sortir de votre cachette ! »

Un léger froissement derrière elle lui indiqua que l'enfant venait de se déplacer. Pire même. Ses bruits de pas annonçaient qu'il se dirigeait vers elle. Un horrible sentiment l'envahit soudainement. La peur. Insidieux sentiment qui vous étouffe et vous pousse à commettre des actions qui peuvent être regrettée par la suite.

« - RECULE FRISK !!! »

Sa voix avait été beaucoup plus dure que ce qu'elle avait espéré. Pourvu qu'il ne s'enfuit pas. Pourvu qu'elle ne l'ai pas effrayé. Il est vrai qu'en cet instant, elle n'illustrait aucunement la sérénité et la protection avec ses traits tendus, son regard sauvage et la lueur des flammes léchant sa fourrure blanche. Elle devait plus ressembler à un démon de l'enfer qu'à une véritable mère protectrice en cet instant. D'autant plus que sous le coup de l'émotion, ses flammes avaient grandi en taille et paraissaient plus menaçante. Prête à brûler le pauvre monstre qui croisait son chemin.

Le cœur de la mamonstre se mit à tambouriner vivement en cet instant, ses mains tremblaient d'un stress trop longtemps contenu et ses muscles étaient prêts à réagir au quart de tour. La respiration rapide, elle jetait de nombreux regards entre l'humain et l'extérieur. Elle finit néanmoins par faire disparaître ses deux flammèches alors que son protégé tentait difficilement de la calmer. La situation aurait put être cocasse si la vie d'un innocent n'avait pas été à l'origine du trouble.

Elle écouta les excuses bancales du petit humain. Cela aurait put marcher. C'était une assez bonne idée après tout et le bâton était là pour argumenter ses propos. Mais voilà...

Un chien ça pouvait effectivement jouer avec un enfant.

Un chien ça pouvait effectivement être un compagnon idéal et inoffensif.

Un chien ça pouvait effectivement tenter d'ouvrir une fenêtre.

Mais ce faisant, il aurait causé beaucoup de bruit ! De plus, elle l'aurait vu s'enfuir lorsqu'elle c'était précipitée à la fenêtre.

Frisk lui mentait délibérément. Pourquoi ? Ne lui faisait-il pas confiance ? Cette pensée glaça le cœur de la maman monstre. Non ! Ça devait être autre chose. Ça devait forcément être autre chose! La créature qui avait filé ! C'était ça la clé mais impossible de faire parler l'enfant sans risquer gros. Il fallait être subtile.

« - Désolée mon enfant... Je suis vraiment désolée... J'ai cru à un danger... »

Voilà elle allait de nouveau jouer un rôle. Comme cela semblait si étrange. Elle n'avait pas l'habitude de faire cela devant les enfants. Son masque, elle le réservait pour son rôle de reine pas pour celui de mère. Ça lui fendait le cœur de devoir faire ça. Mais. C'était pour son bien. Pour le bien du petit humain.

Passant doucement ses griffes dans la chevelure de l'enfant, elle en profita pour fermer la fenêtre, simple mesure de précaution, et reprit son sourire qui se voulait apaisant. Oh ! Comme il était drôle de sourire pour rien. Un sourire pouvait afficher sa joie. Mais ça pouvait très bien servir pour tromper les apparences. La colère, la tristesse, la joie, … Tellement de sentiments pouvaient s'accrocher à un tel petit acte. Pour l'heure, celui de l'ancienne reine n'était là que pour cacher sa peine. Rassurer l'enfant. Quel sourire dégouttant. Presque autant que celle qui l'arborait en cet instant. Oh oui, elle était une vile créature. Abjecte. Immonde. A trahir ainsi la confiance d'un innocent. Elle senti ses péchés ramper le long de son dos.

« - Uniquement si tu restes sage pendant que je te la prépare ma surprise mon enfant ! Et que, bien entendu, tu te sois bien débarbouillé ! Je vais te préparer une bassine et tu pourras te servir des serviettes que j'ai mise à disposition. »

Et c'est sur ces bonnes paroles que Toriel disparu dans la cuisine. Après tout, il y avait une bonne tarte qui allait devoir être faite!
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mer 24 Aoû - 13:58
Un lieu rempli
de nostalgie




« Les bons souvenirs sont des bijoux perdus. »
P

ourquoi...?
Pourquoi avait-il si mal alors que Toriel ne l'avait pas attaquer cette fois?
Pourquoi était-il si effrayé alors qu'il en avait vu des bien pires?
C'était pourtant la première fois qu'elle avait ce regard...
Alors elle voulait vraiment protéger cet humain hein...
Haha....
Haha quel ironie...
Proteger "son enfant" de son "ancien enfant"...wow c'était vraiment pas banal.
Elle le remplaçait si facilement. Elle se consolait avec ce nouvel enfant.
Après tout il n'existait plus. Il n'était plus rien....juste une fleur.
Alors la fleur colla un sourire qui lui convenait bien mieux sur son visage.
Oui. Asriel. N'y pense plus. Ne pense plus à rien. Ta vie d'autrefois n'existe pas. Ta vie c'est le commencement dans ce corps. Tout le reste n'a jamais existé. Non tu n'es pas Asriel. Tu es Flowey. Flowey la vilaine fleur antagoniste du jeu. Cette Toriel n'a aucune relation avec toi. Elle n'a aucune importance. Personne n'en a.
Seul.
Abandonné.
Seul.
Seul.
"Terrible creature"
...
...
...
"My child"
...
...
...

♡♡♡♡♡♡♡

Ce sourire ne reviendra plus. Il ne t'es plus decerné. Ne me dis pas que tu gardais encore un peu d'espoir en réserve après cette timeline Genocide? Hehe que c'est risible. Tu sais bien que tout espoir est vain et que personne ne viendra te sauver. Non tu ne veux pas être sauver. Et puis quoi? Pour décevoir tes parents?  Pour voir ta mère rire aux côtés de ce trashbag alors que ton père essayeras vainement de paraître fort alors qu'il est bien trop fragile? Rien ne t'attends. Famille désunie. Mère qui ne t'attends plus et peut te remplacer avec n'importe quel enfant qui descend. Père qui a commis bien trop de faute pour se relever tout seul. Rien. Il n'y a plus rien. Et il va devoir encore supporter la vision de sa mère reprendre ses gestes familiers et affectueux avec quelqu'un d'autre. Il va devoir encore voir son père l'expression sombre abattant son arme sur la touche mercy. Asriel en venait à vouloir tout oublier. Ne plus se souvenir...que Frisk aille jusqu'à RESET sa mémoire... Pourquoi ressentait-il la douleur et tous ces sentiments négatifs mais pas ce qui étaient positifs?  Il voulait pleurer, hurler "maman je suis là"...mais à quoi bon? Il l'avait déjà fait et il ne s'était pas senti mieux pour autant. Et puis...c'était bien avant qu'il fasse tout ça.

Une colère sourde l'envahissait peu à peu, il chutait...le noir complet... Dans un réflexe il eu un rapide mouvement de tête et bougea ses racines sous terre comme s'il cherchait à libérer "ses bras" et "ses jambes". Il n'avait qu'à se laisser engloutir par cette obscurité. Il n'avait qu'à déverser sa haine sur eux tous. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Smileytrashbag était capable de voir le monde s'effondrer sans bouger le petit doigt si son frère n'était pas concerné. Sa mère avait fuit et le remplaçait d'autres enfants. Son père collectaient des âmes. Undyne n'hésitaient pas à affronter les humains et collecter les âmes pour Asgore. Alphys l'avait crée. Mettaton...doit-on parler de ce guignol qui serait capable de tout pour sa personne. Napstablook restait enfermé chez lui à ne pas se préoccuper plus que cela du monde extérieur. Les autres monstres se contentaient de se plaindre de la situation et faire leur job. Et puis il y avait Papyrus. Bon lui il n'avait rien trouvé comme "pêchés" mais il reste irritable non... Il est trop gentil. Même avec un monstre tel que lui. C'est quoi son problème à celui-là? Cette innocence l'agace...il devrait savoir que plus haut sera la chute. Oui...voilà ce qu'il se passe quand on est trop "fragile" pour ce monde.

Il entendait tout cette fois. Il semblerait presque que ce Frisk n'était pas si idiot que ça et ait compris ce qu'il se passait. Il n'en attendait pas moins de lui, toujours à vouloir le sauver malgré qu'il ne le mérite pas et qu'en cet instant le fait d'attirer à nouveau l'attention sur lui eu le don de l'irriter. Et s'ils les tuaient. Là, maintenant? La tuer devant lui. Comme ça il serait sûr que cet enfant finirait par le hair. Ooooh non il devait probablement le hair. Il voulait juste sa "true happy ending". Et pour ça il fallait sauver le paaaaauuuvre Asriel bououuuooouuh pleurons tous en choeur. Il pouvait garder sa pitié. Et si c'était simplement par caprice d'avoir accompli l'extraordinaire en ayant sauver tout le monde pour gonfler son ego il ne fallait pas compter sur Flowey pour l'aider. Mais il sentait...que Toriel...ne le croyait pas? Ou peut-être que si? Non c'était trop gros. Alors pourquoi refermait-elle la fenêtre comme si de rien n'était? Ce n'était pas bon signe mais il n'avait plus rien à faire ici, il venait de commettre une erreur en se rapprochant un peu trop.

La fleur qui avait fini par se décaler de la fenêtre et se placer dans un coin d'ombre finit par disparaître aussi vite qu'elle était venue en s'enfonçant sous terre. Elle allait juste attendre Frisk à l'endroit habituel. Qui sait ce qui pouvait se passer dans la tête de cette plante à présent?











Bonus:
 

avatar

Items
LV: 10 (967EXP)
HP, ATK, DEF:
Items:
I'm trash and I know it
I'm trash and I know it
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : Neutre mauvais
Messages : 252
GOLD : 9075
Date d'inscription : 19/07/2016
Localisation : B E H I N D Y O U
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Les ruines :: Maison de Toriel-
Sauter vers: