You’re Gonna Have a Good Time !
Bienvenue sur « Undertale Soul », inspiré du jeu du même nom. L'histoire se déroule après l'effacement du monde de la run génocide. Frisk l'a cepandant recréé(e) en échange son âme. Mais celui-ci a été profondémment altéré et des boulversements sont à venir...
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai.
ReglementContexteRacesPrédéfinisPrésentationPartenariat
A savoir
# Forum OUVERT !
# N'oubliez pas de voter sur les top-sites afin de nous faire connaître !
# Il y a encore pleins de personnages du jeu disponibles !
Contexte
Again and again and again...Combien de fois cela s'était-il déjà produit ? Le temps s'écoulait puis revenait en arrière. Tous ce qui était construit était arraché et retournait à son état initial. Les actes commis... étaient oubliés.Frisk avait parcouru ce monde, maintes et maintes fois. Cela c'était toujours terminé bien. La barrière volait en éclat, ses amis gagnaient la surface. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ce monde était toujours RESET au final ? Pourquoi, à chaque commencement, les choses allaient de plus en plus mal ? Pourquoi piéger ces âmes dans une éternelle boucle sans fin...Quelque chose devait-il être accomplit ? Est-ce un délire malsain ? Pourquoi cette âme humaine se corrompait petit à petit, de plus en plus. Et au fur et à mesure que son âme devenait plus puissante. Elle était remplit de DETERMINATION.C'est à partir de ce moment-là que les choses ont commencé à changer. Jamais une timeline n'avait connu autant de back-up. L'écoulement naturel du temps était sans cesse interrompu. Et plus il revenait en arrière, plus des anomalies apparaissaient. Les choses se passaient tous d'abords différemment, tantôt plus tôt, tantôt plus tard... puis des évènements inédits. Comme si le monde lui-même en avait marre d'être piégé dans cette même routine. Des monstres sont apparus à des endroits où ils ne devaient pas être.Les rares esprits qui étaient alors conscient de ce qui se passait devenaient de plus en plus nombreux. Des airs de déjà-vu. Des rêves troublants.Le temps commençait à se dérégler.Et cet humain continuait. And again and again... Cette distorsion du temps commençait à devenir dangereuse. Cet humain commençait à tuer de plus en plus de monstres. Ceux qui ont toujours cru en lui. Ceux qui l'on soutenu durant son combat final. Ceux qui l'on recueillit dans ces sous-terrains.Ses amis.Et ce jour fut venu. Ce jour où, lorsque l'éternel recommencement de la timeline avait débuté. Chaque monstre qui se dressait sur son passage était réduit en poussière. Jusqu'à qu'il n'en reste plus, nul part. Cet humain semblait de plus en plus instable. Était-ce encore Frisk ? Il ou elle n'était plus reconnaissable.Et en ce merveilleux jours, les fleurs n'ont plus éclos, les oiseaux n'ont plus chanté.Le monde fut effacé. ERASE.C'est alors que le temps qui s'était si emballé depuis toutes ces RESET fut stoppé. Brutalement. Qu'il ne restait plus rien a part cette âme d'humain si puissante. Plus qu'aucune jamais alors. Un monde brisé, froid, vide. Infertile. Obsolète.Frisk vendu alors son âme, investit toute sa puissance pour le faire revivre une fois encore.Mais ce monde était tellement affecté par toutes ces distorsions du temps qu'il ne fut plus jamais le même.Des évènements allaient se passer, des évènements différents, des évènements surprenants.Mais allaient-ils le mener une fois de plus à sa perte ?
Evénements
#Evacuation de l'Underground vers New Home !
#Mini-event (hors timeline) CLUB d'art !
A great partner
We will be together forever.

Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Act :: Les ruines :: Maison de Toriel
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Jeu 25 Aoû - 15:24
Un lieu rempli de réconfort.||feat. TorielL'enfant fixait la Mamonstre en silence, ayant une pointe de soulagement en la voyant laisser cette fenêtre tranquille. Il faut dire, que c'était littéralement le retour au calme, après ce début de tempête qui avait promis d'être catastrophique. Frisk avait même sursauté en voyant la taille des flammes présentes dans les mains de Toriel, il/elle n'avait pas eu peur pour sa propre personne, mais tout peut déraper, inutile de faire des blessés inutiles. L'humain avait voulu rester calme, sans doute pour transmettre ce même calme. Mais est-ce que Toriel avait vu le mensonge de l'enfant? Frisk l'ignorait, dans tout les cas, le résultat qu'il/elle souhaitait lui convenait.

Flowey devait avoir largement le temps de se cacher, ou de s'éloigner, ce qui permit à Frisk de se détendre. Il/elle pourrait prendre la suite avec plus de calme et réfléchir plus profondément à son idée qui lui servirait à partir de la maison tout en rassurant la pauvre Mamonstre, même si ça avait déjà mal commencé. L'enfant gardait son regard encré sur Toriel, secoua doucement la tête en entendant ses excuses.

*Ce n'est rien... c'est normal d'avoir peur.

Normal? Ce n'était pas vraiment de la peur que devait avoir Toriel, enfin... une forme de peur peut-être? En y réfléchissant, ce devrait être l'inverse, c'est Frisk qui devrait avoir peur d'un lieu qu'il/elle n'était pas censé connaitre, et Toriel qui ne s'inquiète pas de ce lieu qu'elle devait connaître comme sa poche. Mais son instinct maternelle ne devait pas aider à garder son calme, et l'humain lui pardonnait volontiers, il/elle s'efforça même à avoir un faible sourire rassurant. Après le geste d'affection de la Mamonstre, l'humain fixa le sol, pensif, mais gardant une oreille attentive à ce qu'elle lui disait.

Est-ce que l'enfant allait vraiment sortir après cela? Peut-être que non, c'était un peu trop risqué, et il/elle espérait que Flowey n'attendrait pas près de la porte inutilement. C'était risquait pour la fleur après tout, rien n'aurait empêché la Mamonstre de suivre l'humain pour voir ce qui était réellement dehors. C'était inutile, et risqué, l'enfant avait déjà une excuse toute trouvé pour finalement ne pas sortir. Il/elle fini par relever la tête une fois de plus pour regarder Toriel, bien qu'avec un petit malaise face à son sourire. Frisk se mettait à avoir l'impression que sa mère avait parfois le même sourire... du moins, c'était une impression, parce qu'il/elle n'arrivait pas à se souvenir de l'apparence de sa mère, ni de sa voix, ou de son parfum... est-ce qu'elle était gentille comme Toriel? Ou alors est-ce qu'elle était plus sévère?

*Je serais sage, je le promets.

Une promesse qu'il/elle ne tiendrait qu'à moitié si on regardait dans le futur, être sage avec Toriel, devait sous-entendre aussi, de ne pas essayer de sortir d'ici... mais Frisk n'avait pas le choix.

L'humain hocha doucement la tête à l'indication du débarbouillage, bien que... est-ce qu'il/elle était si sale que ça? Regardant la Mamonstre partir en cuisine, l'enfant se permit d'aller dans le couloir tranquillement pour voir son visage, en attendant que la bassine soit prête. Quelle misère, c'est plus qu'un débarbouillage qu'il lui fallait à se niveau là. Frisk secoua doucement ses cheveux pour faire tomber les restes de plantes qui s'y étaient accrochés, fixant ensuite son reflet, et tenta de frotter une trace de sa joue avec son pull, sans succès en n'ayant pas l'eau pour l'instant. Il/elle soupira doucement face à ce triste reflet qui n'était rien d'autre que lui-même... Enfin, Frisk pensait que c'était lui, mais si ce n'était plus le cas? Est-ce que le Frisk de maintenant était le même Frisk qui était tombé la première fois dans l'Underground? Est-ce que, finalement, il/elle n'était pas devenu autre chose? Ou quelqu'un d'autre?

Fixant encore son reflet, l'enfant eu un mouvement de recule, légèrement paniqué en finissant contre le mur. Il/elle était persuadé de l'avoir vu... ou bien c'était son esprit fragilisé qui lui jouait des tours? L'enfant secoua un peu la tête, essayant de se rassurer dans cette idée, regardant à présent ce miroir avec méfiance. Plus il/elle voyait se miroir, moins il reconnaissait la personne qu'il/elle y voyait.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Sam 27 Aoû - 1:39
Remontant ses longues manches de sa robe, Toriel commença à regrouper les ingrédients pour préparer le délicieux dessert tout en laissant couler l'eau dans la petite bassine qu'elle avait réussi à dégotter dans sa cuisine. L'eau tombant doucement dans le récipient laissait un léger bruit de fond qui n'était pas pour déplaire à la mamonstre. Depuis la révélation d'un rôdeur près de chez elle, elle n'arrivait plus à se calmer. Tout se chamboulait dans sa tête. Il fallait trouver un moyen de garder l'enfant en sécurité. Mais un intrus avait réussi à s'approcher si près. Sur son territoire à elle. Les ruines étaient-elles encore un lieu sur ? Enfermer l'enfant dans sa maison n'était pas la solution qu'elle préférait mais l'inconnu pouvait toujours refaire surprise et s'emparer de lui. Lui faire du mal. Le faire disparaître loin d'elle. Loin d'elle...

L'ancienne reine eu un pincement au cœur face à cette réalisation. Elle c'était exilée pour faire réagir Asgore. Mais se faisant, elle c'était punie elle-même. Son geste c'était retourné contre elle. Vivre seule. Recluse. Loin de ce qui fut jadis sa famille. Avec pour seuls compagnons son amertume et ses souvenirs. Voilà ce qu'elle avait gagné... Un étrange bruit la sorti de ses pensées. La bassine débordait. Plongée dans ses états-d'âmes, elle avait oublié le récipient qui se déchargeant tranquillement de son trop plein de contenu.

« - Oh non non non !!! »

La voilà qui se dépêchait d'arrêter le flux aqueux pour limiter les dégâts. Fort heureusement l'évier avait largement contribué à sauver le sol de la pièce. Ouf ! Renversant le surplus d'eau, elle retourna dans le salon pour tomber sur un fauteuil vide. VIDE?!?

Son sang se glaça, son cœur manqua un battement et la monstre femelle arrêta de respirer sous le choc. Les yeux toujours portés vers l'emplacement où aurait dut être l'enfant. La peur la pétrifia et elle resta statufiée devant le meuble qui aurait dut accueillir son protégé.

« - Mon... enfant... »

Réussit-elle toutefois à articuler alors que la peur s'insinuait en elle et que la cuve échappa de ses mains, répandant une petite partie de son contenu sur le sol alors qu'elle restait immobile. L'eau toucha ses pieds, humidifiant sa fourrure. La refroidissant de l'extérieur comme elle avait été refroidie de l'intérieur. Lui avait-elle fait peur tout à l'heure lors de son attaque ? Avait-il comprit ses intentions de le retenir ? Était-il terrifié par elle ? Non ! Ce n'était pas ça ! Ce ne devait pas être ça ! Du moins, elle l'espérait.

Le choc passa et elle réussi enfin à bouger un pied, puis l'autre. Vite ! Il fallait le retrouver et vite ! Le persuader de rester avec elle. Lui faire comprendre qu'il était en danger en dehors de ces murs. Asgore et ses troupes guettaient. Ils le trouveraient...

Et alors...

Alors...

Elle préféra ne pas penser à la suite des événements. Son cœur lui faisait tellement mal rien que d'y penser...

La cadence de ses pas était réglée sur le tambourinement de son cœur. Quelques enjambées et elle retrouva le petit fuyard qui ne l'était pas tant. Le voilà qui se regardait dans le grand miroir de son couloir. Il n'était pas parti. Il ne c'était pas enfuit... Dire que la joie et le soulagement de la gardienne des ruines étaient à leur apogée était un doux euphémisme. Un soupire s'échappa bien malgré lui de ses lèvres.

« - Oh... Tu es ici... »

Un vrai sourire se redessina sur son visage autrefois tiré par la peur. Bien sur qu'il était ici ! Les enfants sont si curieux, c'est pourquoi il avait quitté le salon. Voulait très certainement découvrir les lieux dans lesquels il allait passer sa vie désormais. Voilà tout ! Mais quelque chose clochait. L'enfant semblait regarder son reflet avec une certaine crainte. Tout doucement pour ne pas le troubler plus, la mamonstre s'avança vers lui et se posta derrière. Son sourire bienveillant mais teinté de tristesse ornait son doux visage. Elle posa une patte sur l'épaule de ce dernier et prit un ton maternel, sa voix était presque un murmure.

« - Raconte moi tout mon enfant... Qu'est-ce qui te tracasse comme ça ? Tu peux tout me dire... »

Ça y est ! Elle était prête à tout entendre afin de chasser chacun des tracas de l'enfant d'un revers de la main et le rassurer en son sein, l'entourant de ses bras protecteurs et d'une douce chaleur. Oui. Elle endosserait ce rôle qu'elle avait perdu il y a si longtemps de cela. Oui. Elle endosserait une nouvelle fois le rôle de mère pour cet enfant. Son enfant...
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Dim 28 Aoû - 14:20
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel Frisk gardait un regard méfiant sur le miroir. C'était de lui qu'il devait être méfiant, ou de lui-même? Des tas de questions tournaient en farandole dans son esprit. Malgré la discution qu'il/elle avait eu plus tôt avec Flowey, l'enfant restait perdu dans ses idées. Et s'il/elle se trompait depuis le début, s'il/elle n'était pas une bonne personne mais au contraire, une mauvaise personne. L'enfant ne serait alors, plus une des clés possible pour sauver les monstres de l'Underground, mais leur fatalité à tous. Cette pensée était affreuse, la possibilité de se dire qu'il n'y avait peut-être aucun choix réel, et que Frisk n'était rien de plus que le vrai "monstre" de l'histoire. C'est l'impression qu'il/elle avait en fixant son reflet, ce n'était plus le Frisk du début qu'il/elle voyait, mais "lui".

L'humain était tellement aspiré par ces affreuses pensées, qu'il/elle n'entendit pas la panique de la mamonstre plus loin, et il/elle ne l'entendit pas non plus quand elle se rapprocha de lui. Ce fut cette douce main sur son épaule qui le sortie de ses esprits, constatant enfin le reflet de Toriel présent aussi dans le miroir. Il/elle releva la tête pour la voir de toute sa grandeur, sans devoir passer par l'interprétation d'un miroir. L'enfant se sentait petit déjà en temps normal, mais à côté de Toriel, il/elle avait réellement l'impression d'être minuscule. Il/elle trouvait aussi qu'elle avait quelque chose d'imposant, pas étonnant qu'elle eu une place parfaite de Reine et, qu'elle soit capable de tenir tête à Asgore. Une vague question lui traversa l'esprit après se constat, est-ce que elle était comme ça aussi avec Asriel et Chara par le passé...? Aussi protectrice, aussi inquiète... elle devait sans doute déjà, ne pas être aussi triste.

Frisk cligna des yeux à la question, avait-il/elle était aussi peu discret en regardant se miroir? Le mensonge était obligé, il/elle ne pouvait pas parler de ça... même Flowey, il/elle préférait éviter le sujet. Le petit enfant hocha doucement la tête en regardant la Mamonstre, avant de tourner une nouvelle fois son regard sur le miroir.

*Je suis tout sale... ce n'est pas vraiment... une tenue pour venir chez quelqu'un, désolé.

Une pointe d'innocence se faisait sentir dans cette phrase qui se voulait naturel et poli. Frisk ne pouvait certainement pas lui expliquer tout ça, encore moins parler de Chara, ou de Flowey, Asriel, tout ça, c'était juste impossible. Une douleur pour la Mamonstre inutile, et sans doute que sa pulsion de vouloir protéger l'enfant en serait que renforcer. Il/elle avait assez fait de gaffe comme ça, il/elle avait encore la possibilité de sortir, il/elle devait juste faire attention à ses mots. Telle une personne qui devait faire attention en marchant sur des œufs, le moindre faux pas, serait un réel soucis pour la suite.

Le jeune humain baissa ensuite le regard, constatant les pieds mouillés de la Mamonstre. Il/elle était persuadé pourtant que ce n'était pas le cas avant qu'elle parte en cuisine. Aurait-elle eu un accident avec l'eau? Si c'était le cas, ça appuyait d'idée de Frisk, que Toriel est inquiète. Il/elle devait arranger ça, moins elle serait inquiète, plus ce serait facile pour réussir à partir sans qu'elle ai du soucis.

*Toriel, tu as les pieds mouillés. Il faut les sécher pour pas tomber malade.

Est-ce que seulement les monstres peuvent être malade comme les humains? Ils n'ont peut-être pas le même genre de maladie, ils ont peut-être... le rhum des oreilles? Ou, une varicelle de langue? Il faut dire, que même avec tout les RESET, Frisk ne sait pas encore toutes les possibilités, capacités et autres, venant des monstres. Et c'était toujours un bonheur enfantin quand il/elle avait la chance de croiser une nouveauté. Un peu comme quand il/elle a vu Sans boire du Ketchup, des humains seraient sans doute fou en voyant ça.

Frisk prit doucement la main que la Mamonstre avait posé sur son épaule et sans trop la tirer, voulu la mener vers le salon, comme pour appuyer ses propos, au sujet de ses pieds mouillés, elle ne pouvait pas rester comme ça.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mer 31 Aoû - 1:02
Juste ciel. Le regard que l'enfant portait à son reflet était des plus crève-cœur. Il était littéralement effrayé par sa propre image. Alors pourquoi ? Pourquoi lui mentait-il encore ? Quels sombres secrets ce petit être devait gardé en lui ? Oh comment elle aurait voulu être là pour l'aider à les supporter. Un peu d'amour. De chaleur. Et elle pourrait faire disparaître cette tristesse pour de bon. Mais à la place l'humain s'entêta dans ses secrets et prétexta s'excuser de son apparence. Fort bien. La mamonstre en resterait là... Pour le moment.

Elle était toutefois déterminée à savoir ce qui le tracassait réellement. Mais il ne fallait pas s'acharner sinon l'enfant risquerait de se braquer ou de vouloir s'enfuir. Un autre sourire triste et elle chassa les fausses craintes du petit humain.

« - Ne t'en fais pas mon enfant. Ce genre de petit détail m'importe peu, le plus important est que tu ailles bien. »

Malgré ces paroles qui se voulaient réconfortantes, l'enfant avait baissé le regard. Est-ce que ses paroles avaient été entendues ? Elle n'en savait rien et n'eut plus le temps d'y penser car voilà que Frisk releva l'état lamentable dans lequel elle c'était mise. Décidément, l'humain et la monstre faisait la pair.

« - Oh ça ? Ce n'ai pas grand chose. J'ai juste été un peu négligente... Il ne faut pas s'en... »

Elle ne put jamais terminer sa phrase. L'humain avait attrapé sa main et le choc ainsi que la surprise la prirent de court. Plus une parole ne sorti de sa bouche alors qu'elle le suivait à travers sa propre maison. Quelle douce ironie.

Un pas après l'autre, elle suivait le minuscule guide. Cette scène était des plus attendrissantes. Voir l'enfant promener derrière lui, et avec douceur, une aussi grande créature avait quelque chose de magique. La créature pouvait tuer l'enfant très facilement, elle en avait largement les pouvoirs mais elle se pliait à sa volonté. Tout simplement. Comme si c'était naturel.

De plus, l'inquiétude de son protégé l'avait grandement touché. Il se souciait d'elle. Il se souciait réellement d'elle. Un petit bonheur. Doux. Pur. Sincère. Tellement innocent. Il fallait qu'elle le protège coute que coute. Tellement poli et gentil.

C'est ainsi que les deux protagonistes retournèrent dans le salon où Toriel put constater les dégâts occasionnés par sa frayeur. Deux petites flaques mouillaient le parquet de bois entre le fauteuil et la cheminée. Par miracle, très peu d'eau avait échappé au contenant qui avait miraculeusement atterri à l'endroit. Rien de bien méchant à rattraper mais tout de même...

Tout de même, elle se sentait si honteuse pour cette catastrophe.

Se mettant à genou sur le sol, elle prit l'une des serviettes prévue pour l'enfant et commença à éponger les dégâts. Décidément elle faisait une bien piètre hôtesse. Comment l'enfant pouvait ne pas avoir peur d'elle alors qu'elle se montrait si gaffeuse ? Elle ne pouvait pas mener une bassine à bon port sans provoquer de « miracle ».

« - Je... Je suis si maladroite, mon enfant... Désolée. Sois sage et attends sur le canapé s'il te plaît. Je n'en ai pas pour longtemps. »

Et elle se concentra de nouveau sur sa tache. Essorer le plus d'eau possible pour que l'enfant n'attrape pas froid ou qu'il glisse sur les flaques restantes. Non ! Il fallait sécuriser les lieux pour que rien ne lui arrive !
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mer 31 Aoû - 17:05
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel Il était difficile pour Frisk d'aller bien. Et il serait autant difficile pour Toriel, si elle cherchait à ce que Frisk se sente réellement bien. Tant que cette histoire n'avait pas sa TRUE PACIFIST END, l'enfant se sentirait toujours mal, pour ce qu'il s'est passé, ce qu'il/elle a fait, et ses échecs passé, présent et futur. Il/elle n'était pas contre l'idée de se pardonner et, se concentrer seulement sur le présent et le futur. Mais c'était difficile, qui lui pardonnerait? Flowey lui avait de se pardonner à soit même, mais plus il/elle y pensait, plus l'enfant avait envie de sourire tristement. Est-ce que Flowey lui aurait pardonné...?... Non. Donc c'était l'une des preuves que c'était plus simple à dire qu'à faire.

L'enfant cette grande main avec sa main encore enfantine en avançant. Il/elle savait qu'il ne fallait pas autant se rapprocher. Mais il/elle ne voulait pas non plus semblait monstrueux, distant, ou sec avec Toriel. Elle ne méritait pas ça, elle mais aussi tout les autres. Les humains étaient les seuls monstres à l'heure actuelle et, il/elle était humain... Frisk était peut-être différent... non. Il/elle ne l'était pas... il/elle ne pouvait pas penser ça après tout ce qui c'était passé.

Frisk cligna des yeux en voyant l'eau autour de la bassine. Qu'est-ce qu'il s'était passé? On aurait presque eu l'impression que la bassine était là tranquillement, et que ce voleur de chien était venu, avait sauté dans l'eau pour tout éclaboussé et était repartit l'air de rien. Cette idée n'aurait pas étonné l'enfant plus que ça. Mais il/elle du mettre cette idée de côté en voyant la réaction de la Mamonstre. Est-ce que c'était avant de venir dans le couloir qu'elle avait fait tomber la bassine? Après mûr réflexion, ça semblait logique. Toriel avait dû avoir peur en ne le/la voyant plus dans le salon. Frisk n'avait pourtant pas jugé que ce serait si, effrayant pour elle, de ne plus le/la voir dans le salon. Il/elle avait devoir faire attention à l'avenir. L'eau était donc, évidement le petit accident que Toriel avait eu, expliquant pourquoi ses pieds étaient mouillés.

*Ce n'est pas grave Toriel, les accidents ça arrivent à tout le monde...

À tout le monde... mais les gros accidents ne sont pas pardonnable eux. Les "accidents" de Frisk n'étaient pas comparable à l'erreur de panique de la Mamonstre. Même les choix des autres, comme Flowey, étaient pardonnable. L'humain frotta un peu sa joue en voyant Toriel à genoux pour retirer l'eau, il/elle évita tout de même de marcher sur l'eau pour ne pas aggraver la situation, elle n'avait pas besoin de ça en prime. Mais il/elle n'alla pas s'installé comme demandé, l'enfant préféra se baisser non loin d'elle, toujours en évitant l'eau, en pliant les genoux.

*Je peux t'aider?... Je suis petit, mais je peux aider.

L'humain remplit de volonté et détermination hocha la tête à ses propres paroles. L'idée de rester sans rien faire, être traité comme un petit prince, n'était pas vraiment une situation qui le mettait à l'aise, et ce n'était pas une nouveauté. Il/elle n'aimait pas non plus voir ainsi la Mamonstre, se démener ainsi, se sentir coupable. Il n'y avait qu'un coupable ici, et ce n'était certainement pas elle. Et malgré tout ça, Frisk voulait encore et toujours aider, l'enfant ne cherchait pas une façon de se racheter, pourquoi se racheter alors qu'on est persuadé que ce que l'on a fait n'est pas pardonnable? C'était tout simplement la même chose que ce que voulait faire l'enfant à force de les connaitre, les aider. Les aider dès que c'était possible pour lui, de toute les formes possibles, du simple fait d'éponger l'eau au sol, jusqu'à l'ouverture de cette foutu barrière, et même de sauver certains des monstres...

*Et puis... je ne peux pas te laisser tout faire seule, alors que je ne fais rien.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Jeu 1 Sep - 23:47
Alors qu'elle était en train d'éponger les dégats, la monstre senti la présence de l'enfant se déplacer. Mais au lieu de se diriger, comme elle le lui avait demandé, vers le canapé, voilà qu'il s'agenouilla à ses cotés et lui proposa même de l'aider.

Quel petit charmant et très poli de surcroît ! Il se souciait vraiment d'elle. S'inquiétait pour elle. Qui devait aider qui déjà ? Quand est-ce que les rôles avaient été inversés ? Tant d'innocence. Tant de gentillesse. Elle n'en put plus et enlaça le petit être. Tout simplement. Son imposant corps recouvrant l'humain tel un bouclier doux et chaud. Elle l'avait coincé dans une tendre étreinte.

« - Tu as le droit d'être égoïste de temps en temps mon enfant. N'en fais pas trop... »

Un enfant était censé vivre pleinement sa vie sans se soucier de rien. Cette tache appartenait aux adultes. Ils devaient les protéger dans une petit bulle de bonheur. Loin de la peine. De la douleur. Des tracas de la vie qu'ils finiront par connaître. S'écartant de Frisk, elle replaça quelques une de ses mèches dans un geste tendre.

« - Profites tout simplement... »

Mais elle ne le repoussa pas pour autant. Ses paroles avaient plutôt été des conseils et si cela lui faisait plaisir de l'aider alors elle n'allait pas lui refuser cette activité partagée. Elle lui tendit alors une serviette et reprit son entreprise là où elle l'avait arrêtée.

La corvée finissait par s'en trouver moins ennuyante maintenant que l'enfant s'affairait avec elle à la tâche. Un peu comme une activité mère/enfant. Ce n'était pas pour lui déplaire. Et c'est plus rapidement qu'elle ne l'espérait que toute l'eau fut épongée. Dommage. Attrapant les morceaux de tissus humides, elle se dirigea vers la cuisine non sans remercier l'humain pour son aide et en lui laissant la bassine à moitié remplie.

« - Merci Frisk. Tu peux maintenant te débarbouiller et te reposer sur le fauteuil. »

Et la revoilà seule dans sa cuisine, entourée des ingrédients qu'elle avait réussi à regrouper plus tôt. Avec de la farine, une pincée de sel, un peu de beurre, de sucre et d'eau elle fit la pâte. Puis avec les autres ingrédients, elle fit la garniture. Deux trois coups de cuillères en bois et elle aurait fini.

C'est à ce moment-là qu'elle porta son regard vers les serviettes laissées sur le lavabo duquel s'échappaient quelques gouttes d'eau. Petits tintements qui s'écrasaient contre l'émail tout en de doux sons. Petite mélodie qui s'éleva bientôt dans les airs. Une ritournelle qu'elle se rappelait avoir chanté autrefois pour lui. Son enfant. Son petit Asriel.


Sans s'en rendre compte, elle avait commencé à murmurer les notes en boucle et la mélodie gagna en volume alors qu'elle chantait maintenant les paroles. Les souvenirs refaisaient surface alors que sa voix se faisait tremblotante. Non ! Il ne fallait pas... Trop tard ! Une larme s'écoulait lentement le long de sa joue. Vite ! L’essuyer avant qu'on ne remarque sa peine.

Elle attrapa sa préparation et la versa sur la pâte préparée. Chassant ses traquas par le torrent de beurre et de caramel. Quelques détails pour fignoler la présentation et le dessert était dans le four. Elle utilisa sa magie pour allumer une petite flamme et s'en retourna dans le salon. Bientôt une bonne odeur viendrait titiller les narines de nos deux protagonistes.

« - Il va falloir être patient mon enfant... La surprise va arriver dans quelques minutes. »
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Ven 2 Sep - 19:41
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel Frisk se laissa câliné, un peu surpris, mais pas effrayé par l'étreinte. C'était toujours agréable, ça lui rappelait... non, il/elle ne savait plus ce que ça lui rappelait... ce n'était peut-être pas si important que cela si il/elle avait oublié. Mais les paroles de la Mamonstre avaient eu le même effet qu'un pieu le/la transperçant de part en part. Il/elle avait le droit d'être égoïste de "temps en temps"...? Mais il/elle l'était tout le temps déjà... C'était devenu une résignation. L'enfant était rien de plus qu'un être égoïste, qui agissait sur son propre jugement. Est-ce que seulement il/elle était une bonne personne? Est-ce qu'il/elle aidait Toriel par gentillesse et compassion, ou plutôt pour se permettre d'avoir la route tranquille pour sortir des ruines? Est-ce qu'il/elle était vraiment une gentille personne, ou bien le diable en personne? La limite entre les deux étaient devenu tellement fine, que le doute était plus que permis.

L'enfant se contenta de fixer le sol, attristé profondément par ses pensées, et hochant simplement la tête aux paroles de Toriel. Elle ne dirait pas cela si elle savait, si seulement elle savait... Il/elle attrapa la serviette tendu et entreprit d'aider Toriel à retirer l'eau, réfléchissant aux paroles de la Mamonstre. "Profites tout simplement...", comment on pouvait profiter dans ce genre de situation? La réalité, c'est qu'au début, oui, l'enfant a profité, comme une nouvelle découverte, avec les craintes et le bonheur. Mais maintenant, il n'y avait que le regret, il/elle n'aurait jamais dû tomber dans ce trou, ça aurait été moins problématique pour tout le monde... peut-être que quelqu'un d'autre serait tombé et, lui, aurait vraiment réussi à tous les aider correctement. Peut-être, oui, peut-être que l'enfant n'était juste pas le bon, il/elle serait rien de plus alors qu'une personne incapable d'aider tout ses amis, juste capable de les faire souffrir, en se cherchant des excuses. Le seul qui aurait raison alors à son sujet, c'est Chara.

Il/elle releva la tête une fois la tâche fini, regardant Toriel se relever en le/la remerciant, et l'enfant se contenta de hocher doucement la tête à ses paroles, reste lourdement silencieux. Il/elle regarda l'eau, un peu comme une source de soulagement. Enfin retirer ces traces du passé... bien que ce ne soit pas la solution à tout ses problèmes, loin de là. Ce serait rien de plus qu'une façon de cacher la pire des tâches qui est trop lourdement encré. Un peu comme fait une mère en voyant que son enfant s'est encore tâché alors que la belle famille arrive. On efface vite la tâche, on tente de la cacher, on y mets même parfois une jolie broche brillante par dessus. Comme ça, la famille est émerveillé devant ce jolie petit objet, ils ne remarquent pas la tâche et ils ne sauront jamais que l'enfant a fait une faute avant leur arrivée... mais la mère et l'enfant, eux, le savent. Frisk inspira profondément avant de plonger ses mains dans l'eau pour les frotter, et frotter aussi son visage, tout en regardant le vague reflet qu'il/elle pouvait apercevoir... il/elle aurait jugé voir encore ce sourire. L'enfant en frissonna et donna un petit coup dans l'eau pour brouiller l'image, se frottant un peu plus fort le visage et constaté à présent qu'il n'y a rien de plus que son reflet... enfin... il/elle croit...

Garder ainsi ses vêtements n'était pas le plus simple pour retirer les saletés, surtout que les vêtements sales lui donnaient l'impression que la crasse revenait. Serrant un peu la mâchoire, il/elle fini par les retirer totalement. Les enfants après tout, n'ont pas une grand notion de nudité et du regard des autres, Toriel aurait pu arrivé dans la pièce, qu'il/elle en aurait pas été gêné... dire qu'il/elle changerait vite d'avis d'ici quelques années. Luttant avec hargne avec ses chaussures, l'enfant manqua tomber les fesses au sol, mais se rattrapa de peu. Il/elle laissa les affaires de côté, non pas en tas n'importe où mais pas non plus pliés, avant de reprendre se nettoyage, comme le ferait une maniaque qui refuserait d'arrêter tant que ce n'est pas totalement BLANC. Certaines des coupures par ailleurs, n'apprécièrent pas les gestes brusques de l'enfant, qui continuait quand même, jusqu'à réussir à entendre la chanson qui provenait de la cuisine...

L'enfant regarda vers la cuisine, surpris. C'était bien la première fois que Frisk entendait Toriel chantait cette chanson... C'était assez troublant, par encore une nouveauté, mais ça rendit l'enfant intérieurement triste. La tristesse de la Mamonstre était vraiment profonde, après, c'était sans nulle doute normal pour une mère qui perd des enfants. Frisk commença à se demander si la sienne était triste aussi... la sienne?...

Secouant un peu la tête, il/elle fini par prendre la serviette et s'enroula complétement dedans avant d'aller près du feu de la cheminée pour ne pas avoir froid, au vu de son allure. Seuls ses petites jambes et son visage, étaient visible. Même si ce lieu était rassurant, chauffé, agréable, il était également en son centre, chargé d'une grande tristesse, qui avait tendance à mettre Frisk mal à l'aise. Les solutions qui se trouvaient face à l'enfant, faisaient dans tout les cas souffrir quelqu'un. Il/elle était incapable de faire un choix sans que quelqu'un en souffre alors...? Quel mauvais ami l'enfant devait faire. Frisk tourna la tête en entendant Toriel revenir, bien que l'enfant restait à sa place, enveloppé comme un des hot dog de Sans, dans la serviette.

*D'accord... j'ai hâte.

Frisk aurait voulu poser plus de questions à Toriel, mais, il/elle savait très bien que, dans tout les cas, les questions risquaient de l'inquiéter et également de la rendre encore plus triste. L'enfant voulait vraiment éviter ça. Mais comment mélanger les deux sans avoir de catastrophe? Il/elle s'avança vers Toriel docilement en la regardant de son air habituellement fermé... cette expression pouvait paraitre si froide à contrario de sa voix fluette et enfantine.

*Tu as l'air triste Toriel... tu es sûr que ça va?

L'humain bougea un peu le bout de son nez, humant la douce odeur qui commençait à sortir de la cuisine, cette même odeur qui l'avait surpris à son réveil la première fois qu'il/elle était arrivé chez Toriel...

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Dim 4 Sep - 13:11
Posant son regard sur ce qui aurait dut être l'enfant, Toriel y trouva à la place une jolie petite chenille emmitouflée dans un cocon fait à partir d'une des serviettes qu'elle lui avait laissé à disposition. Dire que la situation était des plus amusante était un doux pléonasme. Au moins cette fois elle ne simulait pas sa joie. Que cela allait être doux de pouvoir vivre avec cette âme là. Plus la peine de se forcer, son sourire était sincère, tout comme avec ce monstre. Ce gentil monstre derrière la porte.

Ils c'étaient « rencontrés » alors qu'elle était au plus mal. Son cœur était noir et ses yeux vides d'expression. Elle c'était enfoncée doucement mais sûrement sur une pente qui la menait tout droit dans une dépression dont elle serait prisonnière à jamais. Ces yeux sans étincelle avaient finis par effrayer les pauvres monstres des ruines. Elle était leur gardienne mais elle leur faisait peur. Peur à cause de son regard. Elle n'était plus que regrets et amertume. Cessant de vivre, survivant simplement pour les autres. Ses deux petits soleils étaient partis si brutalement, ne laissant plus qu'un cœur meurtri. Plus rien n'aurait put l'atteindre, elle en était persuadée...

Mais elle avait tort. Oh combien elle avait tort. Sauvée à cause d'une blague ! C'était un de ces jours où elle errait dans les alentours de la porte qu'elle avait scellée. Adossée contre l'imposante pièce de bois, elle entendit quelqu'un faire une blague. Elle l'écouta sans rien dire avant de retourner chez elle. Mais elle avait été touchée. Tout au fond de son être, quelque chose avait été remué. C'est pourquoi elle fini par revenir à cette porte, espérant secrètement entendre de nouveau « ses » jeux de mots. Et elle ne fut pas déçue. C'était devenu un passe-temps. Il lui faisait son show malgré lui et elle, elle l'écoutait silencieusement. Jusqu'à ce jour où, le cœur assez déterminé, elle ouvrit de nouveau ses lèvres.

« - Toc toc ! »

C'est ainsi qu'elle remonta doucement la pente sur laquelle elle avait glissé pendant si longtemps. Elle retrouvait enfin le goût de la vie. Ses rires étaient de nouveaux présents. Et là le petit humain était en train de faire la même chose. Lui faisant retrouver son sourire. Il l'aidait à remplacer le vide de son être par de l'amour.

L'impatience de l'enfant la toucha. C'était amusant ! Attendrissant même. Mais une question innocente fut posée et eut le même effet qu'une lance de glace plongée profondément dans son cœur. Glaçant son être de l'intérieur. Elle se crispa mais garda sa fausse bonne humeur pour ne pas l'alerter. Pourquoi tout devait-il être aussi difficile ? Qu'avait-elle fait pour ne connaître que des ascenseurs émotionnels. Son cœur allait finir par lâcher. Se déchirer. Exploser. Telle l'âme d'un monstre avant de disparaître. Il allait voler en éclat si cela continuait ainsi.

« - Non tout va bien mon enfant... Juste quelques vieux souvenirs qui refont surface. Mais ne t'en fais pas... Tout vas bien. »

La mamonstre attrapa le saucisson vivant et l'emmena dans la chambre qu'elle avait réservé pour les enfants. Là-bas Frisk pourrait trouver tout ce qu'il avait besoin pour vivre une merveilleuse vie d'enfant. Elle le déposa délicatement sur le lit avant de se diriger vers l'armoire à coté du lit puis concentra toute son attention à l'intérieur.

« - Je vais te donner quelques vêtements. Les tiens sont dans un horrible état. Je vais tenter de les rafistoler mais je ne te promets rien... »

Ces mots avaient été dit alors qu'elle fouillait parmi les différents tissus pliés impeccablement dans le meuble. Elle en sorti quelques t-shirts, des shorts et deux pulls. Elle les déposa sur le lit à coté du cocon vivant et s'affaira à la commode pour sortir des chaussettes, collants et sous-vêtements.

« - Voilà ! Je crois bien que tu as tout ce dont tu as besoin ! »

Les deux mains sur les hanches, elle regardait fièrement ses trouvailles et l'un des habits attira un peu plus son attention : un petit pull vert rayé de jaune...
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Mar 6 Sep - 16:38
Un lieu rempli de réconfort.||feat. Toriel La réponse de la Mamonstre était assez évidente, comment aurait-elle pu être différente après tout? Comment ne pas être profondément triste, perturbé, perdu, avec ce qu'elle avait vécu? Vous allez dire, Frisk est encore jeune, il/elle ne peut pas comprendre ce qu'est de perdre un enfant, ni deux. Mais il/elle connaissait le regret du passé, pas n'importe quel passé, il n'était plus question du passé avant de chuter dans l'Underground... ce passé dont il/elle n'avait plus aucun souvenir, est-ce que seulement il/elle a vient vraiment de la surface dans le fond? Il était plutôt question du passé quand il/elle voyait une majorité des personnes d'ici sourire, qui semblaient moins torturés. Il/elle enviait ce passé, mais il n'existait plus, et tout ça, c'était de sa faute, lui, l'enfant qui avait voulu les aider, et qui avait juste tout foutu en l'air, par caprice, ne jugeant pas cette fin assez heureuse. Pourquoi rien ne se passait comme Frisk l'aurait voulu?

*SINCE WHEN WERE YOU THE ONE IN CONTROL?

Ah... oui... c'est vrai...

La fatale évidence... Frisk se disait qu'il/elle devait être stupide alors, de continuer ainsi, d'utiliser toute sa DETERMINATION, pour tenter d'arriver à cette fin parfaite, voir que vraiment, il n'y aurait plus aucune zone d'ombre... sauf lui... Il/elle serait éternellement la zone d'ombre sur ce joyeux tableau... peu importe ce qu'il/elle ferait... les erreurs, ça, on ne peut pas les effacer.

*ça ira bientôt mieux alors...

Bientôt, ce n'était pas non plus comme si l'enfant allait trouver la solution dans un claquement de doigts. Mais peu importe, il/elle ne comptait pas laisser tomber. Il/elle devait réussir, ainsi, Toriel serait à nouveau contente, et les autres aussi. Frisk fut surpris d'être soulevé ainsi, mais se laissa faire, agitant juste un peu ses petits pieds, étant saucissonné dans la serviette, il lui aurait été difficile de bouger plus que ça. Mais ce fut plutôt rapide, quand il/elle se retrouva sur le lit, regardant Toriel fouiller dans les meubles.

L'enfant n'était pas vraiment à l'aise, en sachant pertinemment, à qui pouvait être ces vêtements. Que ce soit Asriel, ou Chara, c'était un soucis dans tout les cas. Ce n'était pas, comme quand une amie de la famille vient vous voir en disant que les vêtements de son fils sont trop petit pour lui, mais qu'ils doivent être à notre taille. Non... là... Frisk ne pouvait juste pas. Il/elle avait déjà l'impression de sentir la colère de Chara naitre dans son esprit. Et Flowey... il allait encore croire que Frisk faisait ça pour le faire souffrir. Non, juste non, il/elle ne pouvait strictement pas. Et pire encore, il/elle ne pouvait pas expliquer le pourquoi à Toriel. Elle ne pourrait pas comprendre, elle en souffrirait, elle serait perdu si seulement il/elle avait le malheur de dire que ses enfants étaient encore, d'une certaine manière, présent. L'enfant se blottit un peu plus dans la serviette, regardant les vêtements qu'apporta Toriel, qui ne faisait que affirmer ce que l'enfant pensait. Non... Il/elle ne pouvait pas...

*C'est gentil Toriel, mais je peux remettre mes vêtements...

Comment il/elle pouvait tirer un avantage à la situation, il était évident que la Mamonstre allait insister, elle était comme ça, elle voulait bien faire. Et Frisk savait que Toriel devait actuellement avoir encore plus mal que lui, en voyant ces vêtements.

*Je ne pense pas que ça plairait à cet enfant... de me voir avec ses affaires...

C'était risqué... mais Frisk n'en savait rien normalement, pour l'histoire de Asriel, Chara, toute l'histoire, leur mort... et tout le reste... Donc elle ne devrait pas poser de question sur cette réponse légèrement pointé de fausse innocence. Mais ça allait lui faire du mal aussi... lui rappelant encore plus les deux frères, et l'enfant s'en voulait à l'avance. Mais c'était difficile, la situation était difficile, et elle le serait encore de plus en plus, jusqu'à ce que Frisk réussi à atteindre son but. L'enfant se mit à fixer ses pieds, les bougeant un peu, ne cherchant pas à en ajouter plus. Il/elle ne pouvait pas mettre ces vêtements... il/elle serait capable de continuer nue! Enfin... il fait quand même froid dehors.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel Jeu 8 Sep - 0:42

Devant le refus de l'enfant, Toriel ne put qu'insister. Ces guenilles n'allaient pas très bien le couvrir ! Certes il ne faisait pas aussi froid dans les ruines que dans la contrée glaciale mais mieux valait se couvrir. Les vêtements de l'enfant étaient dans un tel état, elle aurait été une bien piètre hôte si elle l'avait laissé partir comme ça.

« - Mon enfant... Je veux juste te prêter ces vêtements le temps que je m'occupe des tiens... Et puis... Je lui avais appris le partage... »

Sa gorge se serrait et sa vision se troubla. Elle gardait son doux sourire même si une larme dévala le long de sa joue, s'écrasant sur une des lattes du sol. Sa respiration devenait irrégulière et ses mains tremblaient.

« - Je lui avait appris à être bon... »

Son cœur se tordait sous le poids des émotions. Les paroles avaient été autant de coups de couteau planter dans sa poitrine. Respirer lui faisait mal. Juste ciel ! Comme les enfants pouvaient être cruels car trop innocents. Il est juste comme tous les autres... Cette pensée traversa son esprit. L'enfant tentait d'être attentionné mais chaque acte de bonté la blessait un peu plus. On aurait dit qu'il savait où la frapper, appuyer là où ça faisait le plus mal. Mais malgré ça, elle affichait toujours son tendre sourire.

L'image d'un couteau rouge traversa son esprit ; brisant son armure de flammes. Lui transperçant le cœur un peu plus à chaque mot. Elle souffrait. Atrocement. Un soupire et son masque était de nouveau présent. « Mon maquillage peut se mettre à couler mais mon sourire demeurera... ». Sa volonté c'était renforcée. Brillante. Éclatante. Le show pouvait continuer. Elle jouerai son rôle à la perfection.

« - Oh ! Je crois que ça commence à sentir le brûler ! Je reviens Frisk ! Tu peux te reposer en attendant... la tarte va mettre un certain temps à refroidir...»

Et elle quitta la chambre pour se diriger vers la cuisine. Prenant par la même occasion les vêtements qui traînaient encore sur le sol. Elle sorti la surprise du four et commença à nettoyer les pauvres haillons de l'enfant. Pourquoi s'obstinait-il à les garder ? Quelles valeurs sentimentales représentaient-ils à ses yeux ? Frotter ! Frotter ! Faire partir toute la crasse et la saleté. Redonner vie à ce morceau de tissu. Faire plaisir à l'enfant.

Une fois assez propres, elle les embarqua avec elle dans le salon et les posa sur une grille devant le feu. Pour faire passer le temps, elle récupéra un livre et commença sa lecture. Le feu ronronnait tranquillement alors que la maison était devenue silencieuse. Peut-être que l'enfant c'était endormi. Il faudrait qu'elle aille voir ça plus tard ! Elle en profiterait pour lui apporter une part de tarte. Lui faire sa surprise qu'elle lui avait promis.

Elle ne sait pas combien de temps elle fut aspirée dans sa lecture mais se fut assez pour que les vêtements soient enfin secs. Elle les retira de leur perchoir et prit une boite à couture rangée dans l'une de ses commodes et finalement retourna dans son fauteuil où elle commença sa longue tâche de rapiècement. L'aiguille passait et repassait sur le tissu meurtri, réparant les dégâts. Oh, comme elle aurait tant voulu que cela soit aussi simple pour les êtres vivants...
Un lieu rempli de réconfort.







Badges de la Mamonstre:
 

avatar

Items
LV: 1
HP, ATK, DEF:
Items:
MaMonstre
MaMonstre
Voir le profil de l'utilisateur
Ligne directrice : neutre bon
Messages : 120
GOLD : 9200
Date d'inscription : 12/08/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un lieu rempli de réconfort. || feat. Toriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale : Soul :: Act :: Les ruines :: Maison de Toriel-
Sauter vers: